dimanche 3 mars 2024

Livres. Jean-Yves Hameline : Leçons de Ténèbres (Ambronay Éditions)

A lire aussi

lecons tenebres ambronay editions hameline vellardLivres.Jean-Yves Hameline: Leçons de Ténèbres (Ambronay Éditions).  Première monographie de Jean-Yves Hameline, « Leçons de Ténèbres » regroupe une documentation exceptionnelle sur le genre musical sacré, propre au rite fervent de la Sainte Sainte : partitions, livrets imprimés, éditions historiques…soit principalement les livres d’église de l’époque baroque. Pour les 3 journées les plus importantes du calendrier liturgique pascal, – Mercredi, Jeudi, Vendredi Saints -, les musiciens ont écrit un cycle complet, complexe de chants et récitatifs parmi les plus envoûtants de l’âge baroque.
L’enjeu interprétatif, le sens, l’histoire de la notation et les intentions des musiciens français selon l’idéologie contemporaine sont étudiés et expliqués avec précision pour permettre au lecteur, dans un premier temps essentiellement l’interprète exigeant, de réaliser pour soi et pour le concert, le rituel musical des Leçons de Ténèbres.

L’intérêt reste des côtés des aspects de l’interprétation historique (tonus lamentationem, tono lugubre, actio canendi) : de ce point de vue, la lecture des chapitres se révèle très gratifiante, offrant à l’interprète actuel le moyen de choisir sa voie entre la stricte observance au lugubre, au lamentable, à la gravité strictes du sujet et la tentation des ornementations et embellissements propres à sa sensibilité et à sa conception originale … c’est aussi parmi les développements privilégiés par l’auteur, le travail central de présentation des textes des Lamentations de Jérémie : déploration face à la Jérusalem dévastée et punie à cause des péchés de ses habitants (arrogance, vanité, orgueil…), mais aussi exhortation à davantage de vertu morale, d’humilité, d’autocritique… signification propre, interprétation au fil des siècles des pratiques musicales, mais aussi dans le traitement même des textes, esthétique et style défendus selon les compositeurs (et le courant de pensée religieuse de leurs commanditaires). C’est aussi l’évolution de l’interprétation des textes rituels des Ténèbres : en particulier, la révision des récitatifs par G.-G. Nivers en 1684, en conformité avec un courant stylistique opposé à tout ce qui encourage l’insolente et laïque mondanité des instruments et des effets purement musicaux.

 

 

 

CLIC_macaron_2014En complément, un lexique précise les termes importants de la problématique liée au sujet (d’antienne à vulgate). Complet, précis, astucieusement argumenté, mais aussi richement illustré, l’ouvrage couvre idéalement son sujet. Une mine de compréhension claire qui se révélera constructrice pour le musicien praticien, mais aussi l’auditeur curieux de comprendre les enjeux de l’une des formes les plus captivantes de la liturgie liée à la Semaine Sainte. Superbe travail éditorial. Lecture incontournable.

Livres. Jean-Yves Hameline : Leçons de Ténèbres. Le chant des Leçons de Ténèbres dans les récitatifs notés des livres d’église de l’époque baroque (Ambronay Éditions). ISBN : 978-2-918-96104-8. 272 pages. Prix éditeur TTC indicatif : 35 €. Date de parution : 16 avril 2014

 

 

- Sponsorisé -
- Sponsorisé -
Derniers articles

CRITIQUE, concert. BERLIN, Philharmonie, le 2 mars 2024. BRUCKNER : Symphonie en fa mineur, dite « 00 », et Symphonie en ré mineur, dite « annulée ou...

L'année 2024 célèbre le 200e anniversaire de la naissance d'Anton Bruckner par deux raretés peu données au concert comme...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img