CD événement, critique. INCANTATION
 Virgil Boutellis-Taft, violon. Royal Philharmonic Orchestra, Jac Van Steen, direction (1 cd APARTE music 2020)

IncantationCD Virgil Boutellis-Taft, critique review classiquenewsCD Ă©vĂ©nement, critique. INCANTATION
 Virgil Boutellis-Taft, violon. Royal Philharmonic Orchestra, Jac Van Steen, direction (1 cd APARTE music 2020)  -  AprĂšs un retentissant concert de prĂ©sentation affichĂ© complet Salle Gaveau, voici l’envoĂ»tant nouvel album du jeune violoniste français Virgil Boutellis-Taft dans la meilleure des formes en collaboration avec le prestigieux Royal Philharmonic Orchestra dirigĂ© par Jac Van Steen. Un compagnon d’évasion aux tendres sentiments ainsi qu’un baume pour le cƓur en ces temps d’épreuve.

Si le programme peut paraĂźtre Ă©clectique, parce qu’il y a une Ɠuvre contemporaine et une baroque, et que cela irait dans le sens des jeunes instrumentistes virtuoses qui aiment partager leurs talents dans tous les styles ; ce qui se trouve au fond de cet album parfaitement romantique est d’une Ă©tonnante profondeur, mĂȘme bouleversante de beautĂ© quand il le faut, ainsi qu’une brillante maĂźtrise technique, en l’occurrence dĂ©licieusement mise au service du thĂšme de l’album, « l’incantation », formule magique qui mĂšne Ă  l’enchantement ! Pari rĂ©ussi dignement, avec brio et sans affectation.

La volontĂ© d’épure stylistique est parfaitement reprĂ©sentĂ©e dans les choix d’intervention aux partitions originales, d’abord dans une nouvelle et surprenante version de la cĂ©lĂšbre Danse Macabre de Saint-SaĂ«ns, mais surtout dans l’incroyable Kol Nidrei de Max Bruch qui ouvre l’album, libĂ©rĂ© de tout artifice expressif romantique. Virgil Boutellis-Taft exprime aisĂ©ment l’intensitĂ© grave de Bruch comme l’agitation spirituelle et sensorielle du Nigun d’Ernest Bloch, avec son hĂ©roĂŻque violon Montagnana.
Virgil Boutellis-Taft violon classiquenewsLa piĂšce crypto-baroque du programme est la Chaconne en Sol mineur de « Vitali », rendue cĂ©lĂšbre au siĂšcle dernier par Jascha Heifetz. Il s’agĂźt lĂ  du moment le plus pyrotechnique voire pompier de l’album, avec la tonalitĂ© instable du mystĂ©rieux opus. Le Royal Philharmonic Orchestra sous la direction de Jac Van Steen est un partenaire excellent, que ce soit dans l’excĂšs de la Chaconne ou dans la SĂ©rĂ©nade MĂ©lancolique de Tchaikovsky, oĂč le violoniste et l’orchestre ont une entente parfaitement harmonieuse, dĂ©licate, enchanteresse, avec le soliste montrant toute la finesse de son talent. Le PoĂšme de Chausson, piĂšce fĂ©tiche des violonistes, est un autre grand moment de dialogue entre le soliste et l’orchestre : le violon orientalisant de Chausson, avec la dextĂ©ritĂ© et la maĂźtrise de Boutellis-Taft, captive entiĂšrement l’attention ! Un album absolument enchanteur d’un jeune violoniste prometteur, Ă  rĂ©couter sans modĂ©ration !

____________________

CD événement, critique. INCANTATION
 Virgil Boutellis-Taft, violon. Royal Philharmonic Orchestra, Jac Van Steen, direction (1 cd APARTE music 2020)

VISITER le site ddu violoniste Virgil Boutellis-Taft
http://www.virgilboutellistaft.com/