jeudi, décembre 8, 2022

Mozart, Don Giovanni (1787/1788)Arte en direct de Baden BadenLe samedi 6 octobre à 20h

A ne pas rater

L’année Mozart poursuit son cours. Soirée opéra sur Arte, de surcroît en direct. Quand le service public démissionne, préférant programmer les opéras après minuit, la chaîne culturelle franco-allemande nous gâte, en nous permettant d’accéder quasi librement et sans effort, dans la salle du Festspielhaus de Baden Baden, pour un Don Giovanni de grande classe, dirigé par le chef flamand René Jacobs.

La production présentée du 4 au 8 octobre 2006 permet de suivre le travail de René Jacobs, dans l’univers mozartien. Les représentations de Baden-Baden suivent celles du Festival d’Innsbrück qui a fêté ses 30 ans en 2006 et est dirigé par le chef flamand depuis 1997. L’équipe donnera par ailleurs, fin octobre, deux sessions en version de concert, à la Salle Pleyel (28 et 29 octobre).
René Jacobs s’intéresse minutieusement aux personnages de Mozart. Son Cosi fan tutte puis ses Noces de Figaro (parus sous étiquette Harmonia Mundi) ont suscité un légitime succè,s commercial et critique. Voilà donc la dernière pierre au cycle des trois opéras que Mozart a composé avec Da Ponte, Don Giovanni.
Créé à Prague en octobre 1787, puis repris à Vienne en mai 1788, « l’opéra des opéras » demeure un chef-d’oeuvre incontesté, par la grandeur préromantique et féérique de sa musique, par la conception neuve et visionnaire, libertaire et séditieuse voire révolutionnaire, qu’apportent les deux auteurs du mythe, traité avant eux par maints artistes, dramaturges ou compositeurs, de Tirso de Molina à Molière, de Goldoni (1736) à Gazzaniga (1782).

Ce soir à Baden-Baden, l’équipe menée par un Jacobs qui connaît Mozart jusqu’au bout des ongles (lire notre critique de son dernier opéra mozartien paru chez harmonia mundi, la Clemenza di Tito), qui se délecte en particulier à caractériser la psychologie des caractères, devrait relever le défi d’une interprétation pertinente et des aléas du direct.

Musica
vendredi 6 octobre 2006 à 20h
en direct de Baden Baden

Vincent Boussard, mise en scène
Vincent Lemaire, scènographie
Christian Lacroix, costumes

Johannes Weisser Don Giovanni
Marcos Fink Leporello
Werner Güra Don Ottavio
Svetlana Doneva Donna Anna
Alexandrina Pendatchanska Donna Elvira
Sunhae Im Zerlina
Nicolai Borchev Masetto
Alessandro Guerzoni Le Commandeur

Chor der Innsbrucker Festwochen (Festival d’Innsbruck)
Freiburger Barockorchester
René Jacobs direction musicale

Lire la fiche de la production sur le site du Festspielhaus de Baden-Baden

Approfondir
Qui est Don Juan? Qu’exprime Mozart? Pour le savoir, lire notre dossier spécial sur Don Giovanni.
Quel
autre regard mérite-t-il d’être connu? Voyez le film-opéra qu’en tira
le cinéaste génial, Joseph Losey dont une réédition superbe car remixée
est parue avant l’été 2006, chez Gaumont. Lire notre dossier spécial consacré au Don Giovanni de Joseph Losey

Don Giovanni à l’affiche
L’actualité sur la scène des théâtres lyriques est florissante au mois d’octobre 2007.
Pour découvrir les productions de Don Giovanni, consultez notre bilan et analyse
de la saison lyrique 2006 / 2007
, chapitre 3 : « la scène mozartienne ».

Illustration
Jacques-Louis David, Monsieur Sérizat (Paris, musée du Louvre)

Crédit photographique
© Rupert Larl

- Espace publicitaire -spot_img
- Sponsorisé -
Derniers articles

CRITIQUE CD événement. José de BAQUEDANO : Musique pour la Cathédrale de Santiago (1 cd Lauda Musica LAU 022...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img