LE BARBIER DE SEVILLE de Rossini par PE ROUSSEAU

rossini-barbier-seville-pierre-emmanuel-rousseau-opera-france-3-direct-critique-opera-classiquenewsFRANCE 3. Sam 5 octobre 2019, ROSSINI : Le Barbier de Séville. France 3 Normandie à 18h. Depuis l’Opéra de Rouen, Le barbier de Séville, créé à Rome en 1816 reste l’oeuvre fétiche des salles d’opéra et aussi, le premier sommet comique du jeune Rossini. Depuis le 27 septembre 2019 à Rouen, le metteur en scène Pierre Emmanuel Rousseau s’empare de la partition, soulignant sa facétie piquante et son propos parodique qui dénonce la condition des femmes à travers l’emprisonnement de la belle et jeune Rosina, femme à tempérament plutôt que jeune donzelle manipulable. Ce 5 octobre, en direct de l’Opéra de Rouen, France 3 diffuse dès 18h la  production qui compte deux jeunes chanteurs à suivre :  dans le rôle du séducteur ardent, élégant Almaviva, Xabier Anduagua (lauréat du concours Operalia 2019) et le mezzo français, Léa Desandre, dans le rôle de la pétulante et mordante Rosina «(cf fameux air de revanche féminine : « « Una voce poco fa »). A l’occasion de cette journée « Le Barbier de Séville partout en Normandie », l’intégralité de l’oeuvre sera diffusée sur plusieurs écrans géants de la région Normandie.  Puis, à 00h30 : diffusion dans ”Appassionata” sur France 3 de l’intégralité de l’oeuvre.

FRANCE 3. Samedi 5 octobre 2019, ROSSINI : Le Barbier de Séville (Rome, 1861). France 3 Normandie à 18h. Opera bouffe en deux actes de Gioachino Rossini  – Livret de Cesare Sterbini, d’après la comédie Le Barbier de Séville ou la Précaution inutile de Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais.
Création à Rome au Teatro Argentina le 20 février 1816.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/seine-maritime/rouen/france-3-normandie-vous-propose-vivre-direct-opera-rossini-barbier-seville-1730071.html?fbclid=IwAR0GG2b51APIOdgJvC-lSdlFpF0pNDJEdoXgg2Y-F3PbzqD9Qs9eoA4rMjg

 
 
rossini-barbier-de-seville-pierre-emmanuel-rousseau-critique-opera-classiquenews-opera-en-direct

 

 

 
________________________________________________________________________________________________

France 3 Normandie depuis l’Opéra de Rouen.

Orchestre de l’Opéra de Rouen Normandie
Chœur accentus / Opéra de Rouen Normandie
Direction musicale : Antonello Allemandi
Mise en scène, scénographie, costumes :
Pierre-Emmanuel Rousseau
Assistante mise en scène : Pénélope Bergeret
Assistante scénographie : Guillemine Burin des Roziers
Lumières : Gilles Gentner

Chanteurs :
Almaviva : Xabier Anduaga
Figaro : Joshua Hopkins
Rosine : Lea Desandre
Bartolo : Riccardo Novaro
Basilio : Mirco Palazzi
Fiorello : Antoine Foulon
Berta : Julie Pasturaud

Chef de chant : Frédéric Rouillon
Cheffe de chœur : Chloé Dufresne

 

 

 

 

 

OPERA VIRTUOSE, OPERA QUI DENONCE…

________________________________________________________________________________________________

 

rossini-portrait-gioachino-rossini-bigMalgré évidement l’air devenu légendaire par ses difficultés confié au ténor Almaviva : « Cessa di più resistere », la production de l’Opéra de Rouen menée, portée, revivifiée par l’homme orchestre Pierre-Emmanuel Rousseau qui est et metteur en scène, et décorateur, et costumier, a de l’électricité dans l’air : « du Goya qui aurait mis les doigts dans la prise ». Pour PE Rousseau, temps oblige à l’époque de Rossini, car la Révolution française n’est pas totalement oubliée, le Barbier de Rossini est aussi une affaire de classes ; l’arrogance supérieure malgré son élégance, d’Almaviva agace mais séduit (quand il devient Alonso, maître de musique pour approcher et séduire la belle séquestrée); son valet Figaro a du chien populeux, en véritable bad boy de la rue ; et Rosine est aussi jeune et piquante qu’ambitieuse et déterminée. Une féministe exemplaire.
Mais Rossini reste Rossini : il ne suffit pas de bien jouer ; il est nécessaire de maîtriser ce bel canto romantique aussi virtuose en vocalises que précis, intelligible et syllabique.
Il faut surtout éviter le trait épais et le grossissement caricatural dans la caractérisation de chaque personnage. Rossini s’amuse mais Rossini dénonce aussi. Son divertissement ne se peut goûter dans sa saveur exacte qu’à la lumière de cet esprit qui est aussi pensée. Qu’en sera-t-il à ROUEN, ce samedi 5 octobre dès 18h en direct ? A suivre.

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

A LIRE ET A VOIR aussi : Pierre-Emmanuel ROUSSEAU a mis en scène la création mondiale (en français) des Fées du Rhin de Jacques Offenbach à l’Opéra de Tours (sept / oct 2018), VOIR notre reportage vidéo classiquenews
https://vimeo.com/292457864

 

 

LIRE la critique des Fées du Rhin d’Offenbach / Opéra de Tours, sept 2018 :
http://www.classiquenews.com/lopera-de-tours-cree-les-fees-du-rhin-de-jacques-offenbach/

Comments are closed.