ANO: La Dernière Fête (d’après Tchekhov)

ANO_derniere_fete_opstaele_bikkembergsAngers Nantes Opéra, création : La dernière Fête d’après Tchekhov. 19 janvier – 16 février 2014. L’homme de théâtre Dirk Opstaele revisite le théâtre mélancolique de Tchekhov, aux teintes miroitantes qui mêle passé et présent dans le grand vertige d’un monde qui se dérobe. La fascination du théâtre tchékhovien est ici magistralement respectée dans la contemplation apparemment impuissante des individus qui semblent en être les sombres spectateurs ; dans la réflexion sur l’existence terrestre et la condition humaine, à la fois affective et spirituelle qui en découlent.. Pour débuter la nouvelle année 2014, Angers Nantes Opéra nous offre de vivre l’une de ses créations lyriques les plus originales … Nouvelle production événement, ” coup de coeur ” de classiquenews.com 2014.

 

 

La Dernière Fête

Tchekhoviade enneigée pour Angers Nantes Opéra

.
Après avoir présenté Galantes Scènes (créée et diffusée au printemps 2010), qui était déjà une réflexion suggestive et poétique, mais d’après la théâtre baroque français et italien mâtiné de suaves et délicieux marivaudages, le metteur en scène propose à Angers Nantes Opéra une nouvelle production qui est aussi une commande passée au compositeur contemporain, Kurt Bikkembergs.

derniere_fete_angers_nantes_opera_575

Le spectacle met en scène les choristes d’Angers Nantes Opéra, seuls porteurs des climats musicaux, et donc a cappella sur les planches, évocateurs des choeurs traditionnels slaves qui ressuscitent l’atmosphère enneigée enivrante d’un Tchekhov intime et introspectif, proche du cœur de ses personnages. Dirk Opstaele traverse les intrigues recomposées des 5 pièces célèbres du dramaturge russe : Ivanov, La Mouette, Oncle Vania, Les Trois Sœurs, La Cerisaie … toutes évocations d’un monde à l’agonie où des individus souvent hébétés impuissants mais d’une résignation bouleversante demeurent frappés d’inactivité, comme de contemplation pudique.
Leur donnent la réplique les comédiens de la troupe fondée par Dirk Opstaele, Leporello, qui ressuscitent l’esprit fantaisiste parfois surréaliste de la commedia della arte filtrée par l’imaginaire belge : des acteurs funambules en mal d’enfance, naïfs et touchant par leur profonde et pudique nostalgie.

 

création, opéra contemporain
Kurt Bikkembergs, compositeur
Dirk Opstaele, mise en scène
Tableaux chantants pour 12 comédiens et choeur a capella
D’après le théâtre de Tchekov (1860-1904)
Création mondiale
le 19 janvier 2014 à Nantes

 

ANO_derniere_fete_opstaele_bikkembergsNantes / Théâtre Graslin
dimanche 19, mardi 21, jeudi 23, vendredi 24, dimanche 26 janvier 2014
Angers / Grand Théâtre
jeudi 13, vendredi 14, dimanche 16 février 2014
en semaine à 20h, le dimanche à 14h30

 

 

 

Pour Dirk Opstaele, le théâtre de Tchekhov fourmille d’une secrète mélancolie face à une monde en dilution. Comme si les personnages convoqués dans cette fabuleuse tchekhoviade nous tendaient la main, frères d’une odyssée qui se poursuit encore de nos jours, entre aspiration au renouveau et profonde nostalgie extatique, entre repli et mouvement :

” L’œuvre foisonnante d’Anton Pavlovitch Tchekhov — plus de six cents textes publiés de 1880 à 1903 — fleurit de modernité sur le terreau d’une Russie déliquescente. Son écriture s’est nourrie de son histoire, ses parents fils de serfs, la violence d’un père religieux, la résignation d’une mère, l’enfer de la pauvreté. À ses propres tourments, jamais apaisés, Tchekhov mêle ceux de ces patients que son métier de médecin lui permet de confesser autant que de soigner, tourne en dérision les conservatismes de l’empire qui gâtent les esprits. Et quand son ami Maxime Gorki s’enflamme après Oncle Vania : « Je me suis mis à trembler d’admiration devant votre talent, et de peur pour les hommes, pour notre vie blême, misérable », il répond sans tarder : « Ma pièce n’est pas un drame, mais une comédie, et, par moments, même une farce ». ”

 

La dernière Fête

création

Tableaux chantants – pour douze comédiens et chœur a cappella.
Conception et livret de Dirk Opstaele, librement inspirés de Ivanov, La Mouette, Oncle Vania, Les Trois Sœurs, La Cerisaie de Anton Pavlovitch Tchekhov (1860-1904).
Créé au Théâtre Graslin de Nantes, le 19 janvier 2014.
Direction musicale : Xavier Ribes

Mise en scène et scénographie : Dirk Opstaele


Costumes et accessoires : Koen Onghena

Chœur d’Angers Nantes Opéra

Direction Xavier Ribes

Ensemble Leporello

Andrea Bardos, Wim Danckaert, Charlotte Deschamps, Mieke Laureys 
Gilles Le Roy, Koen Onghena, Vital Schraenen, Annelies Spanoghe
, Elise Steenackers, Machteld Timmermans, André Van Leuven, Dieter Verhaegen

La musique de La Dernière Fête est une commande d’Angers Nantes Opéra et de l’Ensemble Leporello à Kurt Bikkembergs. Coproduction Angers Nantes Opéra, Ensemble Leporello.
[Spectacle en russe avec surtitres en français]

Illustrations : Jeff Rabillon © 2014

boutonreservation

 

Comments are closed.