EN DIRECT sur le NET : GYÖRGY VASHEGYI dirige RAMEAU : Les Indes Galantes, dès 19h, depuis le MÜPA, Budapest

 György Vashegyi : le Baroque Français au sommetEN DIRECT sur le NET : GYÖRGY VASHEGYI dirige RAMEAU : Les Indes Galantes, dès 19h, depuis le MÜPA, Budapest. Le chef hongrois ne cesse de se dédier à l’interprétation du Baroque français du « grand » XVIIIè. Après avoir ressuscité Isbé de Mondonville dans les mêmes lieux (Concert Hall MÜPA de Budapest, mars 2016), voici ce soir Les Indes Galantes de Rameau : opéra ballet d’une fantaisie onirique et sentimentale à couper le souffle, auquel le maestro saura apporter comme dans ses récentes réalisations, acuité expressive, finesse et vitalité rare, attention à l’équilibre sonore comme à l’architecture dramatique des quatre tableaux ou « entrées », de cette partition inclassable (véritable préfiguration avec Platée, de la comédie musicale à la française). Pour se faire, le chef réunit autour de lui, des effectifs choraux et surtout orchestraux (l’Orfeo Orchestra, ensemble exceptionnel sur instruments anciens), d’un engagement total.

 

 

live web événement, ce soir depuis le MÜPA de Budapest

György Vashegyi : le chef hongrois qui sait allumer le feu ramélien

 

 

Un Rameau méconnu : Les Fêtes de PolymnieEn réalité, le maestro n’en est pas à son premier défi baroque français : il sait distinguer les nuances d’un Mondonville ou d’un Rameau (modèle entre tous), mais il sait ciseler la langue ramélienne comme peu aujourd’hui, retrouvent ce caractère de fraîcheur juvénile et de jaillissement expressif qui firent les saveurs des lectures pionnières en la matière, celles des Christie,  Bruggen,  Leonhardt / Harnoncourt… Depuis 2014 qui avait été une année riche en accomplissement sur le thème, c’est à dire l’année Rameau 2014, le chef hongrois nous régale en réussissant des productions de haute tenue, soulignant chez Rameau, cette verve orchestrale, ce goût du timbre, cette élégance racée qui distinguent absolument l’auteur scandaleux d’Hippolyte et Aricie. Sous le masque emperruqué d’un Rameau poudré et galant, – compositeur officiel à la Cour de Louis XV, György Vashegyi a su nous montrer sa force de persuasion quand il s’agissait d’exprimer la profondeur et la nostalgie poétique sous l’écriture nerveuse, habile, virtuose de Rameau le grand. Pour l’année Rameau, György Vashegyi avait d’ailleurs piloté avec le même panache inspiré la résurrection des Fêtes de Polymnie (cd, paru en février 2015), une rareté des années fastes – versaillaises du Dijonais ; plus récemment, le maestro hongrois a aussi joué et enregistré une nouvelle version des Grands Motets de Mondonville, miracles dramatique et poétique du génie baroque français, né en Provence. Voilà qui met en perspective ces Indes Galantes 2018… Live aujourd’hui, dès 19h, en direct du Concert Hall MÜPA de Budapest.

 

 

RAMEAU : Les Indes Galantes
par György Vashegyi
version de concert

 

 

Bartók Béla National Concert Hall
MÜPA Budapest:

Distribution / Cast:

HÉBÉ/ZIMA : Chantal Santon-Jeffery
ÉMILIE: Katherine Watson
PHANI : Véronique Gens
VALÈRE/CARLOS/DAMON : Reinoud Van Mechelen
OSMAN/ADARIO : Jean-Sébastien Bou
BELLONE/HUASCAR/ALVAR: Thomas Dolié

Purcell Choir & Orfeo Orchestra
(on period instruments / sur instruments anciens)

Concertmaster / premier violon:
Simon Standage

Conductor / direction:
György Vashegyi

 

 

 

 

Concert live retransmis sur le lien :
www.mupa.hu/en/media/mupa-live-webcast
aujourd’hui dès 19h

The concert will be live broadcast (sound and picture) on the internet
at (www.mupa.hu/en/media/mupa-live-webcast) from cca. 19:00 CET.

 

 

 

 

Comments are closed.