mardi 18 juin 2024

CD événement, annonce. JEAN-MARIE LECLAIR : Quatrième Livre de Sonates opus 9, vol. 1 – Hélène SCHMITT, violon ( 1 cd AEOLUS)

A lire aussi

CD événement : la violoniste Hélène Schmitt livre là les fruits d’un cheminement long, ceux d’une réflexion vivante et approfondie sur Jean-Marie Leclair (1697 – 1764), génie fondateur de l’école française de violon.

 

S’appuyant sur une très solide documentation, menant des recherches systématiques aux quatre coins de l’Europe, l’instrumentiste accorde les bénéfices de la connaissance la plus actuelle à la pratique de son instrument. Il en découle ce premier volume dédié au Quatrième Livre de Sonates « à violon seul avec la basse continue », opus 9. Soit pour commencer un cycle prometteur des 4 sonates ainsi enregistrées avec la complicité de François Guerrier (clavecin), Francisco Mañalich (viole de gambe) et Jonathan Pesek (violoncelle baroque).

 

 

Le violon solaire de Jean-Marie Leclair
ressuscité par Hélène Schmitt

Autodidacte et probablement formé par son père, passementier, joueur de basse de violon et maître à danser, Jean-Marie Leclair (dit « l’Ainé » comme il signait) ne cesse de frapper l’imagination par sa verve, son raffinement, son élégance. Hélène Schmitt réussit une remarquable immersion dans les constellations sonores d’un génie du violon. S’y dévoilent, propre à l’écriture du compositeur baroque, cet amour chantant du violon, une luminosité rayonnante, un goût sûr qui alterne avec une grâce unique des climats toujours variés (précisément dans ses premiers mouvements, particulièrement caractérisés : cf. l’allegro initial de la Sonate VI) ; en poète du violon, Leclair inféode la pure virtuosité (main gauche comme technique d’archet ici dans la lignée des Tartini et Veracini) à la profondeur et au sens esthétique ; son invention s’impose à nous, éclatante et juste : qu’il s’agisse du Tambourin rustique, pétillant, verdoyant de la Sonate III, de la Ciaconna ample, enivrée de la Sonate VIII… ; de la noblesse et de la gaieté des allegros (qu’il faut jouer moins rapides qu’il ne semble), naturel et simplicité des ornements (particulièrement intenses et présents), nuances et direction de chaque mouvement… sans omettre le souffle incomparable de mélodies parmi les plus solaires qui soient (respiration toute intérieure de la « Sarabanda largo », à la française de la Sonate III / tendresse dansante, émerveillée de l’Allemande notée « Allegro ma non troppo » de la Sonate X ; hypersensibilité d’Un poco Andante qui ouvre la sonate III)… comme Couperin, Leclair réalise les goûts réunis : équilibre souverain français et tout autant, brio italien ; diction et couleurs ; clarté et passion ; élégance et caractère ; noblesse et virtuosité… Tout concourt à cette divagation maîtrisée, suspendue, funambulique dont Hélène Schmitt en interprète particulièrement inspirée, est l’actuelle ambassadrice. S’annonce ainsi une intégrale des Sonates pour violon et basse continue dont le cd Aeolus est le premier volume. Parution annoncée le 26 août 2023.

 

 

 

___________________________________

CD événement, annonce. JEAN-MARIE LECLAIR : Quatrième Livre de Sonates opus 9, vol. 1 – Hélène SCHMITT, violon (1 cd AEOLUS) – CLIC de CLASSIQUENEWS automne 2023. Illustration de la couverture : Jeune homme au violon de Chardin, vers 1738. Prochaine critique développée le jour de la parution le 26 août 2023.

 

 

 

- Sponsorisé -
- Sponsorisé -
Derniers articles

STREAMING OPERA. BRITTEN : Albert Herring, 21 juin 2024, 19h (depuis Opera North, Leeds, Grande Bretagne)

Les habitants de Loxford entendent comme chaque printemps élire leur « Reine de mai », personnification du printemps et...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img