Alessandro Striggio: Messe à 60 voix séparées. Hervé Niquet1 cd, 1 dvd Glossa

Après le son et les effectifs anglais (réalisation de juin 2011 par le chef Robert Hollingworth pour Decca), voici la version française d’une restitution attendue, espérée et superbement réalisée par le chef Hervé Niquet et son Concert Spirituel: le monument musical entre Renaissance et Baroque de Striggio renaît ainsi marquant avec à propos les 25 ans de l’ensemble; sa démesure colossale, ses vertigineux attraits dont la source a été retrouvé à la BNF par le chanteur Dominique Visse (il y a 30 ans), avait depuis longtemps excité le sens du défi du chef français.
Glossa édite le cd et le dvd d’une aventure musicale exceptionnelle; car le monumental égale ici l’humain; Hervé Niquet insuffle ce nerf vital, cette exaltation qui se fait jubilation pour une Messe de circonstance à Florence (à partir d’un premier motet Ecco si beato giorno) et dont l’écriture suppose une conception mathématique unique à ce jour: Striggio est bel et bien un cerveau génial aux capacités immenses (60 voix structurées octuor par octuor pour l’Agnus Dei de la Messe à 40 voix séparées), capable d’organiser et d’écrire une Messe de pure jubilation exclamative et laudative, aux effectifs gigantesques dont l’ampleur égale en musique, les toiles les plus vertigineuses des grands peintres de la Renaissance, eux aussi déjà visionnaires préfigurant dans leurs dispositions, les perspectives baroques à venir: les Titien, Tintoret, soit les grands vénitiens du plein XVIè. Mais singulier en son temps et dans l’histoire de la musique, Striggio nous lègue ici une Sixtine musicale pour les ducs de Florence.

Sixtine Musicale

Diplomate de haute naissance, serviteur des Medicis, Alessandro Striggio affirme un talent exceptionnel à la mesure d’un Michel-Ange: ses facultés créatrices sont restées indépassées à ce jour. Le musicien est aussi voyageur à Vienne, Munich, Paris où il joue de son immense viole (lira da gamba à 10 cordes) devant Charles IX.

L’orchestration précise originelle est perdue mais il est possible de la restituer dans sa flamboyante diversité elle aussi, dans le sillon de Robert Hollingworth qui s’inspire de l’exubérance en vogue à la Cour de Munich que Striggio a visité.
Ici l’hyperactivité et le colossal ne signifient ni dilution ni confusion mais vitalité, lumière, élévation; c’est une prodigieuse énergie collective, de surcroît finement caractérisée en liaison avec toutes les voix particularisées d’une partition monstrueuse et palpitante, collective et individuelle, à la fois fleuve et aussi dentelle. Une cathédrale musicale en quelque sorte qui étonne, captive, saisit par sa structure, son dramatisme, son inspiration et sa justesse. Hervé Niquet en restitue la puissante structure, les étagements et la spatialisation en inscrivant au centre, le cœur et le souffle humain. Vertigineux.

Alessandro Striggio: Messe à 40 et 60 voix séparées Ecco si beato giorno. Le Concert Spirituel. Hervé Niquet, direction. 1 cd Glossa, 1 dvd Glossa (documentaire: Les aventuriers de la messe perdue)

Comments are closed.