CD. Mickael Viegas, guitare. COMPLETE GUITAR WORKS of HEITOR VILLA-LOBOS (2 cd Paraty, 2015)

Lobos Villa heitor villa lobos Viergas Mickael guitare works complete review critique cd classiquenews VIERGAS Mickael cd paraty Titelive_3760213650351_D_3760213650351CD. COMPLETE GUITAR WORKS of HEITOR VILLA-LOBOS (2 cd Paraty, 2015). VoilĂ  l’intĂ©grale pour guitare de Heitor Villa-Lobos, soit 25 pièces magistrales qui contiennent tout le raffinement chorĂ©graphique du BrĂ©sil moderne ; une suavitĂ© immĂ©diatement gorgĂ©e de soleil, une apparente insouciance bienheureuse, une vitalitĂ© subtilement articulĂ©e, chaloupĂ©e par la guitare aux canevas rythmiques souvent stupĂ©fiants de Mickael Viegas (ChĂ´ros n°1, en ouverture du cd1). GESTE EXPERIMENTAL POUR INTEGRALE HISTORIQUE. L’approche se double d’un projet esthĂ©tique personnel, celui ambitieux de restituer toute la parure harmonique d’origine dont a pu s’enticher le compositeur mais que son Ă©criture pour l’instrument a malheureusement rĂ©duit, Ă©purĂ© “tragiquement” en raison des limites techniques de la guitare seule ou de l’instrumentiste d’alors : pour palier telle limitation et pourtant jouer toutes les notes, l’enregistrement ose ici superposer parfois, quand cela est exigĂ©, plusieurs parties de la mĂŞme guitare et de façon cohĂ©rente puisqu’il s’agit de la mĂŞme main : collage habile, plutĂ´t superposition heureuse dont la polyphonie labyrinthique, et vertigineuse (effet de locomotive de l’Etude 4, annonçant la frĂ©nĂ©sie de la dernière Etude 12) impressionne par sa sauvagerie pourtant millimĂ©trĂ©e ; le travail de l’ingĂ©nieur pour un montage aussi pĂ©rilleux a dĂ» ĂŞtre aussi difficile et dĂ©licat que le jeu premier saisi sur le vif du guitariste… ; virtuose et flexible, d’une grâce parfois allusive, – proche de la harpe, la guitare de Mickael Viegas honore son dĂ©fi (Etude n°2) dont les cascades de notes enchaĂ®nĂ©es avec une prodigalitĂ© très prĂ©cise, produisent cette saturation harmonique par rĂ©sonance d’une intensitĂ© saisissante. C’est mĂŞme comme si une guitare dĂ©doublĂ©e jouait simultanĂ©ment comme Ă  Ă© voix Ă©gales (Etude n°5) : l’assemblage des couches relève de l’expĂ©rimentation sonore d’une Ă©vidente richesse artistique ; pour l’auditeur, c’est un bĂ©nĂ©fice Ă©trangement spatialisĂ© aux performances pourtant inĂ©dites; on comprend qu’ici, la libertĂ© recrĂ©ative de l’interprète, soucieux du format et de l’Ă©quilibre global joue comme un alchimiste, un orfèvre des rĂ©glages ; le guitariste rend ainsi un hommage Ă  Villa-Lobos, plus qu’il ne joue ses partitions ; car il a fallu parfois rĂ©orchestrer, ou mĂŞme adapter des transpositions que Villa-Lobos a validĂ©es, celle de son Ă©lève et disciple, JosĂ© BrandĂŁo, qui transposa beaucoup de pièces de son maĂ®tre pour piano : il en dĂ©coule une fureur souvent Ă©lectrique mais associĂ©e comme nous l’avons dit Ă  un sens de la chorĂ©graphie inouĂŻe (ivresse pleine de panache de l’Etude n°7). L’Etude la plus longue (n°11) sĂ©duit moins par ses accents tĂ©nĂ©breux, que sa carrure rythmique Ă©tonnante et ses suspensions plus mystĂ©rieux, instants de respiration d’une prodigieuse profondeur. Le geste du guitariste s’y affirme avec une grâce peu commune.

Inspiré par Villa-Lobos, le guitariste Mickael Viergas nous offre une intégrale qui fait date

GUITARE EXPERIMENTALE

Très inspirĂ© par tant de matière primitive, d’une Ă©nergie Ă  peine contenue, lave dont il entretient comme le feu sacrĂ©, le guitariste très convaincant, et douĂ© d’une intelligence imaginative exceptionnelle, ose aussi complĂ©ter des partitions rĂ©cemment retrouvĂ©es mais fragmentaires comme la Valsa Concerto n°2 (inhumĂ©e Ă  la Bibliothèque de Sao Paolo) et dont Mickael Viegas restitue Ă  sa manière tout la dernière sĂ©quence que Villa-Lobos avait amorcĂ©e. La facultĂ© du guitariste Ă  insuffler l’esprit du gĂ©nie musical, Ă  l’entretenir comme d’une flamme tĂ©nue, Ă  en produire tout un cycle ardent de mĂ©lodies fugaces reste impressionnant. La fulgurance rejoint ici la subtilitĂ©.
CLIC_macaron_2014MĂŞme terrible enchantement dans le cd 2, vĂ©ritable miracle de gestion musicale, en particulier dans l’Ă©difice des 5 PrĂ©ludes dont le premier, vĂ©ritable sommet de toute la littĂ©rature pour guitare, affirme le puissant tempĂ©rament poĂ©tique de l’interprète qui en restitue donc Ă  deux guitares assemblĂ©es, – grâce Ă  l’ingĂ©nierie de l’enregistrement et l’audace des collages que nous avons Ă©voquĂ©s, toute la nouvelle polyphonie jaillissante. Un Ă©coulement qui semble improvisĂ© mais tellement naturel, d’une constante et prodigieuse rĂŞverie. Chapeau bas. Le programme est Ă©blouissant et la modalitĂ© de sa rĂ©alisation, d’une audace revivifiante. CLIC de CLASSIQUENEWS de mars 2016.

CD, compte rendu critique. CLIC de CLASSIQUENEWS de mars 2016. Heitor Villa-Lobos : complete guitar works. Intégrale des oeuvres pour guitare. Mickael Viegas, guitare (2 cd Paraty 125139). Enregistré en mars 2015 au Portugal.

VIEGAS cd

Comments are closed.