Compte rendu, piano. Paris, Gaveau, le 4 novembre 2015. Seasons, les Saisons
 Tchaikovski, Piazzola, Carrapatoso. Filipe Pinto-Ribeiro, piano

pinto-ribeiro-filipe-portrait-490-piano-classiquenewsCompte rendu, rĂ©cital de piano. Paris, salle Gaveau, le 4 novembre 2015. RĂ©cital Piano Seasons, les Saisons
 Tchaikovski, Piazzola, Carrapatoso. Filipe Pinto-Ribeiro, piano. RĂ©cital intime et poĂ©tique Salle Gaveau ! Le pianiste portugais,  – « Steinway Artist » -,  Filipe Pinto-Ribeiro offre Ă  Paris pour la prĂ©sentation de son nouvel album paru chez Paraty « Piano Seasons », un programme personnel qui est Ă  l’image de son album discographique, un parcours musical mĂ©ticuleusement Ă©laborĂ©. C’est un aperçu du contenu du double album, avec les saisons comme thĂšme conducteur. Nous avons donc trois approches diffĂ©rentes sur le sujet avec Tchaikovsky, Piazzolla et Carrapatoso, formant triptyque. L’Ă©vĂ©nement extraordinaire est aussi l’occasion de cĂ©lĂ©brer les 50 ans de la dĂ©lĂ©gation française de la Fondation Gubelkian ; il correspond aussi Ă  deux premiĂšres françaises des arrangements pour piano.

 

pinto-ribeiro-filipe-portrait-582-bandeau

Explorateur, poĂšte alchimiste, Filipe Pinto-Ribeiro assemble les Ă©tapes d’un parcours marquĂ© par la sensibilitĂ© et le coeur


Tchaikovsky, Carrapatoso, Piazzolla

Voyage au long des Ă©poques et des saisons

Le dĂ©but du programme est une citation du maĂźtre Zen Dogen : « Au Printemps, les fleurs du cerisier, l’EtĂ©, le coucou. L’Automne, la lune, et l’Hiver, la neige, claire, froide ». Une introduction mĂ©ditative qui sied bien Ă  la poĂ©sie inhĂ©rente Ă  la thĂ©matique du rĂ©cital et ces trois visions des saisons, avec leurs couleurs et leurs arĂŽmes particuliers, immersion spĂ©cifique Ă  chacun des siĂšcles des trois compositeurs. Un voyage poĂ©tique et pittoresque au XIXe, XXĂš et XXIe siĂšcles. Le soliste commence avec des extraits des « Saisons » de Tchaikovsky pour piano solo. Une sĂ©rie de piĂšces courtes composĂ©e par le maĂźtre Russe entre la premiĂšre de son Concerto pour piano en si bĂ©mol mineur et son premier ballet, Le Lac des Cygnes. La commande suscite des contraintes tonales et programmatiques avec une certaine influence allemande, particuliĂšrement Schumannienne, tout en restant remarquablement slave. Filipe Pinto-Ribeiro dĂ©ploie ses nombreux talents dĂšs les premiĂšres mesures. Sa trĂšs fine sensibilitĂ© est le trait de caractĂšre dominant tout au long du rĂ©cital. Cet aspect touchant se distingue et Ă©tonne davantage dans les extraits Ă  la mĂ©trique et au rythme irrĂ©guliers comme « Carnaval ». L’interprĂšte dĂ©ploie sa technique toujours alliĂ©e Ă  une sensibilitĂ© directement palpable (« Troika », mouvement d’une difficultĂ© redoutable).« Barcarolle » se fait sommet d’expression et de beautĂ©, non seulement par l’exĂ©cution des aspects polyphoniques et contrapuntiques du morceau, mais aussi grĂące Ă  l’accord harmonieux de la personnalitĂ© de l’artiste, avec un je ne sais quoi de nostalgique et d’insulaire ; l’approche trĂšs poĂ©tique Ă©voque le mouvement lent d’une barque qui appareille pour peut-ĂȘtre ne plus jamais revenir.

Telle sensibilitĂ© romantique se maintient dans la premiĂšre française des Quatre derniĂšres saisons de Lisbonne de son confrĂšre, le compositeur portugais contemporain Eurico Carrapatoso (il s’agit Ă©galement d’un premier enregistrement mondial). L’Ɠuvre est un mĂ©lange de folklore portugais, de romantisme et de modernisme musical. L’Hiver, au clair de Lune de janvier brillant sur le Tage, n’est pas sans rappeler Debussy et Satie. La Valse mĂ©lancolique du Printemps a un certain charme folklorique tout comme la Marche (im)populaire de l’EtĂ© qui mĂ©lange sombre religiositĂ© et musique de boulevard. Le Fado des Nymphes du Tage de l’Automne est le morceau le plus langoureux : il est ouvertement nostalgique. Un chant viscĂ©ralement Portugais, de grande beautĂ©.

Le rĂ©cital se termine avec la premiĂšre française d’un nouvel arrangement pour piano solo (signĂ© Marcelo Nisinman) des Saisons de Buenos Aires du compositeur argentin Astor Piazzolla. Sommet du Nuevo Tango mĂ©langeant tango traditionnel, classique et jazz. Ici toute la pompe argentine cĂŽtoie en permanence la sensualitĂ© inhĂ©rente au style du tango, tout en dĂ©montrant avec frivolitĂ©, et de façon expressionniste, une riche palette de sentiments (tristesse, solitude, passion
) ; ce par le biais d’une virtuositĂ© pianistique Ă  la fois scintillante et directe, dans laquelle Filipe Pinto-Ribeiro ne fait qu’exceller !

L’artiste est aussi gĂ©nĂ©reux avec un public chaleureux et impressionnĂ© : il offre trois bis dont nous relevons la forte sensibilitĂ©, demeurĂ© intacte, en particulier la beautĂ© sublime du premier : une mĂ©lodie de l’OrphĂ©e de Gluck arrangĂ© par Sgambati puis c’est le chant sombre et populaire du Jongo, Dance NĂšgre d’Oscar Lorenzo Fernandez. Des bijoux musicaux et poĂ©tiques qui confirment l’attrait particulier de ce rĂ©cital intime et virtuose Ă  la Salle Gaveau ! La dĂ©couverte d’un pianiste au toucher sensible et Ă  la technique remarquable dans le cadre intimiste et chaleureux de la Salle Gaveau s’impose aux auditeurs parisiens venus l’écouter. C’est une soirĂ©e riche en couleurs et en saveurs dont la qualitĂ© mĂ©morable se retrouve dans le disque qu’il vient de faire paraĂźtre chez Paraty. Un grand artiste Ă  suivre dĂ©sormais.

 

 

Compte rendu, récital de piano. Paris, salle Gaveau, le 4 novembre 2015. Récital Piano Seasons, les Saisons
 Tchaikovski, Piazzola, Carrapatoso. Filipe Pinto-Ribeiro, piano.

 

 

 

Saisons de Tchaikovsky, Piazolla, Carrapatoso par Filipe Pinto-Ribeiro

pinto-ribeiro-filipe-portrait-582-bandeauParis, Gaveau. Filipe Pinto-Ribeiro, pinao. Le 4 novembre 2015, 20h30. A l’occasion de la parution de son disque rĂ©cent paru chez Paraty (Piano Seasons, septembre 2015), Filipe Pinto Ribeiro joue le programme de son album, comprenant les Ɠuvres de Tchaikovski, Piazolla, Eurico Carrapatoso et dont le fil conducteur est le thĂšme des saisons
 TempĂ©rament musical, sensible et passionnĂ©, Filipe Pinto-Ribeiro croise ainsi en un Ă©clectisme brillant qui renforce la cohĂ©rence des correspondances choisies, la fibre russe de Tchaikovsky, le tango argentin de Piazolla-Nisinman, sans omettre le chant particulier de ses gĂšnes dans l’écriture de son compatriote portugais, Carrapatoso. A ce titre, Filipe Pinto-Ribeiro rĂ©alise la premiĂšre française des oeuvres de Piazolla et de Carrapatoso inscrites dans son programme parisien.

 

 

 

Piano ciselé, crépitements climatiques

C’est un triptyque flamboyant, riche en esthĂ©tiques diverses qui cultive l’esprit du dialogue et du partage avec sous les doigts du pianiste virtuose, une couleur spĂ©cifique qui dĂ©ploie scintillements et aspirations intĂ©rieures. Ce sont « trois cycles de « saisons », trois pays, trois langages, trois visions du monde de compositeurs qui ont abordĂ© la thĂ©matique des saisons en trois siĂšcles, le XIXe, le XXe et le XXIe siĂšcle », prĂ©cise l’interprĂšte. Climatiques, atmosphĂ©ristes, et aussi universelles, les Ă©vocations, traversant les esthĂ©tiques, sont surtout un superbe voyage introspectif oĂč le toucher Ă  la fois prĂ©cis et allusif du soliste apporte une caractĂ©risation envoĂ»tante.

 

 

 

Programme :

pinto-ribeiro-filipe-portrait-490-piano-classiquenewsTchaĂŻkovsky : Les Saisons opus 37 (extraits)
Piazolla / Nisinman : Quatre Saisons de Buenos Aires
(premiÚre française)
Carrapatoso : Quatre derniĂšres saisons de Lisbonne
(premiÚre française)

Paris, Salle Gaveauboutonreservation
RĂ©cital de piano Filipe Pinto-Ribeiro
Programme « Les Saisons » : Tchaïkovsky, Piazolla, Carrapatoso
Mercredi 4 novembre 2015, 20h30

Salle Gaveau
45-47 rue La Boétie
75008 PARIS
01 49 53 05 07
Prix : 35, 25, 15 euros

 

 

 

LIRE notre prĂ©sentation complĂšte de l’actualitĂ© du pianiste Filipe Pinto-Ribeiro 

Toutes les infos et l’actualitĂ© du pianiste Filipe Pinto Ribeiro sur le site de Filipe Pinto-Ribeiro

Paris. Filipe Pinto-Ribeiro joue les Saisons (Tchaikovsky, Piazolla, Carrapatoso)

pinto-ribeiro-filipe-portrait-582-bandeauParis, Gaveau. Filipe Pinto-Ribeiro, pinao. Le 4 novembre 2015, 20h30. A l’occasion de la parution de son disque rĂ©cent paru chez Paraty (Piano Seasons, septembre 2015), Filipe Pinto Ribeiro joue le programme de son album, comprenant les Ɠuvres de Tchaikovski, Piazolla, Eurico Carrapatoso et dont le fil conducteur est le thĂšme des saisons
 TempĂ©rament musical, sensible et passionnĂ©, Filipe Pinto-Ribeiro croise ainsi en un Ă©clectisme brillant qui renforce la cohĂ©rence des correspondances choisies, la fibre russe de Tchaikovsky, le tango argentin de Piazolla-Nisinman, sans omettre le chant particulier de ses gĂšnes dans l’écriture de son compatriote portugais, Carrapatoso. A ce titre, Filipe Pinto-Ribeiro rĂ©alise la premiĂšre française des oeuvres de Piazolla et de Carrapatoso inscrites dans son programme parisien.

 

 

 

Piano ciselé, crépitements climatiques

C’est un triptyque flamboyant, riche en esthĂ©tiques diverses qui cultive l’esprit du dialogue et du partage avec sous les doigts du pianiste virtuose, une couleur spĂ©cifique qui dĂ©ploie scintillements et aspirations intĂ©rieures. Ce sont « trois cycles de « saisons », trois pays, trois langages, trois visions du monde de compositeurs qui ont abordĂ© la thĂ©matique des saisons en trois siĂšcles, le XIXe, le XXe et le XXIe siĂšcle », prĂ©cise l’interprĂšte. Climatiques, atmosphĂ©ristes, et aussi universelles, les Ă©vocations, traversant les esthĂ©tiques, sont surtout un superbe voyage introspectif oĂč le toucher Ă  la fois prĂ©cis et allusif du soliste apporte une caractĂ©risation envoĂ»tante.

 

 

 

Programme :

pinto-ribeiro-filipe-portrait-490-piano-classiquenewsTchaĂŻkovsky : Les Saisons opus 37 (extraits)
Piazolla / Nisinman : Quatre Saisons de Buenos Aires
(premiÚre française)
Carrapatoso : Quatre derniĂšres saisons de Lisbonne
(premiÚre française)

Paris, Salle Gaveauboutonreservation
RĂ©cital de piano Filipe Pinto-Ribeiro
Programme « Les Saisons » : Tchaïkovsky, Piazolla, Carrapatoso
Mercredi 4 novembre 2015, 20h30

Salle Gaveau
45-47 rue La Boétie
75008 PARIS
01 49 53 05 07
Prix : 35, 25, 15 euros

 

 

 

verao classico lisboa lisbonne festival presentation classiquenews 2015Cet Ă©tĂ©, le pianiste portugais a crĂ©Ă© la premiĂšre Ă©dition de l’AcadĂ©mie internationale de musique de Lisbonne (juillet-aoĂ»t 2015), oĂč l’expĂ©rience pĂ©dagogique apporte aux professionnels et jeunes apprentis, une voie de perfectionnement et de partage unique ;, au public, le moyen de suivre pas Ă  pas l’avancĂ©e du travail collectif, l’approfondissement dans l’interprĂ©tation des oeuvres de musique de chambre choisies : « Filipe Pinto-Ribeiro rĂ©invente la magie des masterclasses et des concerts de musique de chambre. (
) bouillonnant pianiste, pĂ©dagogue chevronnĂ© autant qu’interprĂšte subtil   » (cf LIRE notre dĂ©pĂȘche annonce :  Portugal. Lisbonne, Festival VerĂŁo ClĂĄssico, jusqu’au 1er aoĂ»t 2015

 

 

Toutes les infos et l’actualitĂ© du pianiste Filipe Pinto Ribeiro sur le site de Filipe Pinto-Ribeiro

Compte rendu, festival. Lisbonne, VerĂŁo ClĂĄssico, juillet 2015, 1Ăšre Ă©dition.

verao classico lisboa lisbonne festival presentation classiquenews 2015Compte rendu, festival. Lisbonne, VerĂŁo ClĂĄssico, juillet 2015, 1Ăšre Ă©dition.  Ex Ă©lĂšve du Conservatoire Tchaikovsky de Moscou (et depuis ses annĂ©es d’apprentissage grand amateur de musique russe), le pianiste Filipe Pinto-Ribeiro a fondĂ© fin juillet 2015, un nouveau festival estival VerĂŁo ClĂĄssico (ÉtĂ© Classique), au rayonnement dĂ©jĂ  international, grĂące Ă  la qualitĂ© des artistes-intervenants et aussi le principe de l’acadĂ©mie musicale qu’il porte dĂ©sormais chaque Ă©tĂ© Ă  Lisbonne. C’est un festival chambriste et surtout une expĂ©rience pĂ©dagogique forte qui favorise la transmission et la professionnalisation des jeunes instrumentistes venus apprendre et jouer Ă  Lisbonne. Les salles modernes du Centre Cultural de BelĂ©m offre un lieu idĂ©al pour les rĂ©pĂ©titions et le partage, ce au plus haut niveau.

 

 

 

Verão Clåssico : premier été musical à Lisbonne

Filipe Pinto-Ribeiro réinvente la magie des masterclasses et des concerts de musique de chambre

 

 

verao-classico-lisbone-public-juillet-2015

 

 

Aux cĂŽtĂ©s du bouillonnant pianiste, pĂ©dagogue chevronnĂ© autant qu’interprĂšte subtil, on a pu compter des personnalitĂ©s artistiques soucieuses dĂšs la premiĂšre Ă©dition 2015 de dĂ©fendre exigence et gĂ©nĂ©rositĂ©, qu’il s’agisse de leur travail au sein des masterclasses ou comme interprĂštes enflammĂ©s, inspirĂ©s au moment des concerts publics : Pavel Nersessian (pianiste russe enseignant Ă  l’UniversitĂ© de Boston), Benjamin Schmid (violoniste viennois enseignant au Mozarteum de Salzburg), GĂ©rard CaussĂ© (altiste français, professeur au CNSM de Paris et Ă  l’École SupĂ©rieure Reina Sofia de Madrid), Gary Hoffman (violoncelliste amĂ©ricain natif de Vancouver, installĂ© Ă  Paris et professeur Ă  la Chapelle Reine Elisabeth de Bruxelles), Pascal MoraguĂšs (clarinettiste français, professeur au CNSM de Paris), Abel Pereira (corniste portugais, 1er Cor solo du National Symphony Orchestra de Washington D.C.).
RĂ©pondant Ă  leurs conseils avisĂ©s, les jeunes Ă©tudiants de cette premiĂšre acadĂ©mie musicale d’étĂ© Ă  Lisbonne (pas moins de 90 jeunes apprentis ont dĂ©jĂ  rĂ©pondu prĂ©sents en 2015) viennent des quatre coins de la planĂšte, attestant la crĂ©dibilitĂ© et la notoriĂ©tĂ© de l’initiative : originaires du Portugal, Espagne, Angleterre, Japon, Allemagne, France, Autriche Hollande, Suisse, Italie, Colombie, SlovĂ©nie, Irlande Lituanie, RĂ©publique TchĂšque, NorvĂšge et jusqu’à la Russie, l’Iran et le Japon


 

 

verao-classico-lisbonne-felipe-pinto-ribeiro-juillet-2015-presentation-classiquenews-masterclass-review-compte-rendu-account-of-festival-VERAO-classico-in-lisbonne

 

 

L’esprit d’équipe produit ici lors des concerts proposĂ©s en prolongement des masterclasses (ouvertes au public), plusieurs performances dans un esprit de famille, oĂč loin des effets mĂ©diatiques des grands concerts avec tĂȘtes d’affiche, c’est essentiellement le travail en partage et la complicitĂ© apprise Ă  Lisbonne qui permettent d’indiscutables accomplissements (en particulier le concert de clĂŽture, le 1er aoĂ»t dernier). DĂ©diĂ© Ă  Brahms, Schumann, Tchaikovsky, les maĂźtres offrent pour le public et pour leurs Ă©lĂšves de l’étĂ©, des leçons d’interprĂ©tation particuliĂšrement captivantes.  L’apport des masterclasses est aussi essentiel dans cette expĂ©rience qui place public et jeunes musiciens au cƓur de la fabrique musicale : Filipe Pinto-Ribeiro transmet l’importance de la fluiditĂ© du poignet, le souci des dynamiques d’une note Ă  l’autre, autant de dĂ©tail et d’analyse minutieuse qui permettent d’articuler et de projeter une partition. Sur le mĂ©tier mozartien, le pĂ©dagogue n’hĂ©site pas Ă  souligner par exemple l’importance du contexte Ă  l’époque en particulier, l’essor de l’esthĂ©tique Sturm une Drang ; il ne faut donc pas hĂ©siter Ă  jouer Mozart comme un auteur romantique
 Chaque Ă©tudiant y vit l’épreuve de l’analyse, de la coopĂ©ration, du jeu complice ; chacun stimulĂ© par les encouragements des « maĂźtres », est appelĂ© Ă  se dĂ©passer : heureuse finalitĂ© qui s’offre en fin de parcours au public particuliĂšrement comblĂ© lors du cycle des concerts.

 

 

verao-classico-pinto-ribeiro-moragues-hoffmann-festival-juillet-lisbonne-2015

 
 
 

filipe-pinto-ribeiroCD. D’ailleurs, le pianiste fondateur du festival  VerĂŁo ClĂĄssico, vient de publier chez Paraty un disque original et trĂšs personnel au diapason de sa personnalitĂ© hors normes. « Piano seasons » (Tchaikovky, Piazolla, Carrapatoso
). Sur le clavier d’un Steinway, le pianiste explore les climats de plusieurs compositeurs avec ce don versatile et caractĂ©risĂ© dont il cultive le secret. Son Tchaikovsky dĂ©ploie mille nuances intimes voire nostalgiques (Les Saisons opus 37 bis) ; son Piazzola, rĂ©vĂ©lĂ© dans une nouvelle transcription ose un jeu totalement rĂ©gĂ©nĂ©rĂ©, libre, proche de l’improvisation
 Enfin, Eurico Carrapatoso (nĂ© en 1962) lui permet de revenir en des terres plus personnelles encore, celle de Lisbonne (Quatre derniĂšres saisons). En concert Ă  Paris, salle Gaveau, le 4 novembre 2015.

 
 
 
LIRE aussi notre présentation du festival Verao classica 2015 à Lisbonne
 
 
 
Illustrations : le public du premier festival Verao classico 2015 ; Filipe Pinto-Ribeiro” en concert avec Pascal MoraguĂšs et Gary Hoffmann © F.Pereira 2015

 
 

Portugal, Lisbonne. Festival VerĂŁo ClĂĄssico, jusqu’au 1er aoĂ»t 2015

verao classico lisboa lisbonne festival presentation classiquenews 2015Portugal. Lisbonne, Festival VerĂŁo ClĂĄssico, jusqu’au 1er aoĂ»t 2015. A Lisbonne, le CCB (Centro Culturel de Belem), haut-lieu musical dĂ©jĂ  connu des artistes français (Les Folles JournĂ©es s’y dĂ©roulent), accueille la premiĂšre Ă©dition du festival VerĂŁo ClĂĄssico ou Academia Internacional de MĂșsica de Lisboa, l’AcadĂ©mie internationale de Musique d’Ă©tĂ© de Lisbonne. Ce projet audacieux qui associe une partie pĂ©dagogique et des concerts publics est une initiative du pianiste portugais Filipe Pinto-Ribeiro, lui-mĂȘme professeur pendant l’AcadĂ©mie estivale. Plusieurs masterclasses de musique de chambre sont pilotĂ©es par des instrumentistes d’envergure internationale. L’originalitĂ© de cette acadĂ©mie est que les Ă©lĂšves primĂ©s par les Ă©quipes pĂ©dagogiques participent Ă  plusieurs concerts professionnels, ouverts au public de la capitale portugaise. C’est pour les jeunes apprentis musiciens, un tremplin et une occasion unique d’éprouver les feux de la rampe et de jouer devant les mĂ©lomanes les plus avertis. L’initiative qui rĂ©alise une passerelle entre les Ă©tudes et la vie professionnelle, est de ce fait exemplaire. Longue vie Ă  l’Academia Internacional de MĂșsica de Lisboa / VerĂŁo ClĂĄssico.

 

 

 

 

 

Professeurs invités

Filipe Pinto-Ribeiro (Portugal) : piano
Solista e Diretor Artístico do DSCH – Schostakovich Ensemble

Pavel Nersessian (RĂșssie) : piano
Professor do ConservatĂłrio de Moscovo e da Universidade de Boston

 

Benjamin Schmid (Áutriche) : violon
Professor da Universidade Mozarteum de Salzburgo e da Escola Superior de Berna

Gérard Caussé (France) : alto
Professor do ConservatĂłrio de Paris e da Escola Superior Rainha Sofia de Madrid

Gary Hoffman (USA) : violoncelle
Professor da Capela Musical Rainha Elisabete dA bélgica

Abel Pereira (Portugal) : trompette
1.Âș Trompa Solo da Orquestra de Washington

Pascal MoraguĂšs (France) : clarinette
Professor no ConservatĂłrio de Paris e 1.Âș Clarinete Solo da Orquestra de Paris

 

 

Concerts Ă  ne pas manquer :

 

 

Le 27 juillet 2015 à 21h : 

Filipe Pinto-Ribeiro, piano
Pavel Nersessian, piano
Benjamin Schmid, violon
Gérard Caussé, alto
Gary Hoffman ,violoncelle
Pascal MoraguĂšs clarinette
Abel Pereira, trompette


Programme
Johannes Brahms : Trio pour Piano, Clarinette et Violoncelle, op. 114
Robert Schumann : MĂ€rchenbilder pour alto et Piano, op. 113
Johannes Brahms : Trio para Piano, Violon et Trompette, op. 40

https://www.ccb.pt/Default/pt/Programacao/Musica?A=305

 

 

Le 30 juillet à 20h : 

Filipe Pinto-Ribeiro, piano
Pavel Nersessian, piano
Benjamin Schmid, violon
Gérard Caussé, alto
Gary Hoffman, violoncelle
Pascal MoraguĂšs, clarinette
Abel Pereira, trompette


Programme
Robert Schumann : FantasiestĂŒcke pour Clarinette et Piano, op. 73
Robert Schumann : Adagio e Allegro pour trompette et Piano, op 70
Piotr Ilich Tchaikovsky : Álbum de Crianças para Piano, op. 39
Robert Schumann : Quatuor avec Piano, op. 47

https://www.ccb.pt/Default/pt/Programacao/Musica?A=306

 

 

Le 1er aout à 15h : 

Concert des Ă©lĂšves

https://www.ccb.pt/Default/pt/Programacao/Musica?A=307

 

Toutes les infos sur le site  VerĂŁo ClĂĄssico Academia Internacional de MĂșsica de Lisboa, masterclasses, concerts et festival de musique de chambre, jusqu’au 1er aoĂ»t 2015. 

 

 

 

 

 

 

Actualités du pianiste Filipe Pinto-Ribeiro

pinto-ribeiro-filipe-piano-seasons-&-cd-paraty-presentation-annonce-classiquenews-juillet-2015

 

 

Le 8 septembre 2015, le pianiste publie chez Paraty, son nouvel album : « Piano Seasons », sur le thĂšme des saisons. InspirĂ© par le sujet aux rĂ©sonances climatiques, Filipe Pinto-Ribeiro a conçu une maniĂšre de triptyque musical oĂč dialoguent le romantisme de TchaĂŻkovski, le tango de Piazzolla-Nisinman, le lusitanisme de Carrapatoso : soit « trois cycles de « saisons », trois pays, trois langages et visions du monde de compositeurs qui ont abordĂ© la thĂ©matique des saisons en trois siĂšcles, le XIXe, le XXe et le XXIe siĂšcle », prĂ©cise l’interprĂšte. Prochaine critique dĂ©veloppĂ©e dans le mag cd dvd livres de classiquenews.com