L’Opéra Comique, naissance d’une académie (2013)

OLYMPUS DIGITAL CAMERATélé, Arte. Le 13 avril 2014,17h30. Académie de l’Opéra Comique. Docu. Atelier jeunes chanteurs. L’Opéra-Comique, l’autre maison lyrique à Paris qui a vu naître en son sein Carmen ou les Contes d’Hoffmann, célèbre cette année ses 300 ans. Temple de l’art lyrique, le lieu, pourtant chargé de retentissantes créations, saisit par sa programmation souvent plus audacieuse que la grande boutique : jusqu’à aujourd’hui, le théâtre est comme sa façade, caché dans le Paris culturel, souffrant évidemment à l’ombre de l’Opéra de Paris. Coup de jeune sur cette institution, en compagnie de l’académie de jeunes chanteurs lyriques qu’elle accueille chaque année dans ses murs.
Juste derrière les grands boulevards à Paris, il est un lieu où l’esprit des grands compositeurs et écrivains du XIXème imprègne les talents en devenir. Bizet, Offenbach, Massenet, Debussy et bien d’autres y ont créé leurs plus grands succès. C’est aussi un atelier pour les jeunes chanteurs… Le sujet du film dévoile la première promotion des interprètes en fin d‘apprentissage.
Opéra Comique, naissance d’une académie. L’Opéra Comique donne chaque année à dix jeunes chanteurs lyriques professionnels, triés sur le volet, l’opportunité de se spécialiser dans son répertoire unique qui mêle le parlé et le chanté. Le film suit la toute première promotion dans son travail quotidien, toute une saison en totale immersion. Des ateliers animés par des chefs de chant, des professeurs de diction, des leçons de théâtre, d’illustres professeurs et maîtres de chant… Ils seront de toutes les créations, opéras et récitals … Entre les répétitions, le travail en ateliers et les spectacles, ils nous font partager avec spontanéité leur passion pour cet art exigeant, dont ils ont décidé de faire leur métier. L’occasion d’apprendre à mieux connaître chacun d’eux, et d’où vient leur rencontre avec l’opéra. Comment Patrick, gabonnais d’origine, ex-ingénieur en électronique, a quitté l’Afrique pour les scènes d’opéra européennes. Comment Ronan, de rocker en Bretagne, est devenu Baryton et livre ici une interprétation mémorable du père de Cendrillon. Comment Sandrine, qui a longtemps chanté avec les lapins de son grand-père pour seul public, émeut maintenant celui, beaucoup plus mélomane, du foyer de l’opéra Comique lors d’un récital Poulenc inoubliable.
Il y a chez ces jeunes gens un je ne sais quoi de réjouissant, qui redonne un air de jeunesse à ce noble répertoire tricentenaire. En l’espace de 6 mois, ils auront beaucoup travaillé, beaucoup appris, et nous auront donné à entendre leur plus belle voix … avant de la faire résonner demain peut-être sur les plus grandes scènes internationales.

Documentaire de Rémi Lainé (2014 – France, 52 minutes).
Coproduction : ARTE France, Nord-Ouest Documentaires
Tricentenaire de l’Opéra Comique

Comments are closed.