PRIX, LIVRES. PalmarÚs Prix Littéraire des Musiciens 2018 (1Úre édition) : Ian Bostridge / Stéphanie Kalfon

PRIX, LIVRES. PalmarÚs Prix Littéraire des Musiciens 2018 (1Úre édition). Vendredi 23 nov 2018 a révélé les 2 Prix (« Essai » et « Roman ») distinguant les « meilleurs » titres et les livres parus en 2018, les plus convaincants. Le jury est composé de musiciens, instrumentistes et compositeurs :

 

   
 
 

Prix Essai
Ian Bostridge pour Le voyage d’hiver de Schubert (Actes Sud)

et

Prix Roman
StĂ©phanie Kalfon pour Les parapluies d’Erik Satie
(Joëlle Losfeld Editions)

 
 
   
 
 

2 titres que CLASSIQUENEWS avait déjà distingué et mis en avant dans ses colonnes ainsi :

 
 
 

werner-anton-von-cantonnement-d-etape-peinture-schubert-ian-bostridge-voyage-d-hiver-actes-sud-critique-livre-compte-rendu-critique-livre-par-classiquenewsLIVRE Ă©vĂ©nement, annonce. IAN BOSTRIDGE : Le Voyage d’hiver, anatomie d’une obsession (Actes Sud). TĂ©nor schubertien reconnu, diseur et fervent interprĂšte du lied romantique, le Britannique Ian Bostridge livre ici le tĂ©moignage d’une vie entiĂšre Ă  questionner le sens comme la forme des lieder de Schubert. http://www.classiquenews.com/livre-evenement-annonce-ian-bostridge-le-voyage-dhiver-anatomie-dune-obsession-actes-sud/

 
 
   
 
 

kalfon stĂ©phanie les parapluies de satie editions Losfeld editions critique compte rendu review livres CLIC de classiquenewsLIVRES, annonce. StĂ©phanie Kalfon, Les Parapluies d’Érik Satie, (Éditions JoĂ«lle Losfeld, 2017). A partir de l’inventaire des objets de son « antre » Ă  Arcueil, laissĂ©s intacts aprĂšs sa mort (dont 2 pianos inopĂ©rant et les fameux 14 parapluies identiques), catalogue des biens transmis par Milhaud, l’auteur reconstitue le caractĂšre et les Ă©vĂ©nements ayant dĂ©coulĂ© sur cette accumulation poussiĂ©reuse qui ne cesse d’interroger
 http://www.classiquenews.com/livres-annonce-stephanie-kalfon-les-parapluies-derik-satie-editions-joelle-losfeld-2017/

 
 
 

Rendez-vous en 2019 pour la 2e édition du Prix Littéraire des Musiciens
www.prixlitterairedesmusiciens.fr

 
 
   
 
 

Livres, compte rendu critique. Erik Satie par Romaric Gergorin (Éditions Actes Sud, avril 2016)

satie erik actes sud livre review compte rendu critique livre CLASSIQUENEWS 9782330061333Livres, compte rendu critique. Erik Satie par Romaric Gergorin (Éditions Actes Sud, avril 2016). Pour son 150Ăšme anniversaire, Satie est dĂ©fendu ici par un texte d’une limpide Ă©rudition dont l’apport essentiel s’intĂ©resse au contexte, milieu social, artistique et politique dans lequel Satie a tentĂ© de percer… L’auteur tente et rĂ©ussit Ă  souligner l’Ă©ternelle modernitĂ© du crĂ©ateur nĂ© en 1866, mort en 1925. Cette modernitĂ© se dĂ©voile pas Ă  pas, depuis la fameuse Ă©vocation de Proust, celui lui mĂȘme tĂ©moin observateur dans Les Plaisirs et les jours, oĂč la figure de Satie affiche son indiscutable et infaillible modernitĂ© y compris vis Ă  vis de Debussy (!). C’est aprĂšs la mort du compositeur, l’apport non des moindres des amĂ©ricains pour lesquels Satie est la rĂ©fĂ©rence indiscutable du goĂ»t comme de l’expĂ©rience artistique : personnalitĂ© puissante satellisant autour de Dada, Picasso et Cocteau, Satie est le chaĂźnon manquant d’une Ă©quation qui permet Ă  John Cage entre autres, aprĂšs la guerre (1949) de rĂ©aliser sa propre expĂ©rimentation de la modernitĂ© : en particulier Ă  partir de la dĂ©couverte et de son explicitation du manuscrit fondateur des Vexations, “exercice spirituel de 1893 (“un Ring des Nibelungen du pauvre”, dit Gavin Bryars, Ă©lĂ©ment de la mouvance rĂ©pĂ©titive, comme Steve Reich et Philip Glass).

Erik Satie ou l’inclassable modernitĂ©

CLIC_macaron_2014La Satimania aux States Ă©tait lancĂ©e : elle est depuis l’une des sources du mythe Satie. Lequel devrait dĂ©finitivement s’imposer en France, sa patrie qui lui refuse toujours une pleine et entiĂšre reconnaissance. Car le profil du compositeur avec sa collection de faux cols, de parapluies, comme sa production de cartons calligraphiĂ©s / enluminĂ©s, – dĂ©couverts dans le dĂ©sordre de sa chambre d’Arcueil aprĂšs sa mort- dĂ©voilant tout un imaginaire fabuleusement tenu secret, dĂ©range ou dĂ©route, dĂ©concerte ou dĂ©soriente.
Atypique, inclassable, Satie est pourtant l’un des expĂ©rimentateur les plus passionnants de son Ă©poque, en marge des Debussy et Ravel. Son Ɠuvre est rare, intimiste (pas d’opĂ©ras ni de grandes pages symphoniques… quoique). L’homme Ă©tait un dĂ©pressif solitaire auquel on ne prĂȘte selon ses propres tĂ©moignages qu’une seule aventure amoureuse (aussi fugace que malheureuse), avec la peintre et muse Suzanne Valadon (1893, il a 27 ans). Ensuite plus aucune mention de liaison d’aucune sorte… comme c’est le cas du mystĂ©rieux Ravel.
Esprit mordant, critique, d’une ironie analytique affĂ»tĂ©e, Satie aurait pu ĂȘtre le premier des Dadas s’il n’Ă©tait pas venu prĂ©cĂ©demment. Lui qui soulignait le retard systĂ©matique de la musique par rapport Ă  l’avant-garde picturale, appelait de tous ses voeux Ă  suivre et Ă  s’inspirer des peintres et des plasticiens, une posture universelle, une vision Ă  360 degrĂ©s qui composent peut-ĂȘtre la clĂ© de sa facultĂ© Ă  inventer l’avenir… Qui d’autres que lui aurait pu crĂ©er et imposer naturellement comme le Chopin des Nocturnes et des Polonaises, le concept mĂȘme de Gnossiennes, ou de GymnopĂ©dies ? Il y a chez Satie un discours constant avec les autres disciplines de la pensĂ©e artistique, Ă©videmment la poĂ©sie et la littĂ©rature… 91 ans aprĂšs sa mort, le cas Satie demeure toujours aussi percutant, comme une interrogation sur les formes musicales et sur le sens mĂȘme du mĂ©tier, d’une indiscutable justesse. Texte opportun dont la lecture se rĂ©vĂšle passionnante.

Livre Ă©vĂ©nement : Erik Satie par Romaric Gergorin (Editions Actes Sud, collection Classica ISBN 978 2 330 06133-3, mars 2016, 18 €, 170 pages). CLIC de CLASSIQUENEWS d’avril 2016.

CD, annonce. Tout Satie !… en 10 cd. Coffret 10 cd Erato

satie tout satie coffret erato 2016 900825646047963CD, annonce. Tout Satie ! … en 10 cd. Coffret 10 cd Erato. Fantasque, Ă©lĂ©gant, dĂ©lirant poĂ©tique, dĂ©jĂ  dada et mĂȘme surrĂ©aliste, Erik Satie (1866-1925) personnalitĂ© discrĂšte mais spirituelle a cultivĂ© sa singularitĂ© : en chapeau melon, binocles, parapluie et col impeccable, le compositeur fut surtout un crĂ©ateur d’une justesse absolue, original et profond. Un gĂ©nie sans tapage d’une douce et tendre rĂȘverie, Ă  l’Ă©criture d’une inclassable fantaisie, et pas que pour le piano : pour la voix et l’orchestre du ballet, la musique de chambre aussi et mĂȘme …l’opĂ©ra. C’est ce que nous rappelle cet excellent coffret de 10 cd, par des interprĂštes surtout français dont se distinguent les mĂ©morables Mady MesplĂ© et Aldo Ciccolini, qui chante et joue leur Satie inspirĂ© par les Ă©toiles, portĂ© par le cƓur. C’est un gĂ©nie de la petite forme, intime, ciselĂ©e comme autant d’enluminures secrĂštes d’une infinie pudeur. MallarmĂ© et Verlaine, surtout Debussy (au Chat noir) et Suzanne Valadon – l’amour empoisonnĂ© dont il ne se relĂšvera jamais, compose une sĂ©rie de rencontres dĂ©cisives, qui nourrissent et inspirent une sensibilitĂ© inclassable. Solitaire de l’ombre, rĂ©sidant Ă  Montmartre puis Arcueil, Satie le socialiste devient pianiste de cabaret par nĂ©cessitĂ©, Ă©lĂšve de d’Indy et Roussel Ă  la Scola Cantorum, enfin au crĂ©puscule d’une vie trĂšs riche, croise la route de Cocteau, aprĂšs la guerre en 1915, qui en fait sa mascotte : le ballet surrĂ©aliste Parade (avec pistolet, sirĂšne et machine Ă  Ă©crire!) dĂ©coulera en 1917, de cette amitiĂ© ardente (dĂ©cors de Picasso) : l’humour provoque le scandale au moment oĂč la guerre suscitait un patriotisme aveugle. Figure atemporelle et fĂ©dĂ©ratrice, Satie est le nouveau barde autour duquel se forme le Groupe de Six. Ses GymnopĂ©dies, Gnossiennes, PiĂšces froides et Peccadilles importunes jalonnent un parcours oĂč l’inouĂŻ voisine avec l’inconnu, le burlesque fantaisiste avec l’absolu poĂ©tique. Et si Satie Ă©tait le dernier des compositeurs poĂštes ? Amoureux et orfĂšvre du verbe autant que de la note… Coffret Ă©vĂ©nement CLIC de CLASSIQUENEWS. Prochaine critique complĂšte dans le mag cd, dvd livres de classiquenews.com

Coffret Tout Satie! 10 cd Erato 0825646047963

 

 

 

Erik Satie Complete Edition – IntĂ©grale Satie

CD1 – Ɠuvres orchestrales et ballets 79.36
Sonnerie pour rĂ©veiller le bon gros Roi des Singes · GymnopĂ©dies Nos. 1 & 3 · Le Piccadilly · Gnossienne No. 3 · En habit de cheval · Cinq grimaces pour « Un songe d’une nuit d’étĂ© » · La Belle excentrique · Musiques d’ameublement · RelĂąche · Mercure · Les Pantins dansent

CD2 – Ballets 78.11
Parade · Socrate · Le piÚge de Méduse

CD3 – Ɠuvre pour piano
Trois GymnopĂ©dies · L’enfance de Ko-Quo (New Recording) · Gambades · Nocturnes · Sept Gnossiennes · Croquis et agaceries d’un gros bonhomme en bois · Descriptions automatiques · Vieux sequins et vieilles cuirasses · Les trois valses distinguĂ©es du prĂ©cieux dĂ©goĂ»tĂ© · Trois Sarabandes

CD4 – Ɠuvre pour piano
Le Piccadilly · Je te veux · Poudre d’or · Petite ouverture Ă  danser · Valse-ballet · Fantaisie-valse · Trois Morceaux en forme de poire · La Belle Excentrique · PrĂ©ludes flasques (pour un chien) · VĂ©ritables prĂ©ludes flasques (pour un chien) · Embryons dessĂ©chĂ©s · Chapitres tournĂ©s en tous sens · Heures sĂ©culaires et instantanĂ©es · Avant-derniĂšres pensĂ©es · Sports et divertissements · Sonatine bureaucratique · Caresse

CD5 – Ɠuvre pour piano
PiÚces froides · Nouvelles piÚces froides · Trois petites piÚces montées pour piano à quatre mains · Trois nouvelles enfantines · Menus propos enfantins · Enfantillages pittoresques · Peccadilles importunes · En habit de cheval · Aperçus désagréables · Passacaille · Prélude en tapisserie · Musiques intimes et secrÚtes · Petite musique de clown triste · The dreamy fish · Danse de travers · Verset laïque et somptueux · Allegro · The Angora Ox · Légende californienne · Fugue-valse · Premier menuet · PriÚre · Vexations

CD6 – Ɠuvre pour piano 79.49
Ogives · PremiĂšre pensĂ©e de la Rose+Croix · Sonneries de la Rose+Croix · Le Fils des Étoiles, WagnĂ©rie kaldĂ©enne du Sar PĂ©ladan · PrĂ©ludes du NazarĂ©en · PrĂ©lude d’Eginhard · FĂȘte donnĂ©e par des chevaliers normands en l’honneur d’une jeune demoiselle (XIe siĂšcle) · Danses gothiques · PrĂ©lude de la porte hĂ©roĂŻque du ciel · Jack in the box · Toutes petites danses pour le PiĂšge de MĂ©duse · Les pantins dansent · Leit-motiv du “PanthĂ©e” · Chanson andalouse · Rag-time Parade

CD7 – Ɠuvre pour piano
Uspud · CinĂ©ma · ModĂ©rĂ© · Stand-Walk · Six PiĂšces de la pĂ©riode 1906-1913 · Deux rĂȘveries nocturnes · Douze petits chorals · Carnet d’esquisses et de croquis · RĂȘverie du pauvre

CD8 – Ɠuvre pour piano & musique de chambre
Cinq grimaces pour « Le Songe d’une nuit d’étĂ© » · Mercure (New Recording) · RelĂąche (New Recording) · Mouvement · Petite sonate · Tendrement · RĂȘverie de l’enfance de Pantagruel · Parade · La statue retrouvĂ©e · Embarquement pour CythĂšre · Choses vues Ă  droite et Ă  gauche (sans lunettes)

CD9 – MĂ©lodies
Ludions · La statue de bronze · Je te veux · Trois poĂšmes d’amour · Tendrement · Quatre petites mĂ©lodies · Chanson · Chanson mĂ©diĂ©vale · Les fleurs · DaphĂ©nĂ©o · La Diva de l’Empire · Hymne pour le Salut au drapeau du Prince de Byzance · Trois mĂ©lodies sans paroles · Je te veux · Trois mĂ©lodies de 1886 · Le Chapelier · L’omnibus automobile · Chez le Docteur · Allons-y, Chochotte · J’avais un ami · Petit recueil des fĂȘtes · Le veuf · Un dĂźner Ă  l’ÉlysĂ©e

CD10 – Ɠuvres chorales
Messe des pauvres · GeneviÚve de Brabant