jeudi, décembre 8, 2022

Salle Gaveau: les 100 ans France 3. Vendredi 24 octobre 2008 à 00h30

A ne pas rater


Centenaire
de la salle Gaveau

France 3

Vendredi 24 octobre 2008
à 00h30

Lieu mythique qui a accueilli les créations les plus scandaleuses, Gaveau soufflait ses 100 ans en décembre 2007. La salle d’un format intimiste est recherché pour son acoustique exceptionnelle: rien ne peut être caché, tout s’entend à Gaveau. Et le rapport Public/Scène est idéal…
Philippe Jaroussky qui avec Christina Pluhar, fait swinguer le baroque, grâce à sa voix de contre-ténor digne des castrats du XVIIIème siècle; Fanny Clamagirand, jeune violoniste à la carrière fulgurante (Tzigane de Ravel) ; Adina Aaron (lauréate des Master de chant de Monte Carlo en 1999, et depuis « Aïda » reconnue), est une scintillante ambassadrice des Chemins de l’amour de Francis Poulenc… L’ineffable et communicative Lucilla Galeazzi, le son murmuré du pianiste Jean-Marc Luisada, l’un des meilleurs chopiniens actuels… l’interprète depuis qu’il a passé ses épreuves de piano à Gaveau, aime retrouve l’intimité de la salle parisienne qui est comme un second foyer… Vous ne manquerez pas non plus la performance de la soprano albanaise Inva Mula qui chante l’air de Juliette, des Capulets et Montaigus de Bellini… Un air qu’elle chanta à Gaveau, il y a dix années, lors d’un premier récital à Paris…
et pour finir, rien de moins que le duo des artistes brésilo-argentins, Nelson Freire et Martha Argerich (dans Chostakovitch et surtout, Ma mère l’Oye, pour quatre mains dans la version de 1910, créée justement sur les planches de Gveau…), que Alain Duault parvient à interroger quelques instants avant le concert…

Le 18 décembre 2007, la mythique salle parisienne fêtait son centenaire avec un concert exceptionnel unique réunissant une pléiade d’artistes prestigieux. Alain Duault, maître de cérémonie, accueillait Martha Argerich, Nelson Freire, Jean-Marc Luisada, le Trio Wanderer, Philippe Jaroussky, Juliette, Adina Aaron, Fanny Clamagirand, Lucilla Galeazzi, l’ensemble Arpeggiata , Inva Mula…



Programme:
« Pizicarella » par Philippe Jaroussky et l’ensemble Arpeggiata
Traditionnel
« Tsigane » de Ravel par Fanny Clamagirand accompagnée de Vania Cohen
« Les chemins de l’Amour » de Poulenc par Adina Aaron accompagnée de Maurizio Baglini 

« L’éternelle féminin » Juliette

« Voglio una casa » de Lucilla Galeazzi par Lucilla Galeazzi et l’ensemble Arpeggiata 

« Nocturne Opus posthume en ut dièse » de Chopin par Jean Marc Luisada

« Pantoum » de Ravel par le trio Wanderer
« Capuletti e Montecchi Oh quante volte » de Bellini par Inva Mula acompagnée de Kira Parfeevets

« Mélodie espagnole » de Fernando Obradors par Inva Mula et Nelson Freire.
« Concerto opus 94 pour deux pianos » de Chostakovitch par Martha Argerich et Nelson Freire
« Ma mère l’Oye – extrait Laideronnette impératrice des pagodes» de Ravel par Martha Argerich et Nelson Freire

Illustrations: Philippe Jaroussky (DR)

- Espace publicitaire -spot_img
- Sponsorisé -
Derniers articles

CRITIQUE CD événement. José de BAQUEDANO : Musique pour la Cathédrale de Santiago (1 cd Lauda Musica LAU 022...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img