GSTAAD MENUHIN Festival & Academy 2018 : 62è édition / 13 juillet – 1er septembre 2018

Gstaad, Menuhin festival and Academy 2018. 13 juillet – 1er septembre 2018. À nouveau l’été prochain accueille le festival événement en Suisse. Stars, nouveaux programmes, défis artistiques minutieusement conçus autour du thème « emblématique » cet été 2018 : « Les Alpes », promettent un nouveau cycle de concerts intenses voire saisissants. Nature et musique classique s’électrisent ainsi du 13 juillet au 1er septembre 2018.

 

 

GSTAAD-eglise-saanen-ete-2018-presentation-festival-gstaad-par-classiquenews

 

 

gstaad-festival-yehudy-menuhin-festival-academy-presentation-concerts-edition-2018-par-classiquenews-highlightsDans le territoire alpestre (Saanenland), associant vallées verdoyantes, villages pittoresques, forêts perchées sur les sommets découpés, … rien n’égale pendant l’été, le cadre à la fois grandiose et intimiste du premier festival estival en Suisse. À Gstaad non loin de Saanen où Yehudi Menuhin eut le coup de cœur fondateur du festival en 1956, se dresse désormais, fière borne majestueuse du Festival, la fameuse tente blanche qui entre autres accueille les grands concerts symphoniques. La tente est aussi le lieu de travail de l’orchestre maison, élément phare d’une exceptionnelle académie de direction d’orchestre (Conducting Academy): le Gstaad Festival Orchestra ; l’orchestre du Festival regroupe presque une centaine d’instrumentistes parmi les plus chevronnés et les plus impliqués des cantons Suisses.

 

 

RÉSERVATIONS OUVERTES… Nouveauté pour l’édition 2018, la billetterie ouvre déjà ses portes (plus d’un mois avant l’ouverture officielle de la location) et accueille vos réservations lors de votre séjour (forcément enchanteur) dans le Saanenland, à l’été 2018…
Réservez dès aujourd’hui les meilleures places pour les concerts sous la Tente de Gstaad!

 

gstaad-festival-yehudy-menuhin-festival-academy-presentation-concerts-edition-2018-par-classiquenews-highlights

 

 

GSTAAD-FESTIVAL-les-vaches-en-suisse-presentation-festival-GSTAAD-menuhin-presentation-par-classiquenews-gstaad-menuhin-festival-academy

 

 

 

Approfondir

 

VOIR notre reportage vidéo Gstaad 2016. Découverte du Festival : lieux, formes des concerts, ligne artistique, avec Christoph Müller, Intendant du Menuhin Festival de GSTAAD

gstaad-conudcting-academy-academie-de-direction-orchestre-jeunes-maestros-et-chefs-a-GSTAAD-2017-jaap-van-zweden-par-classiquenews-documentaire-par-P--Alexandre-PHAM

VOIR notre reportage vidéo Gstaad 2017 : immersion au sein de la Conducting Academy / académie de direction d’orchestre avec Christoph Müller, Intendant du festival de GSTAAD, et le chef Jaap van Zweeden, directeur artistique de la Conducting Academy (récemment nommé depuis l’été 2017). Comment se forment les jeunes chefs d’orchestre ? Sur quelle partition travaillent-ils ? Quels sont les défis et stimulations de leur coaching par le maestro néerlandais Jaap van Zweden

 

 

 

_________________

 

 

 

Gstaad Menuhin Festival & Academy 2018

LES ALPES

13 JUILLET – 1ER SEPTEMBRE 2018

 

 

 

 

7 temps forts 2018, à ne pas manquer…

 

 

 

1 – Jaap van Zweden

Hélène Grimaud & Jaap van Zweden
water-cd-helene-grimaud-cd-deutsche-grammophon-annoncePour son premier concert de l’été sous la baguette de son nouveau directeur artistique, le Gstaad Festival Orchestra accueille la pianiste Hélène Grimaud pour une soirée, symphonique et hautement concertante… 100% Brahms: Premier concerto et Première symphonie.

 

 

2 – Jonas Kaufmann

Jonas Kaufmann chante Wagner
KAUFMANN-jonas-tenor-presentation-concerts-critique-comtpe-rendu-review-par-classiquenews-opera-festival-gstaad-festival-menuhinSecond concert, second sommet pour le Gstaad Festival Orchestra: sous la direction de Jaap van Zweden, la phalange «maison» a rendez-vous avec le premier acte de «La Walkyrie» en compagnie du «wunderténor» Jonas Kaufmann. Le ténor Munichois y incarne l’un de  ses plus grands rôles wagnériens… C’est à dire Siegmund, frère incestueux de Sieglinde, l’épouse malheureuse de l’ignoble et sombre Hunding. Les deux amants (Welsungen) parents du futur héros à venir, Siegfried, s’abandonnent l’un à l’autre, à leur amour sublime et tragique. Kaufmann a enregistré le rôle chez Decca sous la direction de l’éblouissant et regretté Claudio Abbado, séquence lyrique mémorable et pourtant méconnue car le ténor est plus renommé aujourd’hui pour ses Parsifal, Lohengrin et bientôt Tristan. Un must absolu à ne pas manquer à Gstaad cet été. C’est assurément aux côtés des concerts symphoniques du Gstaad Festival Orchestra (GFO), l’un des temps forts à ne pas manquer cet été.

 

 

3 – West Side Story

Leonard-bernstein-1960Une soirée dans les étoiles avec l’Orchestre symphonique de Bâle et l’une des plus célèbres comédies musicales américaines – jouée et projetée sur grand écran sous la Tente de Gstaad! Le programme célèbre évidemment le centenaire de la naissance de “Lenny”, Leonard Bernstein qui aura révolutionné le genre de la comédie musicale dans les années 1950, y apportant son génie de la mélodie et de l’orchestration, associées à une trépidation rythmique à la fois sensuelle et sauvage…. rugissante même.

 

 

4 – Valery Gergiev
gergiev valery maestro portraitNon seulement Gstaad est un festival qui possède son propre orchestre et s’implique comme nulle part ailleurs sur le plan de la transmission et l’apprentissage de la direction d’orchestre, mais l’événement dans les Alpes Suisses sait aussi accueillir les grands noms de la baguette ainsi la présence du chef ossete Valery Gergiev, pour un haut moment de plénitude orchestrale telle que cultivée par le génie symphoniste de la première moitié du XX ème siècle : Richard Strauss. Au programme, «Une symphonie alpestre» avec le Mariinsky.
Ce sont presque des habitués du Festival: Valery Gergiev et son Orchestre du Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg sont de retour à Gstaad en deux soirées exceptionnelles.
matsuev denis piano russe classiquenewsLa première affiche le Premier concerto pour piano de Tchaïkovski avec Denis Matsuev et donc « Une symphonie alpestre », sommet de l’écriture orchestrale post romantique, aux dimensions wagnériennes,… une partition sublime et majestueuse, particulièrement opportune si l’on se rappelle le thème générique du Festival de Gstaad 2018 : Les Alpes. Richard Strauss tout en suivant les étapes d’une formidable expédition : ascension, sommet, descente (avec sa tempête spectaculaire), réécrit la langue orchestrale en un somptueux maelstrom, doué de souffle et d’énergie digne de la Genèse et de la Création du monde…

 

5 – David Garrett
Lord Byron dans l’Oberland bernois
Tchaïkovski également à l’honneur pour le second concert de Valery Gergiev et du Mariinsky de Saint-Pétersbourg: le langoureux Concerto pour violon (sous l’archet de David Garrett) et une page plus rare, sa Symphonie «Manfred» d’après Lord Byron.

 

 

 

6 – Juan Diego Flórez

Olga Peretyatko & Juan Diego Flórez
SUBLIME MOZARTIENAprès le Wagner avec Jonas Kaufmann, soirée lyrique 100% italienne portée par deux étoiles éblouissantes: Rossini, Bellini, Donizetti – le vertige du bel canto, avec le concours de l’excellente «Scintilla», l’ensemble baroque de l’Opernhaus de Zurich. Bellinien et rossinien de premier plan, le ténor péruvien JUAN DIEGO FLOREZ a le génie de la ligne et des phrasés ciselés, sans compter une agilité exceptionnelle qui façonnent aujourd’hui un chant exceptionnellement habité et raffiné, récemment salué chez Mozart (clic de classiquenews de novembre 2018).

 

7 – Sol Gabetta

La Scala & Christoph Eschenbach
gstaad-festival-saanen-church-eglise-festival-menuhin-academy-presentation-par-classiquenewsAffiche de luxe pour le concert de clôture de ce 62e Gstaad Menuhin Festival: le retour de l’Orchestre Philharmonique de la Scala de Milan avec Christoph Eschenbach, pour faire vibrer notamment le trop rare Double Concerto de Brahms, sous les archets conjugués de Vilde Frang et Sol Gabetta. La violoncelliste Sol Gabetta a récemment marqué l’histoire du festival étant une ambassadrice inspirée et audacieuse. En août 2017, l’instrumentiste créait à Gstaad en première mondiale son nouveau programme entre vocalises vocales et lyrisme virtuose de son instrument (Dolce duello) en totale complicité avec la mezzo romaine Cecilia Bartoli.

 

————————————

 

Toutes les infos, les modalités de réservations, comment organiser votre séjour à GSTAAD cet été 2018, sur le site du GSTAAD MENUHIN Festival & Academy 2018 :

 

gstaad-festival-yehudy-menuhin-festival-academy-presentation-concerts-edition-2018-par-classiquenews-highlights

 

Comments are closed.