Paz, Salam & Shalom. Canticum Novum1 cd Ambronay éditions

Canticum Novum enregistre ici en décembre 2010, un
programme humaniste, fraternel, pacifiste créé en 2009, celui qui, dans le sillon tracé par Jordi Savall, réunit des cultures diverses voire affrontées dont la proposition
musicale recompose les ferments d’union et d’entente. “Paz, Salam & Shalom
bâtit sa vitalité attractive grâce aux tempéraments des instrumentistes
invités: une galerie d’interprètes aux accents épicés pour des mélodies
toutes chantées en espagnol, qu’il s’agisse des Cantigas de Santa Maria d’Alphonse X le Sage (dévotion
mariale d’autant plus adaptée à l’église sépulture de Brou où
Marguerite d’Autriche a voué la fondation à la Vierge) que des mélodies
séfarades (Jérusalem, Esmirna, Turquie)…

Métissages pacificateurs

Emmanuel Bardon réunit autour de lui de vraies
personnalités actives dont le feu accordé à celui de leurs partenaires, ont la capacité d’embraser la scène, entre évocation poétique, onirique et lunaire
(chanson turque séfarade “El Rey de Francia”, porté par Emmanuel Bardon seul); entre sensualité extatique à deux (nuits amoureuses pour soprano et baryton: “Noches buenas” par Barbara Kusa et Yves Bergé qui ouvre le programme); ferveur et prière à la Vierge miraculeuse : ultime Cantiga “Muito faz gran ero“).
Empruntant la voie visionnaire de Jordi Savall, apôtre fervent
d’un humanisme musical, le contre-ténor, directeur de Canticum Novum
s’engage ici pour le chant de l’Espagne médiévale et orientale; il
s’agit d’évoquer une période historique devenue mythique, celle du règne
du Roi de Castille et de Leon, Alphonse X le Sage, au milieu du 13è
siècle (à partir de 1252): sous son autorité magnanime, juifs, chrétiens
et arabes coexistent dans un respect mutuel. Estime partagée qui
prend aujourd’hui des allures de rêve impossible.

Le groupe joue la carte palpitante des métissages civilisateurs, des rencontres pacificatrices; les Cantigas
sélectionnées (5 au total), exemples précieux de musique monodique
médiévale en langue vernaculaire, exalte la ferveur des individualités,
ferveur orante à Marie, ou d’une lumineuse puissance poétique… entre
les morceaux chantés, Emmanuel Bardon intercale plusieurs intermèdes
purement instrumentaux où brille l’implication des individualités mises
en lumière: l’incandescente vièle de Valérie Dulac; entre autres, le festival de rythmes et de timbres projetés du percussionniste Henri-Charles Caget... Le geste de Canticum Novum n’est pas encore théâtralisé comme peut l’être aujourd’hui la démarche du Baroque Nomade (Daphné, nouvelle production sous la direction de Jean-Christophe Frisch,
créée en juillet 2010 à Lure, festival Musique et Mémoire), autre
formation aux alliances délectables. Il n’empêche: à l’aube de nouveaux
défis qui pourraient demain prolonger son approche vers le théâtre et
l’action scénique, Canticum Nuovum efface les frontières, abat les
conflits, rapproche les cultures et les croyances. Rencontres, entente,
écoute, respect… on ne peut que souscrire à cette expérience hautement
pacificatrice, qui place la musique au sommet de l’exercice fraternel.

Programme donné à Bourg en Bresse. Monastère royal de Brou, le 22 septembre 2010. 32è festival d’Ambronay. Paz, Salam & Shalom. Canticum Novum. Emmanuel Bardon, direction. 1 cd Ambronay éditions référence AMY033. Parution: 8 décembre 2011. 1h15mn. 3 760135 100330.

Comments are closed.