CD. Diana Damrau : Forever (1 cd Erato)

diana_damrau_recordingsCD. Diana Damrau : Forever (Erato). Elle vient de triompher dans la nouvelle production de La Traviata inaugurant la nouvelle saison lyrique de la Scala 2013-2014, Diana Damrau n’a jamais semblĂ© plus au sommet de ses possibilitĂ©s : mieux chantante, melliflue (poĂ©tesse et sirène dans un Summertime enivrant entre autres), d’une flexibilitĂ© lumineuse souvent superlative. Eclat, transparence, couleurs, tempĂ©rament dramatique, surtout exceptionnelle intelligence d’une interprète qui s’est peu Ă  peu rĂ©vĂ©lĂ©e et distinguĂ©e, en particulier depuis ces 5 dernières annĂ©es. Voici donc un rĂ©cital biographique composĂ© de rĂ´les et oeuvres choisies avec affection et passion par une diva d’une irrĂ©sistible frĂ©nĂ©sie, d’une rare sincĂ©ritĂ©.

 

 

Diana Damrau : Diva assoluta

 

 

Damrau_cd_forever-200x200A travers divers registres comiques et d’autres plus sombres, et souvent nostalgiques, la soprano exceptionnelle Violetta verdienne donc, montre ici en une dĂ©contraction Ă©lĂ©gantissime, ses affinitĂ©s avec toute une palette de demi caractères idĂ©alement choisis.
Le mordant et le piquant chez Strauss (La Chauve Souris, Der Fliedermaus) met en lumière son abattage et son Ă©lasticitĂ© coloratoure qui ailleurs fait merveille en diseuse soucieuse d’intelligibilitĂ© chez Richard Strauss ou Mozart ; mais c’est sa sincĂ©ritĂ© formidable qui rayonnne dans les airs suivants.

 

De toute Ă©vidence, le rĂ©cital est un nouvel accomplissement d’autant plus Ă©tincelant que la diva assoluta dĂ©grafe le corsage, osant plusieurs incarnations en toute libertĂ©, jouant sur toutes les facettes d’un intense tempĂ©rament lyrique. Entre opĂ©rette, comĂ©die musicale (pĂ©tillante et facĂ©tieuse et d’une lĂ©gèretĂ© si dĂ©lectable dans My Fair Lady), cabaret… en allemand et en anglais, la soprano irradie de chien (sifflotant mĂŞme avec une humeur heureuse Ă©panouie), de style, de raffinement et de feu interprĂ©tatif (merveilleuse Maria de West Side Story : I feel pretty, qui sur les traces de Te Kanawa, dans la version lyrique validĂ©e par Bernstein lui-mĂŞme, trouve une libertĂ© et une vĂ©ritĂ© de ton sidĂ©rante, c’est du dĂ©but Ă  la fin une jubilation communicante oĂą elle semble ressusciter son âme d’enfance ! Programme jubilatoire.

 

 

Diana Damrau: Forever. 1 cd Erato.
TRACK LISTING
01 Vocalise: The ninth gate

02 Höre ich Zigeunergeigen: Grafin Mariza

03 Strahlender Mond: Der Vetter aus Dingsda

04 Meine Lippen sie kĂĽssen so heiss: Giuditta

05 Lippen schweigen: Die lustige Witwe

06 Mein Herr Marquis: Die Fledermaus

07 Czárdas: Die Fledermaus

08 Wäre det nich wundaschen: My fair lady

09 I could have danced all night: My fair lady

10 GrĂĽnfink und Nachtigall: Sweeney Todd

11 Summertime: Porgy and Bess

12 I’m in love with a wonderful guy: South Pacific

13 Wishing you were somehow here again: Phantom of the opera

14 I feel pretty: West side story

15 Over the rainbow: The Wizard of Oz

16 All in the golden afternoon: Alice in wonderland

17 Ein Mensch zu sein: Arielle, die Meerjungfrau

18 Someday my prince will come: Snow white

19 Feed the birds: Mary Poppins

20 Walking in the air: The Snowman

21 Vocalise: Wuthering Heights

22 Ich hätt getanzt heut’ Nacht: My fair lady

23 Lied der Nachtigall: Die schwedische Nachtigall

 

 

Comments are closed.