Le Carnaval baroque des Timbres

Les Timbres rĂ©enchantent Prosperpine de LullyLure. Les Timbres font leur Carnaval baroque, le 18 juillet 2015, 21h. Un Carnaval baroque inĂ©dit : Le Carnaval des Animaux. Avant Camille Saint-SaĂ«ns, les Baroques ont cultivĂ© l’évocation musicale des tempĂ©raments animaux
 Les Timbres propose donc un spectacle inĂ©dit qui compose une satire du genre humain, tantĂŽt tendre et moqueuse, tantĂŽt piquante et interrogative : et si nous Ă©tions tous des animaux ? L’humeur, le caractĂšre, le tempĂ©rament, l’acuitĂ© et l’expression du regard fondent ici une recherche comparĂ©e de vĂ©ritĂ© et de justesse. L’on pense Ă©videmment aux confĂ©rences physiognomoniques de Charles Lebrun et de Lavater oĂč le visage de l’homme selon sa morphologie est apparentĂ©e par un dessin trĂšs abouti et caractĂ©risĂ© aux animaux : chat, chouette, chameau, cheval, aigle, lion
 Ce parallĂšle offre des sĂ©quences Ă©loquentes et expressives propres Ă  la quĂȘte d’une rhĂ©torique idĂ©ale depuis le XVIĂšme siĂšcle.

Un texte écrit par Jana Rémond, met en scÚne différents aspects de nos caractÚres sous la forme de saynÚtes métaphoriques, illustrées par des oeuvres du répertoire baroque français inspirées par les animaux.

levasseur lebrun etudes tetes physiognomoniquesLe XVIIĂšme siĂšcle animal… Ce Carnaval est une fantaisie baroque construite sur un rĂ©pertoire musical du XVIIIe siĂšcle prenant comme thĂ©matique les animaux – Les Fauvettes Plaintives de Couperin, La Poule de Rameau, Le Dragon de Michel de la Barre
 Les piĂšces dialoguent avec des textes d’inspiration baroque, offrant une galerie de portraits aussi cyniques que comiques. Dans cette vie en perpĂ©tuel changement, Ă  quoi peut-on se raccrocher ? Pour trouver des rĂ©ponses, le narrateur part Ă  la rencontre d’animaux qui ont chacun leur mot Ă  dire sur la question. Incarnant tour Ă  tour les diffĂ©rents animaux des piĂšces musicales, le comĂ©dien se fait Ă  la fois dragon, rossignol, papillon, moucheron
. Le dialogue entre texte et musique rend complices l’acteur et les musiciens, qui se font aussi partenaires de jeu. Gageons que nos interprĂštes dĂ©fendent surtout des affinitĂ©s analogiques avec les volatiles : de la Poule de Rameau aux Rossignols de Couperin et Caix d’Hervelois, sans omettre les Tourterelles de Monteclair, le chant des oiseaux inspirent particuliĂšrement compositeurs et instruments
 DurĂ©e : environ 45 min ou 1h.

Programme
Jean-Philippe RAMEAU (1683-1764) : La Poule
François COUPERIN (1668-1733) : Les Fauvettes plaintives ; Le Moucheron ; Les Satyres ; Le Rossignol en Amour ; Le Rossignol Vainqueur
Louis de CAIX d’HERVELOIS (1680-1759) : Rossignol ; Papillon
Michel PIGNOLET de MONTECLAIR (1667-1737) : Les Tourterelles ; Les Nayades

 

 

 



Samedi 18 juillet 2015, 21hvisuel festival Musique et MĂ©moire 2015

Cour de l’Hîtel de Ville de Lure
Le Carnaval des Animaux
Une satire du genre humain
Et si nous Ă©tions tous des animaux ?

Ensemble Les Timbres
Yoko Kawakubo, violon
Myriam Rignol, viole de gambe
Julien Wolfs, clavecin
Aymeric Pol, comédien

Jana RĂ©mond, texte et mise en espace
BenoĂźt Colardelle, lumiĂšres

 

 

 

concert Ă  suivrevisuel festival Musique et MĂ©moire 2015
Samedi 18 juillet 2015, 23h

Cour de l’Hîtel de Ville de Lure
La Gamme en forme de petit opéra
Marin Marais (1656-1728)
Morceaux de Simphonie pour le Violon, la Viole et le Clavecin (Paris, 1723),

Ensemble Les Timbres
Yoko Kawakubo, violon
Myriam Rignol, viole de gambe
Julien Wolfs, clavecin
Aymeric Pol, comédien

Jana RĂ©mond, projection
Simon Wolfs et Blaise Adilon, photographies
BenoĂźt Colardelle, lumiĂšres

 

 

 

 

 

 

 

Comments are closed.