samedi 22 juin 2024

PARIS, Salle CORTOT. L’Immortelle Bien Aimée. Quatuor Anches Hantées (ven 21 avril 2023)

A lire aussi

 

 

CLARINETTES hallucinées, enivrées … Le Quatuor Anches Hantées donne la parole aux oublié(e)s ; il convoque la figure de la belle inconnue qui a suscité la passion de Ludwig Van Beethoven. Le génie romantique vécut plusieurs histoires amoureuses, souvent malheureuses, toujours cachées,… et à travers elle, il a nourri la quête de l’idéal féminin, cette « immortelle Bien-Aimée », invoquée, désirée…. inaccessible… Qui fut-elle en réalité ?   Comme pour nourrir encore le mystère, Beethoven laisse une lettre, retrouvée à sa mort dans ses papiers, jamais envoyée et dont – malgré les recherches des historiens – on ne connaîtra jamais la destinataire. Nous l’aurait-il cachée à dessein ?… comme pour préserver son secret ?
Le vrai sujet de cette odyssée sentimentale qui innerve en réalité toute la création beethovénienne, entre ivresse éperdue et insondable tendresse, est bien le profil de cette femme idôlatrée, le sentiment qu’elle fut capable de susciter dans la pensée du plus grand créateur romantique en Europe… Qu’elle soit Marie Erdödy, Giuletta Guicciardi, Thérèse von Brunsvik, Thérèse Malfatti, Bettina Brentano ou Antonia Brentano dite « Toni » (laquelle serait la plus aimée de Beethoven…), les amours de Ludwig laissent un parfum d’irrésolu.

 

Au programme de ce récital enchanté, amoureux, les Anches Hantées jouent le Quatuor opus 18 de Ludwig, le Quatuor en mi bémol majeur de Fanny Mendelssohn, complétés par une œuvre en création, commande des instrumentistes au compositeur Richard Dubugnon « Lettre à l’Immortelle Bien Aimée »…

Richard Dubugnon, en composant la Lettre à l’Immortelle Bien-Aimée, mélodrame pour quatuor de clarinettes et comédien, évoque l’imaginaire amoureux de Beethoven. Dans un mouvement expressif lent, parcouru de mouvements plus rapides et frénétiques, la musique dialogue avec les dix pages de cette lettre : l’œuvre  « nous emporte dans l’intimité de sa lectrice, amante de la plus grande « superstar » que la musique classique n’ait jamais connue ».

Mais qui sont-elles ces femmes contraintes à la soumission ou à la figuration ? Trop longtemps muselées, installées comme faire-valoir ou muses, elles prennent enfin toute leur place aux côtés de leurs alter egos. Comme Alma (Mahler), comme Clara (Schumann), son époque ordonna à Fanny Mendelssohn (sœur de Félix) d’être épouse et d’être mère. Même son frère préféra l’assigner à son rôle d’épouse plutôt que stimuler ses talents de compositrices, « craignant qu’il (son génie) ne dépassât le sien ».

Ici l’unique Quatuor de Fanny Mendelssohn, édité récemment et transcrit ce soir pour quatuor de clarinette renseigne clairement sur la fougue immense, l’avant-gardisme vertigineux, le discours brillant et puissant de la compositrice. De quoi faire pâlir les plus grands compositeurs de l’époque. « Son inspiration n’était pas prête de se tarir lorsque la mort l’emportât subitement à 42 ans ». Le concert à Cortot reprend le programme du dernier CD du Quatuor Anches Hantées, intitulé « FANNY M. ».

 

 

 

______________________

PARIS, Salle Cortot
Vendredi 21 avril 2023, 20h – Quatuor ANCHES HANTÉES
RÉSERVEZ VOS PLACES directement sur le site de la salle Cortot :
http://sallecortot.com/concert/fanny-m-concert-de-sortie-de-disque.htm?idr=38280

Billetterie par téléphone au 01 48 65 97 90
ou depuis le lien ci dessous (site de la salle Cortot) :
https://www.quatuorancheshantees.com/fanny-m-concert-de-sortie-de-disque-paris/

 

 

 

Crédit photo : Pierre Soulages, Peinture 162×724 cm, Novembre 1996, Huile sur toile / Appartient au peintre, en dépôt au Musée Soulages, Rodez  ©Paris, Adagp 2023

 

 

 

 

 

PROGRAMME

Ludwig VAN BEETHOVEN (1770-1827)
Quatuor à cordes en fa majeur, opus 18 n°1
I. Allegro con Brio  ; II. Adagio affettuoso ed appassionato ; III. Scherzo ; IV. Allegro

Richard DUBUGNON (1968-)
Avec Didier Sandre, sociétaire de la Comédie française
Lettre à l’Immortelle Bien Aimée (2021) – (commande du QAH / création parisienne)

Fanny HENSEL-MENDELSSOHN (1805-1847)
Quatuor en mi bémol majeur (1834)
I. Adagio ma non troppo ; II. Allegretto ; III. Romanze ; IV. Allegro molto vivace

 

 

 

 

VIDÉO les 4 clarinettes du Quatuor Anches hantées
/ FANNY M./ L.v Beethoven/ Quatuor opus 18 n°1/ Scherzo

 

 

 

 

 

 

 

- Sponsorisé -
- Sponsorisé -
Derniers articles

ORCHESTRE NATIONAL du CAPITOLE de TOULOUSE, nouvelle saison 2024 – 2025. Tarmo Peltokoski, Adam Laloum, JF Zygel, P. Kopatchinskaja, Sol Gabetta, Siobhan Stagg, Thierry...

Désormais intégrée au réseau des « Villes de musique », label décerné par l’Unesco, Toulouse accueille officiellement pour cette nouvelle saison...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img