CD. Francis Poulenc : inédits, créations (INA)

CLIC_macaron_2014CD. Francis Poulenc : inédits, créations (2 cd INA, Mémoire vive). L’INA participe aux commémorations du 50è anniversaire de la mort de Poulenc. En 2 cd voici un florilège de morceaux plus que recommandables, certains portés par des interprètes inoubliables qui ont bien connu le compositeur lui-même. Lequel au micro de la radio, grâce à une sélection d’entretiens habilement réalisée, explique et souligne l’enjeu de la musique, moins badine et légère qu’il semble souvent. Parmi ses meilleures ambassadrices, la voix flexible à la mordante et souvent irésistible intelligibilité de la soprano Denise Duval qui véritable vedette, offre une leçon de chant  à travers des extraits de La Dame de Monte-Carlo, surtout Courte Paille, un trop court fragment des Mamelles de Tirésias, A sa guitare et Air champête ressuscitent ce beau chant qu’aima Poulenc, entre verve, dérision, digression subtile, poésie, tendresse, piquant. La Blanche des Carmélites ressuscite ici par le timbre suave angélique de Rosanna Carteri (qui chante en italien pour la création milanaise, création mondiale qui précéda toute représentation dans l’Hexagone). L’interprète du Gloria qu’elle créa se dévoile comme sa consœur française, d’une limpidité habitée absolument captivante.

 

 

Inédits et créations de Poulenc par lui-même

 

poulenc_francis_inedits-creations_INA_memoire_vive_2cdInédits précieux par son intensité, la bande récemment retrouvée de la première du Stabat Mater (intégrale) avec Geneviève Moizan en soliste sous la direction de Fritz Münch à Strasbourg en 1951.  Une perle radiophonique qui méritait bien d’être ainsi révélée.
Le double coffret permet d’entendre la voix de Francis, un rien provocatrice mais flûtée, avec cette verve distinctive où les musiciens savaient encore parler pour dire quelque chose, et non plus vendre à qui mieux mieux, ce qu’ils fabriquent à la chaîne. Autre époque, autres standards. Les passionnés de Poulenc y trouveront de quoi nourrir leur attente, les autre découvriront grâce au fonds de la Radio nationale, des perles qui parleront à leur besoin d’expressivité et de ferveur. Ecoutez comme le compositeur présente à l’antenne le cahier de mélodies (7 au total) La Courte Paille, modeste offrande au genre exigeant et destiné à l’origine à Denise Duval, sa muse, son interprète préférée pour qu’elle le chante à son fils de 7 ans … Chansons enfantines d’une valeur exaltante comme ” Quelle aventure ” parmi les plus connues.
Autre belle révélation, celle du Gendarme incompris (FP 20), livret de Cocteau et Raymond Radiguet (deux critiques bouffes épinglant Rimbaud et Verlaine), d’un délire linguistique et articulaire ” courtelinesque “… texte scandaleux (il y est question d’une marquise déguisée en curé faisant des cochonneries sur le gazon à Boulogne, comme le précise l’auteur lui-même!), la pièce est totalement inédite que Francis Poulenc gardait pour lui-même et la princesse de Noailles (version pour petit orchestre). Un régal qui rétablit la charge critique, satirique, ce mordant sulfureux qui épouse chez Poulenc, la pure poésie. La sélection est délectable et très bien présentée.

 

Francis Poulenc : Créations mondiales et inédits. La Dame de Monte-Carlo, Les Mamelles de Tirésias, La Courte Paille, Dialogues des Carmélites, Stabat Mater, L’histoire de Babar … Denise Duval, Rosanna Carteri, Geneviève Moizan, sopranos. Pierre Bernac, Jean Vilar (récitants), Francis Poulenc (piano, L’histoire de Babar). 2 cd INA Mémoire vive IMV092. Parution : décembre 2013.

 

Comments are closed.