dimanche, janvier 29, 2023

ACCÉLÉRATEUR BAROQUE. Le JEUNE ORCHESTRE RAMEAU, JOR : à l’école des défis et de l’excellence baroque (session 2022)

A lire aussi

L’Orchestre créé par Bruno Procopio l’année dernière à Mazan fin octobre 2021, poursuit son développement artistique. A contrario des offres prévisibles et routinières, le chef et claveciniste franco-brésilien ne cesse de dynamiser la planète baroque. Cette année les jeunes musiciens qui ont suivi l’amorce de cette formidable aventure pédagogique, humaine, esthétique… jouent la carte d’un chambrisme ciselé après avoir défendu l’éclat du souffle symphonique en 2021 (dans un programme orchestral très ambitieux intitulé « Guerre & paix » où Bruno Procopio reconstituait le son de l’orchestre de Rameau, avec un pupitre de violoncelles, étoffé, inédit).

 

L’exigence et le travail dans la continuité produisent leurs apports. Confrontés au défi de l’interprétation historiquement informée chacun perfectionne encore et encore son jeu et sa pratique sous la direction du chef fondateur Bruno Procopio qui assure aussi la partie de clavecin. Cette année le projet phare demeure, vrai défi pour les interprètes, la réalisation des Pièces pour clavecin en concert d’après la version pour sextuor et ici en liaison avec les effectifs réunis, 6 violons, 2 altos, 2 violoncelle et bien sûr le clavecin qui assure une double partie, celle du continuo et celle de son rôle comme soliste dans l’orchestre.

 

 

 

Session 2023 du Jeune Orchestre Rameau / JOR

De Mazan, Caromb, Saint-Didier à l’Opéra d’Avignon
L’Excellence baroque en Provence

 

 

 

Pour préparer le programme de cette année, il est nécessaire de travailler plusieurs jours d’une activité intense à la Boiserie de Mazan où les musiciens ont leur résidence, comme l’an dernier. Un enregistrement est planifié pour suivre et fixer le travail des instrumentistes. L’aboutissement du programme a été présenté à l’Opéra d’Avignon le 8 novembre 2022, volet inscrit parmi la programmation baroque du Théâtre Avignonais. D’emblée c’est la grande cohésion sonore, l’impulsion d’ensemble qui captive ; d’autant que les pupitres de violons par deux reste un défi sur le plan de la justesse.

Jamais amoindrie par l’esprit du risque, l’autorité fédératrice du chef, la connaissance profonde de la partition [Bruno procopio l’a joué, et enregistré, dans sa version « classique » à 4 musiciens et avec également Patrick bismuth au violon], son geste précis et énergique garantissent une belle caractérisation collective, dans la souplesse et la nuance, malgré l’extrême diversité des séquences, et la vitalité constante des contrastes.

Parmi les belles réussites de cette galerie d’épisodes et parfois de portraits en musique, se distinguent la Forqueray, la Rameau, l’Egyptienne. Autant de « portraits » en musique qui stimulent la performance de chaque instrumentiste en matière de vélocité, de rythme, de nuance.
Véritable laboratoire, le JOR poursuit ainsi sa vocation double : interpréter les œuvres de Rameau principalement, assurer le perfectionnement des instrumentistes qui sont ainsi accompagnés à en comprendre, en mesurer et en réussir tous les défis interprétatifs.

 

 

EXIGENCE VERS L’EXCELLENCE

Exigence vers l’excellence, persévérance et transmission, le JOR est aussi un formidable vivier pédagogique où les grands virtuoses aptes à jouer la musique baroque en particulier française, se forment à l’école de la discipline et de l’écoute. Ce travail du détail et de la sonorité d’ensemble est unique en Europe, d’autant plus qu’elle est spécifiquement dédiée à Rameau et ses contemporains.

Parmi les autres programmes préparés à la Boiserie, plusieurs autres concerts portés par les musiciens du JOR au sein du Festival Ventoux-Terre des Arts créé par Bruno Procopio pour promouvoir les musiciens invités, ont été présentés, chacun dans une ville différente, à Sauveterre, à Caromb, à Saint-Didier, à Mazan et donc le 8 novembre, à Avignon.

 

 

 

CHAMBRISME BAROQUE SUR LE TERRITOIRE DU VENTOUX

À Caromb, en virtuoses déjà aguerris, et donc cette année en petite formation, les instrumentistes du JOR aiguisent encore leur sens du dialogue musical où chaque instrument assure sa partie tout autant exposée ; ils ont assuré un superbe concert regroupant des œuvres de Jean-Marie Leclair principalement dont le remarquable Trio (la claveciniste Lillian Gordis, récemment Diapason d’Or ; les violonistes Pablo Agudo et Boris Paredes), où la virtuosité {à l’italienne} s’accorde à une construction et un développement des plus exigeants, preuve supplémentaire que le compositeur a été l’un des fondateurs de la musique de chambre française. Il faut un remarquable sens de l’articulation, une technicité éclatante et flexible pour réussir pareil défi. Voilà qui confirme le très haut niveau des musiciens choisis par Bruno Procopio pour constituer son orchestre. Le concert en cela mémorable montre les puissants tempéraments individuels sur lesquels s’appuie le Jeune Orchestre Rameau.

 

Autant de nouveaux jalons qui inscrivent désormais le JOR comme un acteur majeur sur le territoire ; le cycle porté par le JOR perpétue l’aventure du baroque en Provence, apportant aussi la preuve que le public se passionne pour un répertoire pas si étranger que cela : [plusieurs villes du Ventoux ont vu d’artistes célèbres dans la période baroque tels Jacques Bernus, le Marquis de Sad ; Mazan n’a-t-il pas accueilli la fille de Jean-Philippe Rameau?]. Tout le projet artistique du JOR outre ses activités pédagogiques, est aussi d’ordre patrimonial ; il met en lumière le très riche passé territorial en en dévoilant les pépites aux quatre coins du territoire, souvent dans les lieux les plus chargés d’histoire. L’ultime volet du cycle 2022 était présenté à l’Opéra d’Avignon ; en réussissant le pari de la caractérisation et de la finesse, de surcroît dans une partition parmi les plus redoutables du baroque français (et dans une version inédite : Pièces de clavecin en concert, version pour sextuor, conçue par Bruno Procopio), les instrumentistes du JOR ont démontré leur capacité : défendre un Rameau inédit et risqué, source complémentaire à l’offre de musique baroque en Avignon. Rendez-vous est pris à l’automne 2023.

 

_________________________________________________

Reportage JOR Jeune Orchestre Rameau, de Mazan à Avignon, novembre 2022. Photos : all rights reserved, copyright © classiquenews.tv

 

 

_________________________________________________

VIDÉO : Extraits du concert RAMEAU / JOR – le 8 nov 2022, à l’Opéra Grand Avignon

 


 

 

 

 

 

 

 

 

_________________________________________________

VIDÉO : reportage naissance du JOR JEUNE ORCHESTRE RAMEAU : éclat et splendeur du souffle symphonique / Programme Guerre et Paix – composé d’extraits orchestraux des opéras de Jean-Philippe Rameau (durée : 8mn – session JOR fin octobre 2021) :

- Sponsorisé -
- Sponsorisé -
Derniers articles

CRITIQUE, opéra. PARIS, Palais Garnier, le 26 janv 2023. BRITTEN : Peter Grimes. Alexander Soddy / Deborah Warner.

Chef d’oeuvre de son auteur, Peter Grimes (1945) fait son retour à l’Opéra de Paris, un peu plus de...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img