PARIS. CrĂ©ation des ÉCLAIRS, le nouvel opĂ©ra de Philippe Hersant

PARIS, OpĂ©ra-Comique. Ph. HERSANT : Les Ă©clairs. 2 > 8 nov 2021. Commande de l’OpĂ©ra Comique, Les Eclairs, est un drame joyeux de Philippe Hersant, d’aprĂšs le roman « Des Eclairs » de Jean Echenoz, donnĂ© en crĂ©ation mondiale du 2 au 8 novembre 2021.

Starry Sky... Sous un ciel Ă©toilĂ© : la 4Ăš Quatuor de Philippe HERSANTLa partition, conçue pendant le confinement, Ă©voque le destin de l’ingĂ©nieur Nikola Tesla, devenu Gregor, entre conte et chemin de croix. Lorsqu’il arrive Ă  New York en 1884, Gregor est habitĂ© par ses visions. Il veut dĂ©velopper de façon rĂ©volutionnaire les usages de l’électricitĂ©. Mais la science l’intĂ©resse plus que le profit. Des industriels le pillent et dĂ©voient ses inventions. Il se rĂ©fugie dans le spectacle des Ă©clairs et la compagnie des oiseaux. La poĂ©sie plutĂŽt que le profit
 TĂ©moin et observateur confinĂ©, Philippe Hersant (photo ci contre DR) observe lui aussi les oiseaux
en Ă©cho Ă  la passion inĂ©dite du personnage principal de l’opĂ©ra, Gregor, fascinĂ© par les pigeons. « Que pouvez-vous trouver chez ces oiseaux stupides ? », lui demande Ethel, exaspĂ©rĂ©e.« Ce sont les humbles, les oubliĂ©s, rĂ©pond-il. Ils me rassurent mieux qu’aucun humain ne peut le faire ». Un message hautement artistique et souhaitons le esthĂ©tique sur les planches de la salle Favart, premier thĂ©Ăątre d’Europe construit avec un Ă©quipement tout Ă©lectrique !

 

 

 

________________________________________________

Mardi 2, Jeudi 4, Samedi 6 et lundi 8 nov 2021, 20hhersant-les-eclairs-tesla-opera-creation-critique-classiquenews

Opéra-Comique, PARIS
INFOS et RESERVATIONS ici
https://www.opera-comique.com/fr/spectacles/les-eclairs

 

 

 

Direction musicale : Ariane Matiakh
Mise en scÚne : Clément Hervieu-Léger
Avec Jean-Christophe LaniÚce, André Heyboer, Elsa Benoit, Marie-Andrée Bouchard-Lesieur, JérÎme Boutillier, François Rougier
Ensemble Aedes
Orchestre Philharmonique de Radio France

 

 

 

 

 

 

OpĂ©ra-Comique, la naissance d’une acadĂ©mie lyrique

OpĂ©ra-Comique, opĂ©ra comiqueTĂ©lĂ©. OpĂ©ra-Comique, naissance d’une acadĂ©mie. Arte, dimanche 13 avril 2014, 17h35. Docu pĂ©dagogique. DerriĂšre les Grands Boulevards, une acadĂ©mie de jeunes chanteurs est nĂ©e en 2012. Le parlĂ© chantĂ© vous connaissez ? Les spĂ©cialistes parlent de «  dĂ©clamation «  c’est Ă  dire l’art d’articuler un texte qu’il soit chantĂ© ou parlĂ© mais d’une façon toujours musicale et naturelle. L’alternance du parlĂ© chantĂ© dĂ©finit aussi le genre « opĂ©ra comique » au contraire de l’opĂ©ra (tout court) oĂč tout est chantĂ© sur la scĂšne lyrique. Grasseyer ou rouler les «  r », prĂ©server la clartĂ© des voyelles y compris dans les aigus (un dĂ©fi redoutable pour sopranos et tĂ©nors), de toute Ă©vidence les jeunes chanteurs doivent non seulement projeter le verbe, chanter, mais aussi jouer
 ĂȘtre des acteurs. Car l’opĂ©ra c’est aussi du thĂ©Ăątre.

Classe de chant et de théùtre

arte_logo_2013Pour preuve, voici les sessions de la premiĂšre promo de l’AcadĂ©mie des jeunes voix de l’OpĂ©ra-Comique Ă  Paris, salle mythique qui dĂ©cide aujourd’hui de cultiver les jeunes pousses afin de rĂ©ussir ses prochaines productions Ă  l’affiche : en 2012-2013, voici les apprentis zĂ©lĂ©s plutĂŽt motivĂ©s invitĂ©s, coachĂ©s Ă  interprĂ©ter les fleurons retrouvĂ©s de l’opĂ©ra-comique romantique et français, celui qui au XIXĂš, entend renouer avec cette Ă©loquence Ă©lĂ©gante et expressive qui fait les grands chanteurs. Pour preuve et leur insuffler le feu que l’on attend : la soprano lĂ©gendaire spĂ©cialiste de l’opĂ©ra comique (excellente interprĂšte des opĂ©ras pionniers de GrĂ©try comme l’a rappelĂ© la rĂ©cente rĂ©Ă©dition d’un coffret cd), Christianne Eda-Pierre donne une master class : facĂ©tie, intelligence, lĂ©gĂšretĂ©, technicité  et l’on se dit que face Ă  un tel Ă©ventail de dispositions Ă  naĂźtriser le chemin sera encore long

Comme les jeunes apprentis du Jardin des Voix de William Christie, dans le rĂ©pertoire baroque, voici 10 musiciens dĂ©cidĂ©s Ă  en dĂ©coudre, prĂȘts Ă  dĂ©passer leurs limites, affirmer un tempĂ©rament qui nĂ©cessite humilitĂ©, intelligence, flexibilitĂ© et 
 Ă©coute. Pas donnĂ© Ă  tout le monde : car l’alliance de ces qualitĂ©s reste difficile Ă  trouver.
En 2012 et 2013, dans Cendrillon de Pauline Viardot : le baryton ex rockeur Ronan incarne le baron de Pictordu, tandis que dans Ciboulette, joyau lyrique signĂ© Reynaldo Hahn, la soprano Magali vocalise Ă  force de roulades et trilles en cascades suspendues. Avec Michel Fau, chacun et chacune tente de trouver le secret d’une aisance physique sur scĂšne
 avec plus ou moins de succĂšs : chanter et jouer avec son corps n’est pas si simple (c’est de loin les sĂ©ances les plus captivantes de ce docu plutĂŽt classiquement agencĂ©). Le chorĂ©graphe Thierry ThieĂ» Niang tente de mĂȘme : rĂ©vĂ©ler la force expressive du corps justement, dĂ©couvrir aussi le chant par le geste, dans le corps
 une leçon d’humilitĂ© lĂ  encore. Aux cĂŽtĂ©s du travail musical et gestuel, le film Ă©voque aussi l’histoire du lieu, du genre, les grandes crĂ©ations qui ont fait ses heures les plus glorieuses : de Carmen de Bizet (1875) Ă  PellĂ©as et MĂ©lisande de Claude Debussy (1902). Toujours, la salle Favart a Ă©tĂ© un lieu de crĂ©ation lyrique, innovant, expĂ©rimental
 plus audacieux que son aĂźnĂ© parisien, l’OpĂ©ra de Paris. En est-il toujours ainsi en 2014 ?

TĂ©lĂ©. OpĂ©ra-Comique, naissance d’une acadĂ©mie. Arte, dimanche 13 avril 2014, 17h35.

L’OpĂ©ra Comique, naissance d’une acadĂ©mie (2013)

OLYMPUS DIGITAL CAMERATĂ©lĂ©, Arte. Le 13 avril 2014,17h30. AcadĂ©mie de l’OpĂ©ra Comique. Docu. Atelier jeunes chanteurs. L’OpĂ©ra-Comique, l’autre maison lyrique Ă  Paris qui a vu naĂźtre en son sein Carmen ou les Contes d’Hoffmann, cĂ©lĂšbre cette annĂ©e ses 300 ans. Temple de l’art lyrique, le lieu, pourtant chargĂ© de retentissantes crĂ©ations, saisit par sa programmation souvent plus audacieuse que la grande boutique : jusqu’à aujourd’hui, le thĂ©Ăątre est comme sa façade, cachĂ© dans le Paris culturel, souffrant Ă©videmment Ă  l’ombre de l’OpĂ©ra de Paris. Coup de jeune sur cette institution, en compagnie de l’acadĂ©mie de jeunes chanteurs lyriques qu’elle accueille chaque annĂ©e dans ses murs.
Juste derriĂšre les grands boulevards Ă  Paris, il est un lieu oĂč l’esprit des grands compositeurs et Ă©crivains du XIXĂšme imprĂšgne les talents en devenir. Bizet, Offenbach, Massenet, Debussy et bien d’autres y ont crĂ©Ă© leurs plus grands succĂšs. C’est aussi un atelier pour les jeunes chanteurs
 Le sujet du film dĂ©voile la premiĂšre promotion des interprĂštes en fin d‘apprentissage.
OpĂ©ra Comique, naissance d’une acadĂ©mie. L’OpĂ©ra Comique donne chaque annĂ©e Ă  dix jeunes chanteurs lyriques professionnels, triĂ©s sur le volet, l’opportunitĂ© de se spĂ©cialiser dans son rĂ©pertoire unique qui mĂȘle le parlĂ© et le chantĂ©. Le film suit la toute premiĂšre promotion dans son travail quotidien, toute une saison en totale immersion. Des ateliers animĂ©s par des chefs de chant, des professeurs de diction, des leçons de thĂ©Ăątre, d’illustres professeurs et maĂźtres de chant
 Ils seront de toutes les crĂ©ations, opĂ©ras et rĂ©citals 
 Entre les rĂ©pĂ©titions, le travail en ateliers et les spectacles, ils nous font partager avec spontanĂ©itĂ© leur passion pour cet art exigeant, dont ils ont dĂ©cidĂ© de faire leur mĂ©tier. L’occasion d’apprendre Ă  mieux connaĂźtre chacun d’eux, et d’oĂč vient leur rencontre avec l’opĂ©ra. Comment Patrick, gabonnais d’origine, ex-ingĂ©nieur en Ă©lectronique, a quittĂ© l’Afrique pour les scĂšnes d’opĂ©ra europĂ©ennes. Comment Ronan, de rocker en Bretagne, est devenu Baryton et livre ici une interprĂ©tation mĂ©morable du pĂšre de Cendrillon. Comment Sandrine, qui a longtemps chantĂ© avec les lapins de son grand-pĂšre pour seul public, Ă©meut maintenant celui, beaucoup plus mĂ©lomane, du foyer de l’opĂ©ra Comique lors d’un rĂ©cital Poulenc inoubliable.
Il y a chez ces jeunes gens un je ne sais quoi de rĂ©jouissant, qui redonne un air de jeunesse Ă  ce noble rĂ©pertoire tricentenaire. En l’espace de 6 mois, ils auront beaucoup travaillĂ©, beaucoup appris, et nous auront donnĂ© Ă  entendre leur plus belle voix 
 avant de la faire rĂ©sonner demain peut-ĂȘtre sur les plus grandes scĂšnes internationales.

Documentaire de RĂ©mi LainĂ© (2014 – France, 52 minutes).
Coproduction : ARTE France, Nord-Ouest Documentaires
Tricentenaire de l’OpĂ©ra Comique