VIDEO, VINOPHONY : piano et vin. L’osmose parfaite par JULIEN GERNAY

VIDEO, VINOPHONY : du piano et du vin. L’osmose parfaite par JULIEN GERNAY, piano. Julien Gernay est un pianiste accompli qui aime partager sa passion pour les divins cépages… A défaut de pouvoir déguster crus, liqueurs, éthers, divins nectars, sélectionnés par l’interprète, mis en dialogue avec chaque séquence musicale de ce parcours singulier et personnel, le disque édité par Klarthe en fixe les marqueurs sonores pour des points de convergence, riches en émotions croisées, qu’il faudra vivre, comme des promesses d’instants à venir, en compagnie d’un Å“nologue et surtout en présence du pianiste lui-même, vrai connaisseur des liquides enchanteurs. Et qui prend plaisir à expliquer la connivence sensorielle entre telle écriture musicale et tel vin… « Vinophony », le titre laisse envisager pour la musique, une réceptivité autre, préparée, permise par l’apport d’un breuvage qui lui correspond. A la croisée des deux univers, musique et vins, l’interprète comme un sorcier connaisseur des vertus de la nature sublimée par la main de l’homme, nous offre cette carte intime, remarquable et nouvelle géographie qui exalte les sens. REPORTAGE VINOPHONY / © studio CLASSIQUENEWS – réalisation : Philippe-Alexandre PHAM, déc 2019

LIRE aussi notre critique complète du cd VINOPHONY : Julien Gernay joue Haendel, Fauré, Liszt… (1 cd KLARTHE – CLIC de classiquenews de déc 2019)

VINOHONY julien gernay cd klarthe critique review cd classiquenews critique concert piano KLA086couv_lowCLIC D'OR macaron 200Sur le plan strictement musical, le pianiste a le souci de la nuance, des couleurs, du chant intérieur (superbe Schubert : Impromptu n°4 D935). Puis, c’est l’efflorescence sonore, comme une cathédrale de sons et de timbres qui s’organisent à mesure que se déploient les Variations qui construisent la Chaconne de Haendel ; puis c’est le temps schumannien, suspendu, celui de la maturation du « Soir / Das abends », ivresse éperdue auquel répond l’affirmation déterminée plus articulée et caracolante d’ « épanouissement / Aufshwung », conçu en un diptyque, vrai miroir où dialogue l’esprit à deux voix d’un Schumann ici crépitant et exalté… Par notre rédacteur Hugo Papbst

Comments are closed.