jeudi, décembre 8, 2022

Roussel, Thiriet, Castéra, Goué, DelvincourtDieppe, Conservatoire Saint-Saëns, samedi 22 octobre 2011

A ne pas rater
15ème Festival international
Albert Roussel

En 2011, le festival international Albert Roussel s’engage avec une égale ardeur pour les compositeurs français du XXème siècle: autour de la figure centrale d’Albert Roussel dont est interprété l’admirable Festin de l’Araignée opus 17, le programme joué le 22 octobre puis repris le 12 novembre 2011 pour le concert de clôture, comprend outre les oeuvres de Roussel, Thiriet Delvincourt, deux créations: Sicilienne de René de Castéra et Pénombres d’Emile Goué..
Pour la réalisation de ce programme ambitieux, très emblématique de l’engagement du festival conçu depuis ses débuts par Damien Top, les professeurs des écoles de musique de Dieppe et d’Aire-sur-la Lys
jouent en solistes avec l’Orchestre symphonique de Dieppe dirigé par Damien Top (le 22 octobre) puis Orazio Baronello (le 12 novembre 2011).
Maurice Thiriet
Concerto pour flûte (1961)

Le concerto de Maurice Thiriet, créé par Jean-Pierre Rampal, est l’œuvre de maturité d’un compositeur célèbre pour ses 150 musiques de films. Il a abordé tous les genres avec un égal talent. Son art se plait à exploiter les échelles modales qui confèrent à ses œuvres une grâce et un irrésistible parfum « Vieille France ». Dans cette œuvre en trois parties enchaînées, la virtuosité de la flûte demeure toujours chantante, les cadences abondent afin de faire briller l’instrument, tandis que l’orchestre se voit confié des passages au lyrisme débordant ou délicieusement rythmiques.

Delvincourt
Radio Sérénade (1935)
(Cortège – Barcarolle – Menuet – Pastorale – Retraite aux flambeaux)

Delvincourt mena une brillante carrière et dirigea le conservatoire de Paris. Il composa la musique du film La Croisière Jaune ainsi que de nombreuses pièces où l’humour se mêle constamment à une science harmonique raffinée. Radio-Sérénade fait référence à l’Italie, où il séjourna à la suite de l’obtention de son Grand Prix de Rome (1913), tout autant qu’à la clarté de l’école française, avec ses suites de danses. Il fréquenta régulièrement Dieppe et sa région, sa famille possédant le Prieuré de Rouxmesnil.

René de Castéra
Sicilienne (1930)

Dernière œuvre orchestrale de René de Castéra, la Sicilienne est une commande de la violoncelliste Edwige Bergeron, qui la créa avec le compositeur au piano le 2 mai 1931 à la Société Nationale à Paris. La version pour orchestre, demeurée inédite, fait ressortir la douceur de la tonalité de mi mineur dont le 2ème degré abaissé apporte une couleur modale. L’œuvre se divise classiquement en trois courtes parties. Par le raffinement du tissu instrumental, la subtilité de ses combinaisons thématiques, elle semble exhaler la nostalgie d’un monde qui disparaît d’où son irrésistible parfum nostalgique.

Emile Goué
Pénombres (1930-1931)

Achevé à Bordeaux et publié comme supplément musical de La Revue des Arts de novembre 1931, le cycle pianistique, orchestré en 1941, produit trois paysages nocturnes. Dans ces courtes pièces, le compositeur ne cherche pas à résoudre des problèmes formels mais à traduire les impressions données par certains panoramas. Le filtre d’une active subjectivité y réalise les accents d’une intense activité.

Plan de la partition:

1. Au premier thème interrogatif de « Je voudrais une nuit somnolente » succède un développement où la chimère s’exalte avant de s’alanguir dans la torpeur initiale.

2. Lassitude s’étire en une écriture modale plus audacieuse.

3. Enoncé à découvert, le mi itératif du thème principal de Fantasmagories de brouillard s’orne progressivement, alludant clairement à celui du Prélude à l’après midi d’un faune tout autant qu’aux Oiseaux tristes de Ravel, et annonce par son caractère mystérieusement incantatoire certains procédés de Jolivet. Mais peu à peu, le discours s’évade en faisant appel à une sorte de danse folklorique, dans la descendance scholiste.

Concert symphonique
Auditorium du Conservatoire Camille Saint-Saëns de Dieppe
Samedi 22 octobre à 16h30
Entrée : 10 €/5 €
pour ce concert réservation indispensable au 03 32 14 44 50

Anne Cartel, flûte
Sabine Duguay, violoncelle

Orchestre Symphonique de Dieppe
Damien Top, direction

Albert Roussel: Le Festin de l’Araignée, op.17
Maurice Thiriet: Concerto pour flûte
René de Castéra: Sicilienne création mondiale
Emile Goué: Pénombres, op.3 création mondiale
Claude Delvincourt: Radio Sérénade
en présence des familles des compositeurs
Concert « coup de coeur » de la Rédaction de classiquenews.com

Festival international Albert Roussel 2011.
Nord, Pas de Calais, Normandie, Belgique: du 17 septembre au 12 novembre 2011. Informations & réservations: 09 53 63 32 08 et courriel :
albertroussel@free.fr

- Espace publicitaire -spot_img
- Sponsorisé -
Derniers articles

CRITIQUE CD événement. José de BAQUEDANO : Musique pour la Cathédrale de Santiago (1 cd Lauda Musica LAU 022...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img