mercredi 12 juin 2024

15ème Festival d’ARROMANCHES, les 16, 17, 19 et 21 juillet 2024. Nicolas André et l’Orchestre du Festival (Chausson, Debussy, Mozart…), les pianistes Yannaël Quenel et Anaël Bonnet, Julien Behr, Anaïk Morel…

A lire aussi

Depuis 2009, le Festival d’Arromanches (Calvados) tisse un lien intense avec son public. Chaque programme se vit comme une étape d’un parcours désormais incontournable. 4 concerts événements dans l’église d’Arromanches font les délices du Festival 2024. Le chef Nicolas André, directeur artistique (ex-assistant de Kent Nagano…), mais aussi fondateur du Festival, a conçu un parcours incontournable en 4 programmes dont les 3 derniers avec l’Orchestre du Festival placé sous sa direction. Soucieux des couleurs et des volumes sonores d’origine, Nicolas André a réuni plusieurs musiciens qui jouent sur instruments d’époque.

 

De quoi émerveiller les plus exigeants, grâce à une approche critique, détaillée, inspirée, souple… Nicolas André reprécise les enjeux et la magie de la musique vivante, vécue ensemble, en partage : « … l’expérience du concert n’est pas un vase clos que l’on domine mais un archipel que l’on traverse… Restons définitivement en mouvement ». On ne saurait être plus juste.

Place d’abord au programme à 2 pianos (Yannaël Quenel et Anaël Bonnet, mardi 16 juillet 2024, 21h) célébrant la magie du rythme et de la danse avec entre autres, le Sacre du Printemps de Stravinsky et Daphnis et Chloé de Ravel (2è Suite)… dans leur version originale, pour 2 pianos. C’est donc un juste retour aux sources.

 

Puis Nicolas André nous régale comme chef, à la tête de l’Orchestre du festival pour une soirée de musique française, « un concert d’impressions, de poésies, de paysages en mouvement »… soit une collection de joyaux romantiques français… comprenant Prélude à l’Après-midi d’un Faune de Debussy, Poème de l’amour et de la mer de Chausson (Anaïk Morel, mezzo-soprano / texte de Maurice Bouchor), Pelléas et Mélisande de Fauré… mercredi 17 juillet, 21h. Vertiges symphoniques, romantiques et germaniques le vendredi suivant, 19 juillet à 21h avec les symphonies n°5 de Schubert et n°7 de Beethoven ; le premier compositeur admirateur du second : puissance, expressivité, mais aussi rythmes et superbe vivacité mélodique… Schubert a démontré qu’il n’est pas un symphoniste mineur tant son écriture résiste à la comparaison avec son modèle Beethoven. Enfin, pour clore cette édition prometteuse, orchestre et chef interprètent le REQUIEM de Mozart, dimanche 21 juillet 2024, 18h, avec les solistes Marion Tassou (soprano), Anaïk Morel (mezzo-soprano), Julien Behr (ténor), Paul Gay (basse)… la sincérité déchirante et l’esprit de grandeur de Wolfgang produisent une partition éblouissante qui ne finit pas de saisir et bouleverser…

 

Festival d’ARROMANCHES, les 16, 17, 19 et 21 juillet 2024

Toutes les infos, les programmes de l’édition 2024 ici
festival-arromanches.org

TARIF : 15 euros / réduit : 12 euros. Gratuit pour les moins de 16 ans.

 

- Sponsorisé -
- Sponsorisé -
Derniers articles

ENTRETIEN avec Gabriel TCHALIK, à propos du récent cd du Quatuor TCHALIK  : Ravel / Lyatochynsky…

Aux défis techniques et expressifs du génial Quatuor de Ravel, la fratrie TCHALIK associe l'écriture de l'ukrainien Boris LYATOSHYNSKY,...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img