dimanche 16 juin 2024

CRITIQUE, concert. FESTIVAL INVENTIO 2023. Asnières, le 22 juin 2023 : Une nuit avec Faust. Léo Marillier, Orlando Bass (création). Schubert, Schumann, Beethoven, Ligeti, Crumb… (Léo Marillier, arrangements)

A lire aussi

 

FAUST reloaded…. Après Ulysse de James Joyce dont il décortiquait en ouverture du Festival Inventio 2022 (Paris, Bibliothèque Ste-Geneviève, mai 2022), le mythe et les possibles narratifs et dramatiques, – dans un spectacle haletant intitulé « L’Autre Ulysse », le violoniste Léo Marillier aborde pour son festival Inventio 2023, le mythe non moins inépuisable et tout autant inspirant de Faust.

Pendant 1h30, le musicien joue avec la complicité du pianiste Orlando Bass plusieurs inserts musicaux qui sont autant d’arrangements d’une insolente relecture sur Chopin, Liszt, Schumann, Beethoven, Schubert, Ligeti et Crumb… Un travail d’orfèvre entre recréation et irrévérence, qui s’amuse à réécrire la musique pour mieux en exprimer l’infini expressif, les vertiges poétiques, l’énergie et les pulsions essentielles; cette dimension distanciée récréative souligne ici l’apport personnel assumé de « l’arrangeur » ; personnage inventé qui était (déjà) au centre de la fantaisie musicale précédente, « l’Autre Ulysse » ; quoiqu’en dise l’intéressé, c’est une belle et captivante cohérence et filiation entre les 2 productions.

 

 

Création d’Une nuit avec Faust
Le Faust de Léo Marillier
la voie, le chant d’un nouveau théâtre musical

 

 

Mais à mi chemin entre musique et théâtre, ce Faust 2023, nous paraît plus délirant et audacieux encore, révélant de nouvelles perspectives dans le genre du théâtre musical.
A travers son Festival Inventio, Léo Marillier entend casser les codes, ouvrir et régénérer l’expérience de la musique et du concert : Pourquoi et comment jouer Schumann aujourd’hui? …Peut-être dans des spectacles comme celui-là où le verbe des acteurs, suspendus dans l’infini expressif de la scène fusionne peu à peu dans le mystère et l’étrange, avec les crépitements de musiques jouées libres et comme hallucinées.
Faust permet l’illusion, les contrastes, le jaillissement, « la hâte » : ces manifestations d’un imaginaire impatient et délirant qui place Faust, malgré lui, au centre d’un jeu de dupes ; s’il pense enfin maîtriser son destin, le savant docteur reste victime du pacte entre Dieu et Méphistophélès. Ce qu’exprime avec nuances l’excellent spectacle.

Le jeu des deux musiciens (violoniste et pianiste, qui n’hésitent pas chacun à jouer leur propre seynette) permet une interaction de plus en plus étroite et imbriquée avec l’action théâtrale, celle des fabuleux 5 acteurs qui incarnent avec une rare intelligence, chacune des étapes de la vie de Faust. De l’école à la tombe, croisant Marguerite, la taverne (et le bal), et les visions fantastiques de Walpurgis…
C’est à ce titre une brillante synthèse opérée sur les textes de Goethe (Faust I et II) et Lehnau. Mais aussi Thomas Mann, lequel offre le glissement du Faust poète en Faust … artiste et musicien dont l’écriture musicale offre une alternative salvatrice à son questionnement obsessionnel.
Remarquable porte d’entrée aux « expérimentations » en direct, réalisées par les deux instrumentistes à partir des compositeurs choisis : Léo Marillier, nouveau génie de l’arrangement (avec son complice pianiste) réussit une brillante collection de « cambrihommages » ; réappropriations délirantes et fort bien troussées des œuvres du répertoire qui condensées, resserrées, dardent leurs éclats ciselés comme des diamants dans les ténèbres.
Le principe de l’arrangement s’accomplit ici avec une force dramatique renouvelée. Chacun peut se délecter de versions irréverrencieuses de morceaux connus, certes victimes de distorsions ; pourtant encore identifiables et comme revivifiées…
Les deux musiciens s’interrogent eux-mêmes dans l’exercice, sur le sens et la finalité de la musique ; comme Faust cherche et s’interroge, les deux émules questionnent l’œuvre du temps musical.

Mariée aux références romantiques, baignant dans une atmosphère étrange volontiers surnaturelle, riches en rebonds, contrastes, distorsions poétiques, … l’action sur scène associe étroitement les deux instrumentistes et les 5 comédiens, partenaires habituels du Théâtre du Voyageur dont Chantal Melior qui en est la directrice, et ce soir, campe un Faust d’une savoureuse intelligence.
La musique cultive et déploie des surgissements visuels ; d’ailleurs tout le spectacle aborde et illustre le principe du jaillissement furtif. Les musiciens agissant comme des aiguillons facétieux qui relancent constamment le flux de l’action purement théâtrale. C’est une performance poétique qui expérimente, cherche et réalise de fabuleux effets. La fusion entre jeu théâtral et arrangements musicaux s’épanouit librement dans un spectacle inédit qui captive de bout en bout.

 

Une Nuit avec faust – Léo Marillier (violon) et Orlando Bass (piano) – toutes les photos © studio CLASSIQUENEWS

 

 

 

____________________________________

CRITIQUE, concert. FESTIVAL INVENTIO 2023. Asnières, le 22 juin 2023 : Une nuit avec Faust. Léo Marillier, Orlando Bass (création). Schubert, Schumann, Beethoven, Ligeti, Crumb… (Léo Marillier, arrangements)

 

Une nuit avec Faust : Œuvres musicales, apparitions théâtrales et autres diableries /  Conception et direction artistique – Leo Marillier.
Œuvres musicales arrangées et tissées par Léo Marillier et Orlando Bass : Franz Schubert, Robert Schumann, Ludwig van Beethoven, Charles Gounod, Henri Wieniawski, Maurice Ravel, George Crumb, Gustav Mahler, Franz Liszt, Ferruccio Busoni, Arnold Schönberg, Camille Saint-Saëns, Anton Webern, György Ligeti.

Piano, Orlando Bass ǀ Violon, Léo Marillier

Textes d‘après Goethe, Lenau, Nietzsche, Thomas Mann
Adaptation, dramaturgie – Patrick Melior, Léo Marillier, Chantal Melior, François Louis / Mise en scène et direction d’acteurs – Chantal Melior et François Louis. Chorégraphie, Ariane Lacquement ǀ Décors, Marine Porque ǀ Lumière, Michel Chauvot.

Avec
Sandrine Baumajs – Marguerite, Le Bouffon, La Sorcière revendeuse
Ariane Lacquement – Le Poète, Le Feu follet, Hélène
François Louis – Faust
Chantal Melior – Méphistophélès
Mathieu Mottet – Dieu, L’Ecolier, Lui…
Spectacle  bénéficiant de l’Aide à la Création 2023 décernée par le Centre national de la musique / Production : INVENTIO / avant-première le 22 juin 2023 au Théâtre du Voyageur, Asnières sur seine.

- Sponsorisé -
- Sponsorisé -
Derniers articles

ENSEMBLE INTERCONTEMPORAIN, nouvelle saison 2024 – 2025. Temps forts : Centenaire Pierre Boulez, Edgard Varèse, Rebecca Saunders, Clara Iannotta, Francesco Filidei, Sofia Avramidou, Bastien...

La nouvelle saison 2024 - 2025 de l’Ensemble Intercontemporain célèbre le centenaire de son fondateur, PIERRE BOULEZ (qui aurait...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img