mardi, février 7, 2023

CD. Von Bingen : Vox Cosmica. Arianna Savall (1 cd Carpe Diem records)

A lire aussi

visuel vox cosmicaCD. Von Bingen : Vox Cosmica. Arianna Savall (1 cd Carpe Diem records). Tandis que la voix d’Arianna s’élève en volutes sensuelles, dès les premières secondes de ce nouvel enregistrement de l’ensemble Hirundo Maris, nous sommes emportés sur des rivages étranges et fascinants. De la rencontre de la fille du soleil et du fils de la neige, est né en 2009 Hirundo Maris (le nom latin de l’hirondelle des mers) : une formation qui aborde un répertoire tant médiéval que baroque, folk que contemporain. Nous avons eu l’occasion d’évoquer sur Classique News, leur précédent programme sorti en CD, Chant du Nord et du Sud, à l’occasion du concert qu’ils ont donné au festival de Fontfroide l’été dernier. Le programme qui fait l’objet de ce nouvel enregistrement, nous semble encore plus équilibré. Il se compose d’œuvres vocales d’Hildegard Von Bingen, d’Abélard et de compositions instrumentales de Petter Johansen, le co-créateur de l’ensemble. Ici l’univers que nous font découvrir les musiciens est celui de l’harmonie universelle, d’un chant céleste qui apaise et transporte. Tandis qu’Abélard exprime son infinie mélancolie et sa détresse profondément humaine, la voix d’Hildegard von Bingen transcende les éléments et la douleur, exprimant l’universelle beauté et la sollicitude de la vie et d’un monde où l’esprit rencontre la quintessence du divin en chaque élément : de la pierre à l’air, de l’arbre à la feuille, en chaque animal et être humain.

 

 

 

Chant d’un horizon céleste

 

Hildegard von Bingen n’est pas seulement une grande mystique, qui a profondément marqué l’histoire de la chrétienté et de la vie moniale au Moyen-âge, elle fût aussi une femme de lettres à l’immense érudition. Née dans une famille noble de Rhénanie, elle eut dès son plus jeune âge, des visions qui poussèrent sa famille à encourager son entrée dans la vie monastique.  Elle se passionna pour de nombreux sujets, dont la médecine et la composition. L’essentiel des pièces liturgiques qu’elle composa, sont parmi les premières à nous être parvenues dans leur intégralité.

Les œuvres retenues sont le reflet d’un art qui se veut élévation. Ici tout est lumière, l’ornementation révèle l’ineffable. La voix d’Arianna Savall, si pure est faite pour nous dévoiler, toute la suave et rayonnante splendeur de l’âme de ces pièces grégoriennes. Le chant mélismatique subjugue par sa cristalline beauté. Entre poignante douceur et virtuosité compassionnelle, elle délivre de la peur et du temps, donnant sens au gouffre de l’éternité. Son chant est un horizon céleste sensible et généreux. Petter Johansen fait du Planctus David d’Abélard, une complainte sombre, amer, tragique. Face à la mort, Abélard ne peut que porter tous les regrets d’un corps et d’un amour à jamais brisés.

Le choix des instruments pour les accompagner, donne à leur interprétation des couleurs chatoyantes. Leurs compagnons d’Hirundo Maris, David Mayoral, Andreas et Anke Spindler, creusent des perspectives, font miroiter de subjuguants reflets. Si tous apportent un soutien vocal dans certaines pièces, leurs qualités d’instrumentistes sont confondantes de délicatesses et d’émotions. Les bols chantants tibétains dont s’accompagne Arianna Savall vibrent en harmonie avec les sphères célestes.

La poésie des quatre pièces instrumentales composées par Petter Udland Johansen pour l’occasion apporte un charme supplémentaire à ce merveilleux CD. Elles évoquent des mondes dont la magie plus humaine, plus terrestre, n’en sont pas moins aussi mystérieux que la voûte céleste. Les transitions entre chaque pièce vocales et instrumentales, sont toujours cohérentes et élégantes.

La prise de son ample et chaleureuse est ici au service d’une magnifique découverte, celle d’un univers mélodieux et grisant dont on ne peut que vous recommander la découverte.

 

 

Vox cosmica. Arianna Savall, Petter Udland Johansen, chant et instruments, Hirundo Maris. Hildegard von Bingen (1098-1179), Petrus Abaelardus (1078 – 1142) et Petter Johansen).  Enregistrement réalisé à Hellig-Kreuz-Kirchel, Basel-Binningen (Suisse) en février 2014.

 

 

- Sponsorisé -
- Sponsorisé -
Derniers articles

CRITIQUE, opéra. LILLE, le 30 janvier 2023. DEBUSSY : Pelléas et Mélisande. Behr, Santoni, Duhamel… F-X Roth / D Jeanneteau.

Initialement mise à l’affiche de l’Opéra de Lille en février 2021, cette production de Pelléas et Mélisande avait été...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img