jeudi, février 2, 2023

EXPOS. CLERMONT-FERRAND.  » Costumer le siècle des Lumières « , jusqu’au 20 août 2022 (Clermont Auvergne Opéra)

A lire aussi

CLERMONT-FERRAND. Exposition Costumer le siècle des Lumières, jusqu’au 20 août 2022. La ville de Clermont-Ferrand a confié à « Clermont Auvergne Opéra » le soin de réaliser une exposition en partenariat avec le Musée d’Art Roger Quilliot et le CNCS de Moulins. Ainsi, l’exposition « COSTUMER LE SIECLE DES LUMIERES » est accessible à l’Opéra de Clermont-Ferrand jusqu’au 20 août (entrée gratuite) et regroupe près d’une quarantaine de costumes d’opéra signés Renato Bianchi (Comédie Française), Christian Lacroix et Véronique Henriot (Clermont Auvergne Opéra). Le costume français au XVIIIème siècle fascine par sa grâce, son originalité, sa sensualité. Il évolue constamment au cours de cette époque audacieuse qui voit naître la mode (particulièrement incarnée et revivifiée par Marie-Antoinette) alors que s’affirment la conscience individuelle et la conquête des libertés modernes. Lorsqu’un metteur en scène d’opéra actuel convoque le XVIII ème siècle, les costumiers doivent choisir entre reconstitution ou relecture créative : imaginer des copies conformes ou réinterpréter le style si particulier de ce siècle. Bien souvent, ils laissent libre cours à leur imagination et leurs créations participent alors pleinement au geste théâtral.
L’exposition « Costumer le sicèle des Lumières » à l’Opéra – Théâtre de Clermont-Ferrand,se veut à la fois artistique et historique, par une évocation du siècle des Lumières à travers le costume de la ville à la scène. Une véritable galerie de costumes d’inspiration XVIIIème est à parcourir (40 costumes à découvrir) dans l’ensemble du bâtiment de l’Opéra-Théâtre de Clermont-Ferrand : du hall au foyer, en passant par les couloirs, la scène ou encore les loges d’honneur…

 

Pour nous plonger pleinement dans le XVIIIe siècle, d’autres que la quarantaine de costumes s’exposent aussi : objets et documents, peintures et documents prêtés par le Musée d’Art Roger-Quilliot ou issus de collections privées. Pour évoquer l’histoire du lieu (l’Opéra-Théâtre), haut site patrimonial, un son et lumière recrée pour l’occasion au cœur de la grande salle, en une dizaine de minutes, l’histoire du bâtiment et ses curiosités architecturales (version anglaise disponible pour les touristes étrangers).

L’Opéra-Théâtre reste donc ouvert à la visite cet été, une première qui permet à tous de découvrir tout l’été, la magie de l’opéra.

 

 

 

 

_____________________________
Clermont-Ferrand, Opéra – théâtre. Exposition « Costumer le sicèle des Lumières », le costume de la ville à la scène / mardi- samedi : 14h – 18h – Du 5 juillet au 20 août 2022.

Parcours muséographique
Costumer le Siècle des Lumières » se décline comme un opéra en une ouverture et cinq actes :

Ouverture : Généralités sur le siècle des Lumières et le costume
Acte I : Les grandes figures du siècle et le costume jusqu’en 1750
Acte II : Un opéra symbole du siècle des Lumières : Les Noces de Figaro de Mozart
Acte III : Diderot et l’Encyclopédie, le costume à partir de 1750 et Marie-Antoinette
Acte IV : La fin du siècle des Lumières et la révolution
Acte V : Son et lumières (focus sur l’Opéra-Théâtre de Clermont-Ferrand), costumes divers sur scène et dans les loges d’avant-scène, sortie en compagnie des costumiers

L’exposition comprend :

→ 41 costumes d’inspiration 18ème issus de 9 productions d’opéra :
Les Noces de Figaro de » Mozart (CAO)
Così fan tutte de Mozart (CAO)
Don Giovanni de Mozart (CAO)
Acis and Galatea de Haendel (CAO)
Roméo et Juliette de Benda (CAO)
Le Toréador d’Adam (CAO)
Orphée et Eurydice de Gluck (CAO)
Adrienne Lecouvreur de Cilea (prêt du CNCS)

→ 6 tableaux du Musée d’Art Roger-Quilliot :
Jean-Baptiste Lallemand, Repas de noce, vers 1775
Anonyme, d’après Pierre Gobert, Mademoiselle Françoise Marie de Bourbon, duchesse d’Orléans,
XVIIIe siècle
Anonyme d’après Nattier, Portrait de Victoire de France, vers 1750
Joseph-Siffred Duplessis, Portrait d’Antoine Léonard Thomas, 1781
Anonyme, Portrait de Marie Vidal, XVIIIe siècle
Alexandre Évariste Fragonard, Don Juan, Zerlina et donna Elvira, vers 1830

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Précédente exposition « coup de cœur de CLASSIQUENEWS  » :

 

_________________________________________

Affiche_(portrait)_Le_Ring_2020(2)PARIS, Palais Garnier, EXPO « L’aventure du Ring en France », 5 mai – 13 sept 2020. Bibliothèque-musée de l’Opéra / BNF – Opéra national de Paris. Histoire de la mise en scène de la Tétralogie en France, de la fin du 19e siècle à aujourd’hui. Au début des années 1890, Charles Lamoureux s’investit plus que tout autre pour faire écouter les opéras de Wagner dont Lohengrin et Tristan und Isolde. Mais le Ring wagnérien créé à Bayreuth en août 1876 s’imposera plus tard encore sur la scène de l’Opéra national. Il est vrai que le contexte de la première guerre et la détestation des allemands depuis 1870 (qui a entraîné la chute du secod empire) n’a guère aidé pour la réconciliation entre France et Allemagne. Le Ring (Crépuscule des dieux) est représenté pour la première fois au Palais Garnier en oct 1908, en français (version Alfred Ernst) sous la direction d’André Messager (et dans cette production jusqu’en 1933). Après guerre, c’est Hans Knappertsbusch qui dirige une nouvelle production à partir de 1955 (avec Max Lorenz en Siegfried, Kirsten Flagstadt / Martha Mödl en Brünnhilde). Astrid Varnay y chante elle aussi Brünnhilde en 1957

A PARIS, Le Ring est une aventure…

Exposition présentée en complément de la nouvelle Tétralogie produite par l’Opéra national de Paris, à partir du printemps 2020 (metteur en scène du catalan délirant Calixto Bieito / direction de Philippe Jordan à la tête de l’Orchestre et des Chœurs de l’Opéra de Paris). Solistes annoncés : Iain Paterson, Jochen Schmeckenbecher, Ekaterina Gubanova, Jonas Kaufmann, John Relyea, Eva-Maria Westbroek, Martina Serafin, Andreas Schager, Ricarda Merbeth, Julie Fuchs, Anna Gabler, Sarah Connolly…

L’année 2020 sera-t-elle celle du retour réussi de la Tétralogie ou Ring de Wagner à Paris ? A l’affiche de l’Opéra Bastille : au printemps L’Or du Rhin et La Walkyrie suivis de Siegfried et Le Crépuscule des dieux à l’automne. Le le cycle sera par la suite donné en intégralité sous la forme d’un festival à l’occasion de deux séries de représentations qui concluront « un an d’aventures musicales, théâtrales et humaines ». Le dernier cycle du Ring à l’Opéra Bastille était celui, plutôt très réussi bien que décrié, signé Günther Krämer, – il y a 10 ans, en mars 2010, avec déjà un Philippe Jordan éblouissant de couleurs et doué d’un dramatisme intense.

________________________________________________________________________________________________

PARIS, Palais Garnier, EXPO « L’aventure du Ring en France », 5 mai – 13 sept 2020. Bibliothèque-musée de l’Opéra / BNF – Opéra national de Paris – Palais Garnier : Entrée des visiteurs et des lecteurs à l’angle des rues Scribe et Auber.
Adresse postale :
8 rue Scribe
75009 Paris
Téléphone : 33(0)1 53 79 59 59
https://www.bnf.fr/fr/opera

LE RING DE WAGNER version Krämer (2010) sur CLASSIQUENEWS :

________________________________________________________________________________________________

LIRE notre présentation critique de l’Or du Rhin par Krämer / Jordan, Opéra Bastille 2010
https://www.classiquenews.com/richard-wagner-lor-du-rhin-gunther-krmerparis-opra-bastille-du-4-au-28-mars-2010/

2è présentation / annonce de l’Or du Rhin Krämer / Jordan :
https://www.classiquenews.com/wagner-lor-du-rhin-jordan-krmerparis-opra-bastille-reportage-vido/

LIRE notre critique du Crépuscule des Dieux / Götterdämmerung : Krämer / Jordan, 2013
https://www.classiquenews.com/compte-rendu-paris-opera-bastille-le-25-mai-2013-wagner-le-crepuscule-des-dieux-philippe-jordan-direction-gunter-kramer-mise-en-scene/

LIRE notre critique de La Walkyrie / Die Walkure : Krämer / Jordan (juin 2010) : https://www.classiquenews.com/paris-opra-bastille-le-16-juin-2010-richard-wagner-la-walkyrie-robert-dean-smith-siegmund-ricarda-merbeth-sieglinde-katarina-dalayman-brnnhilde-philippe-jordan-direc/

- Sponsorisé -
- Sponsorisé -
Derniers articles

WEEK END A POITIERS, TAP : 1ère édition Festival PIANO PIANOS : samedi 25 et dimanche 26 février 2023

POITIERS, TAP. Festival Piano Pianos - 25 & 26 février 2023 - Festival événement et première édition en 2023...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img