CD, compte rendu critique. Stephen Kovacevich : the complete Philips recordings (25 cd Decca)

kovacevich stephen decca complete decca philips recordings Stephen_Kovacevich_Credit_David_Thompson_EMI_Classics_-_CD, compte rendu critique. Stephen Kovacevich : the complete Philips recordings (25 cd Decca). Le pianiste et chef d’orchestre amĂ©ricain (il a Ă©tĂ© directeur musical de l’Orchestre de chambre d’Europe), Stephen Kovacevich (Stephen Bishop-Kovacevich de son vrai nom) est nĂ© le 17 octobre 1940 Ă  San Pedro (Californie) d’un père serbe originaire de Croatie (rĂ©gion de Lika) et d’une mère amĂ©ricaine. A 11 ans, il jouait dĂ©jĂ  Ă  San Francisco en 1951 le Concertino pour piano de Jean Françaix. A Londres, le jeune homme de 18 ans parfait sa technique et sa musicalitĂ© auprès de Myra Hess. Sa carrière dĂ©bute officiellement en 1961 lors d’un rĂ©cital, au Wigmore Hall de Londres (au programme : la Sonate de Berg, trois PrĂ©ludes et Fugues de Bach et les Variations Diabelli de Beethoven).

 

 

kovacevich stephen decca the complete recordings on Philips presentation review compte rendu cd coffret decca CLASSIQUENEWS

 

 

kovacevich stephen coffret double view review compte rendu critique cd philips decca Le coffret regroupant toutes les archives anciennement Philips, souligne les grands défis interprétatifs qui sont aussi les territoires particulièrement appréciés par le pianiste américain : Beethoven (concertos, Sonates, Bagatelles), Brahms surtout (Concertos, Scherzos, Valses, Intermezzos, Rhapsodies, Klavierstücke…), Bartok (Concertos), Mozart (Concertos). Piliers de cet héritage pianistique, les réalisations avec les orchestres londoniens BBC Symphonic orchestra, London Symphony orchestra LSO (en particulier sous la direction de Colin Davis), sont les arguments majeurs du coffret Kovacevich 2015. Compagnon de la féline et irrésistible Martha Argerich, Stephen Kovacevich rayonne ici par son jeu carré et fin, doué d’une clarté communicante et vive qui s’est affirmée sans réserves chez Beethoven, Mozart, Schumann, Ravel ou Bartok. Le partenaire et compagnon de Martha Argerich, a construit sa carrière sur l’engagement et la réflexion critique des partitions : leur fille Stéphanie a récemment réalisé un film documentaire d’une écriture libre qui laisse la part belle à l’évocation pudique de leur vie de famille : Bloody daughter, 2013 : LIRE notre compte rendu du dock Bloody Daughter par Stéphanie Argerich Kovacevich.

 

Stephen Kovacevich : the complete Philips recordings (25 cd Decca)

 

 

 

Comments are closed.