Live streaming : Il Viaggio a Reims de Rossini, en direct de Pesaro 2022

rossini-portrait-gioachino-rossini-bigOperaVision, le 13 août 2022, 11h. Direct. ROSSINI : Il Viaggio a REIMS. EN DIRECT du Rossini Opera Festival de Pesaro 2022. Giocoso en un acte créé à Paris (Théâtre Italien le 19 juin 1825), Le voyage à Reims confirme le génie rossinien d’essence délirant et comique, même dans le cas d’une oeuvre circonstancielle. En 1824, quand Charles X devient roi de France, Rossini, nommé directeur du Théâtre Italien généreusement payé, écrit une nouvelle partition pour le public français. Donné en version de concert, l’œuvre est ensuite pour partie recyclée dans Le Comte Ory (1828).

 

 

 

GALERIE DE PORTRAITS

L’argument fait écho au sacre du nouveau roi, récemment en poste : en 1825, à l’auberge du Lys d’or à Plombières, plusieurs nobles se retrouvent pour se rendre au couronnement royal. Mais plus aucune voiture n’étant disponible pour se rendre à Reims, les compagnons fêtent à Plombières l’avènement du souverain. Rossini mêle les nationalités, tisse les intrigues et les flirts, offre une subtile et fantasque galerie de portraits. Le manuscrit que l’on croyait perdu, est reconstitué petit à petit et une version complète est finalement créée au festival de Pesaro en 1984. La difficulté du Voyage à Reims vient de la présence de 10 personnages haut en couleurs et plutôt très caractérisés, chacun devant réaliser aussi une partir vocale des plus délicates.

ComposĂ© pour les plus grandes voix de l’Ă©poque, la partition requiert une distribution exceptionnelle : 3 sopranos prima donna, 1 alto, 2 tĂ©nors et 4 barytons et basses pour les rĂ´les principaux. Pour l’Accademia de Pesaro du Rossini Opera Festival, Il viaggio a Reims est devenu le spectacle d’étĂ© annuel pour la prochaine gĂ©nĂ©ration de chanteurs de bel canto. FondĂ©e par le chef d’orchestre Alberto Zedda, l’Accademia Rossiniana jouit d’une rĂ©putation internationale pour la formation des jeunes voix rossiniennes. L’un de ses anciens Ă©lèves, Juan Diego FlĂłrez, est non seulement l’un des plus grands tĂ©nors du monde, mais aussi le nouveau directeur artistique du Rossini Opera Festival lui-mĂŞme. La production du metteur en scène Emilio Sagi prĂ©sente une plateforme adĂ©quate sur laquelle chaque soliste peut briller… en technique, jeu et libertĂ©.

 

 

 

____________________________________
OperaVision, le 13 août 2022, 11hrossini_logo_4
ROSSINI : Il Viagigo a REIMS. En direct du Rossini Opera Festival de Pesaro 2022.
VOIR EN DIRECT / LIVE STREAMING :
Il Viaggio a Reims de Rossini (Pesaro 2022)
https://operavision.eu/fr/performance/il-viaggio-reims
EN REPLAY jusqu’au 13 fev 2023 à 12h.

 

 

 

BEAU CHANT ET VERVE PARODIQUE ROSSINIENS
Le beau chant rossinien ne doit jamais y être sacrifié et l’on se tromperait à ne vouloir soigner que la charge drôlatique et parodique. Avant Guillaume Tell, modèle du futur grand opéra français, Rossini propose sa propre lecture souvent critique de l’opéra italien. Non sans ironie, le compositeur mesure les limites et les charmes du style italien à l’opéra.
Parmi les personnages emblématiques, se détachent : la poétesse italienne Corinna qui fait l’éloge de Charles X, une parisienne frivole, une marquise polonaise, un lord anglais, un général russe, un archéologue italien, un militaire allemand heureusement mélomane… et la directrice de l’auberge pension, Mme Cortèse. Pour chaque tessiture et personnalité vocale, Rossini écrit plusieurs airs à la fois virtuose et d’une rare justesse poétique. C’est pour tous les chanteurs et pour le chef, un immense défi interprétatif.

L’esprit tourmenté du personnage Lord Nelvil transfigure le livret anémique de Luigi Balocchi. Dans l’hôtel des Thermes où il traîne son spleen, se croisent les fantômes de son passé. Ils parlent français et chantent dans toutes les langues d’Europe. La patronne du lieu et son inquiétant personnel, fervents lecteurs du roman de Madame de Staël, se garderont de laisser partir ces clients si ressemblants. Pour leur donner l’illusion du voyage, on organisera pour eux une fête sans limite… où le délire le dispute à l’élégance déjantée.

 

 

 

Distribution

Corinna : Mariia Smirnova
Marchesa Melibea : Paola LeguizamĂłn
Contessa di Folleville : Aitana Sanz
Madama Cortese : Maria Kokareva
Cavalier Belfiore : Tianxuefei Sun
Conte di Libenskof : Dave Monaco
Lord Sidney : LluĂ­s Calvet i Pey
Don Profondo : Matteo Guerzé
Barone di Trombonok : Janusz Nosek
Don Alvaro : Stefan Astakhov
Don Prudenzio : Georgy Ekimov
Don Luigino : Víctor Jiménez
Delia : Lyaila Alamanova
Maddalena : Anush Martirosyan
Modestina : Inés Lorans
Zefirino/Gelsomino : Valerio Borgioni
Antonio : Mariano Orozco

Orchestre : Filarmonica Gioachino Rossini
Direction : Daniel Carter
Mise en scène : Emilio Sagi

 

 

 

__________________________________

TEASER vidéo :
BANDE-ANNONCE | IL VIAGGIO A REIMS Rossini – Rossini Opera Festival
A l’hĂ´tel du Lys d’or, les personnages les plus illustres d’Europe se rĂ©unissent pour cĂ©lĂ©brer un couronnement royal : le sacre de Charles X, au service duquel Rossini a trouvĂ© sa place. Mais entre les bagages perdus, les chevaux disparus, quelques escapades amoureuses, rien ne se passe comme prĂ©vu.

________________________

 

 

 

 

 

 

OPERA ON LINE, Live streaming : ALCINA de HAENDEL, ce soir, 17 fév 22, 20h

ALCINA-OPERA-NORTH-LAUrence-cummings-critique-opera-review-streaming-opera-live-classiquenews-operavisionOPERA ON LINE, Live streaming : ALCINA de HAENDEL, ce soir, 17 fĂ©v 22, 20h – Que peuvent la magie et la manipulation d’une magicienne contre le pouvoir de l’Amour ? Alcina sur son Ă®le a beau vouloir s’attacher l’affection amoureuse du beau Ruggiero, elle devra cependant renoncer Ă  cette union forcĂ©e… Les enchantements sont illusoires. Tim Albery met en scène la nouvelle production baroque d’Opera North et « remet en question les conventions historiques des femmes dans des rĂ´les masculins ; il joue avec la fluiditĂ© des genres. ». Tandis que Ă©thique Ă©cologique louable, la dĂ©coratrice et costumière Hannah Clark rĂ©alise l’ensemble du dĂ©cor Ă  partir d’élĂ©ments rĂ©cyclĂ©s sans recours au neuf ! Autre atout prometteur dans la fosse d’Opera North Ă  Leeds (Royaume Uni), Laurence Cummings, chef baroqueux avĂ©rĂ© dirige la merveilleuse musique de Haendel. Rendez-vous en direct ce soir Ă  20h CET sur une Ă®le paradisiaque, troublĂ©e mais durable.

 

_______________________________________________________

Diffusé EN DIRECT depuis le Leeds Grand Theatre (UK) le 17 février 2022 à 20h CET
VOIR ici sur le site d’OPERAVISION :
https://operavision.eu/fr/bibliotheque/spectacles/operas/alcina-opera-north?utm_source=OperaVision&utm_campaign=5e38741808-ALCINA+2022+FR&utm_medium=email&utm_term=0_be53dc455e-5e38741808-100559298#distribution

EN REPLAY ensuite jusqu’au 17 août 2022 à 12h

Chanté en italien. Des sous-titres en anglais seront disponibles pendant la diffusion en direct.

Distribution

Alcina : Máire Flavin
Ruggiero : Patrick Terry
Bradamante : Mari Askvik
Morgana : Fflur Wyn
Oronte    : Nick Pritchard
Melissa : Claire Pascoe

Direction musicale : Laurence Cummings
Mise en scène     : Tim Albery

JOURNÉE MONDIALE DE L’OPERA (25 oct 2021) : World Opera Day

JOURNÉE MONDIALE DE L’OPERA (25 oct 2021) / OperaVision cĂ©lèbre World Opera Day en compagnie des jeunes artistes de sept studios d’opĂ©ra. Des spectacles et des documentaires immersifs mettent en lumière la nouvelle gĂ©nĂ©ration de talents de Tokyo, Paris, Londres, Hanovre, Amsterdam, Varsovie et Rome, demain, lundi 25 oct 2021, de 10h Ă  22h CET. EN LIRE PLUS sur le site operavision.eu

 

 

Tous les reportages et docus sont accessibles en REPLAY jusqu’en avril 2022

SOMMAIRE de la journée mondiale de l’opéra sur operavision

10h CET – New National Theatre Tokyo
12h CET – OpĂ©ra Comique Paris (avec Jodie Devos)
14h CET – Royal Opera House Covent Garden / Londres
16h CET – Staatsoper Hannover
18h CET – Dutch National Opera
20h CET – Polish National Opera
22h CET – Teatro dell’Opera di Roma / Festival Verdi Parma

 

 

world opera day opera vision 25Oct2021 annonce sommaire events classiquenews

 

 

 

 

Operavision : PONCHIELLI, La Gioconda (Bruxelles, La Monnaie, 2019)

gioconda-joconde-vinci-ponchielli-opera-annonce-critique-opera-classiquenewsINTERNET. OPERAVISION : Jusqu’au 11 aoĂ»t 2019. PONCHIELLI, La Gioconda. Intrigues en sous main, complots et rivalitĂ©s, La Gioconda (qui aurait pu donner son nom au portrait de Leonardo da Vinci) souligne le sens de l’honneur et du sacrifice d’une jeune femme harcelĂ©e et torturĂ©e qui Ĺ“uvre pour sauver et l’homme qu’elle aime (Enzo Grimaldo), et la femme que ce dernier affectionne (Laura Adorno. Dans la Venise baroque (du XVIIè), son sacrifice est double, et son humilitĂ© gĂ©nĂ©reuse, admirable. Le rĂ´le titre est Ă©crit pour un grand soprano lyrique et dramatique, angĂ©lique et aussi d’une couleur tragique, souvent hallucinĂ©e. Pilier et guide pour sa mère aveugle (La Cieca, contralto), Gioconda est convoitĂ©e par l’infect Barnaba (espion de l’Inquisition, baryton). Ce dernier ne cesse de manipuler, sĂ©duire, tromper pour possĂ©der le corps de sa proie… Mais après bien des pĂ©ripĂ©ties, La Gioconda parviendra Ă  lui Ă©chapper (en se suicidant) tout en apprenant alors qu’elle expire, que le dit Barbnaba a fait noyer sa mère aveugle… A la grandeur morale de l’hĂ©roĂŻne, rĂ©pond la terreur et le diabolisme imaginĂ© par Ponchielli et Boito.

D’après « Angelo, tyran de Padoue » Victor Hugo, Ponchielli (et son librettiste d’alors : Boito) suit en 1876, les traces de Verdi, lui-même inspiré d’ »Ernani » ou du « Roi S’amuse » (pour Rigoletto) ; les compositeurs italiens ont su transposer sans l’atténuer, la fibre dramatique, parfois cynique et glaçante du théâtre hugolien. Ainsi La Gioconda de Pochielli assure à son auteur, un succès planétaire, jamais démenti depuis, à l’époque où Verdi éblouit lui aussi la scène romantique italienne, auteur de Aida (1871) et Otello (1887, livret du même Boito). La version finale est créée en 1880 à La Scala de Milan ; reprise dès décembre 1883 au Metropolitan Opera qui lui offre ainsi sa création américaine.

Concevant son drame lyrique pour 6 protagonistes qui sont autant de chanteurs solistes aguerris, Ponchielli renforce l’intensité du drame tragique (ici l’héroïne sacrificielle paie de sa mort son sens, forcément fatal, d’une indéfectible loyauté). Olivier Py met en scène à Bruxelles, le sommet de l’opéra dit « vériste », fort par sa déclamation proche du théâtre, que renforce la conception de l’action très intimiste ; mais où les tableaux collectifs citent constamment l’admiration de Ponchielli pour le grand opéra français (ballet des heures de l’acte III dit « La Ca d’oro »). Histoire de mieux étouffer et martyriser le profil de l’héroïne confrontée à un destin collectif qui la dépasse totalement. Le drame se déroule à Venise, fait rire les masques en grimaces quasi sataniques (selon les actes sadiques du barbares Barnaba) en un palais souterrain quasi innondé… six protagonistes sont dirigés par maestro Paolo Carignani : Béatrice Uria-Monzon (La Gioconda), Ning Liang (La Cieca), Silvia Tro Santafè (Laura), Stefano La Colla (Enzo), Franco Vassallo (Barnaba), Jean Teitgen (Alvise).
INTERNET / Operavision : En direct, Mardi 12 février, 19h PONCHIELLI, La Gioconda. Bruxelles, La Monnaie.

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

OPERAVISION
https://operavision.eu/fr
Visionnable jusqu’au 11 août 2019
https://operavision.eu/fr/bibliotheque/spectacles/operas/la-gioconda

 

 

 

________________________________________________________________________________________________