vendredi, décembre 9, 2022

Max d’Ollone: musiques pour le prix de Rome. Cantates Clarisse Harlowe, Frédégonde…Grand reportage vidéo 1/2

A ne pas rater
reportage vidéo 1/2
Max d’Ollone: Musiques pour le Prix de Rome

cantates Clarisse Harlowe (1895), Frédégonde (1897)
Brussel Philharmonic. Hervé Niquet, direction (version orchestre)
Stéphane Jamin, piano (version piano)
Venise, février 2012 – Bruxelles mars 2012





Max d’Ollone

Le Palazzetto Bru Zane Centre de musique romantique française poursuit son exploration des compositeurs académiques: Max d’Ollone remporte le Premier Prix de Rome en 1897 avec sa cantate Frédégonde, après deux précédentes tentatives (Clarisse Harlowe, Mélusine). Le cas de Frédégonde est emblématique de l’approche scientifique et artistique du Centre: de l’interprétation des sources manuscrites à l’édition du matériel d’orchestre, le Palazzetto Bru Zane accompagne la résurrection d’une écriture injustement méconnue, taillée pour l’opéra… après avoir été dévoilée dans sa version originale pour chant et piano (concert à Venise en février 2012), la cantate a été le sujet d’un enregistrement pour le disque, dans sa version pour orchestre (validée par le compositeur).

Au sommaire de ce premier volet: extraits des cantates Clarisse Harlowe et Frédégonde (version pour piano, version pour orchestre), présentation du style de d’Ollone, préparation des partitions: Alexandre Dratwicki, directeur scientifique du Palazzetto Bru Zane; témoignage des interprètes: Jennifer Borghi, mezzo soprano; Hervé Niquet, chef d’orchestre ; avec la contribution exceptionnelle de Patrice d’Ollone, petit-fils de Max d’Ollone…
Complétées par les envois de Rome, les trois cantates de Max d’Ollone
(Clarisse Harlowe, Mélusine, Frédégonde) composent le IVè volume de la
collection « Musiques pour le Prix de Rome »: « Max d’Ollone et le Prix de
Rome ». Parution annoncée : le 29 janvier 2013.

Bruxelles, session d’enregistrement, mars 2012
approfondir
Avant d’enregistrer la version pour orchestre de Frédégonde, le
Palazzetto Bru Zane en a préalablement présenté la version pour voix et
piano
lors de son dernier festival Le Salon Romantique (voir ici notre
reportage dédié aux Cantates du prix de Rome dont Frédégonde de Max
d’Ollone, version chant et piano, février 2012):

3
Cantates pour le Prix de Rome, prodigieuses et saisissantes, dévoilées
par le Palazzetto Bru Zane, Centre de musique romantique française
,
attestent du bien fondé de la recherche portée par le Centre: les 3
partitions sont des opéras miniatures révélant l’écriture de trois
génies de la scène lyrique: Paul Hillemacher, Max D’Ollone, Georges Hüe.
Présentation des oeuvres, entretiens et témoignages précisant leur
singularité… Avec Alexandre Dratwicki, directeur scientifique du
Palazzetto Bru Zane, Patrice D’Ollone (petit-fils de Max D’Ollone)… voir notre reportage vidéo complet

Illustration: Max d’Ollone par Nadar (DR)

Max d’Ollone et le Prix de Rome



Max d’Ollone: cantates Clarisse Harlowe et Frédégonde… Reportage vidéo 1


Max d’Ollone: cantates Clarisse Harlowe et Frédégonde… Reportage vidéo 2




- Espace publicitaire -spot_img
- Sponsorisé -
Derniers articles

POITIERS, TAP. Ensemble JUPITER, Léa Desandre… Venise baroque (13 déc 2022)

POITIERS, TAP. 13 déc 2022 : JUPITER, Léa Desandre… Venise baroque. Le TAP propose un Noël à Venise :...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img