Anna Netrebko chante Giovanna d’Arco de Verdi à la Scala

RAYONNANTE NETREBKOarte_logo_2013Télé, Arte. Lundi 7 décembre 2015 : Giovanna d’Arco de Verdi. Evénement lyrique de décembre et nouvelle prise de rôle (scénique) pour la star Anna Netrebko : sa Giovanna d’Arco tient l’affiche ce jour à la Scala de Milan, lundi 7 décembre 2015 (18h). Nouvelle production réalisée par le duo de metteur en scène Moshe Leiser et Patrice Caurier. Le 7 décembre marque aussi l’entrée en fonction du nouveau directeur musical de la Scala, Riccardo Chailly. Créé à la Scala en 1845, l’opéra Giovanna d’Arco de Verdi vit un grand retour dans la salle qui l’a vu naître. LIRE aussi notre présentation complète de Giovanna d’Arco. A l’affiche de La Scala de Milan les 7, 10, 13, 15, 18, 21, 23 décembre 2015 puis 2 janvier 2016

 

 

 giovanna-d-arco-verdi-presentation-classiquenews-scala-de-milan

 

 

 

VOIR sur le site de La Scala, la page dédiée à Giovanna d’Arco de Verdi avec Anna Netrebko, sous la direction de Riccardo Chailly

 

Le 7 décembre 2015, Ricardo Chailly va vivre sa première “Inaugurazione” en ouvrant la nouvelle saison de la Scala de Milan en tant que nouveau directeur musical. Anna Netrebko revient ainsi sur la scène scaligène depuis ses débuts ici même en 2011. Par ailleurs, Chailly a choisi une œuvre qui n’avait plus été représentée à la Scala  depuis 150 ans : la première de la Giovanna d’Arco de Verdi y avait eu lieu le 15 février 1845, avant que cet opéra ne disparaisse quelques années plus tard de son répertoire ainsi que de celui d’autres maisons d’opéra. L’histoire de la Pucelle d’Orléans qui sauva la France durant la Guerre de Cent ans fait en effet partie des œuvres les plus rarement jouées de Verdi. Un retour attendu pour une partition quasiment oubliée sur les planches où elle fut créée du vivant de Verdi.

Dans le rôle titre, Anna Netrebko donnera toute la mesure de son talent de Primadonna assoluta ; d’autant plus que la cantatrice austrorusse égérie du label Deutsche Gramophone a récemment enchaîné les prises de rôles verdiennes : sa Giovanna de décembre 2015 fait suite ainsi à sa Léonora du Trouvère, angélique éperdue ardente et si juste, comme à son étonnante Lady Macbeth d’une justesse égale. …
La diva est aussi depuis des années une habituée du Festival de Salzbourg : elle y donnait en 2013, mais dans une version de concert sa Giovanna… déjà particulièrement accomplie et intense.
C’est donc en réalité une reprise ou plus exactement un prolongement qui vaut grâce au déroulement dramatique ici avec mise en scène,… accomplissement.
Sensuel, encore claire et diamantine dans les aigus, la diva la plus glamour de l’heure – avec Elena Garanća devrait offrir une nouvelle incarnation très convaincante dans un opéra qui aborde l’histoire de la Pucelle de France avec une liberté romanesque propre à l’opéra. Contre la vérité historique Giovanna tombe amoureuse du roi Charles (le ténor Francesco Meli). … leur relation est d’ailleurs au centre de l’action de l’opéra de Verdi.

 

Comments are closed.