CD, critique. GEORGES PRETRE : The last concert at La Scala (1 cd DG Deutsche Grammophon, fev 2016)

pretre georges the last concert at la scala dg deutsche grammophon cd classiquenews cd critique opera classiquenewsCD, critique. GEORGES PRETRE : The last concert at La Scala (1 cd DG Deutsche Grammophon, fev 2016). Le chef français Georges Prêtre a dirigé régulièrement dans la fosse scaligène dès 1965, au moins pendant 17 saisons ; il y dirigeait Turandot, son dernier opéra à La Scala en 2001. Le programme de ce « dernier » concert à La Scala résume la carrière lyrique et la passion française de Prêtre : Egmont de Beethoven (fureur et intensité, avec ce sentiment d’urgence que le maestro partageait depuis ses débuts avec Karajan, Ozawa…), Verdi évidemment avec l’ouverture âpre et intense voire ivre et éplorée de La Forza del destino (qui est quand même l’histoire de deux amants maudits en quête de pardon): ce 22 février 2016, après une longue maladie, maestro Prêtre revenait ainsi à Milan. Quel plaisir de l’entendre diriger avec les instrumentistes de La Scala, la transe progressive, délurée, fièvreuse et déterminée du Boléro (assez long, étiré mais tendu, et de plus en plus explosif soit 17:23, dans la version M81) ; enfin l’acrobatique fantasque et délirante du can-can endiablé mais toujours sculpté comme dans une forge extrait d’Orphée aux enfers du malicieux et pétillant Offenbach.

____________________

CD, critique. GEORGES PRETRE : The last concert at La Scala (1 cd DG Deutsche Grammophon, fev 2016)

Comments are closed.