mercredi 28 février 2024

La Roque d’Anthéron. Parc du Château de Florans, dimanche 25 juillet 2010. Francesco Tristano Schlimé, piano, Saburo Teshigawara et Rihoko Sato, danse. Improvisations ; Bach Partita pour clavier n°6 en mi mineur BWV 830

A lire aussi

La Roque d’Anthéron 2010

Piano et danse
Arraché aux ardeurs du temple de Lourmarin, sur la douceur nuageuse et
nostalgique du jeu de Zhu Xiao Mei, après avoir flâné et dîné légèrement
dans un coin de table de ce village cher à Camus, sa dernière demeure,
on regagne ensuite le cœur de la Roque, s’acheminant vers le théâtre de
verdure du Parc Florans quand le soleil alangui du soir attendrit de
rose les rideaux végétaux des arbres. Le festival de piano s’ouvre pour
la première fois à la danse.


Gestes de la musique et musique gestuelle

Luxembourgeois de naissance, Barcelonais d’adoption, le jeune
pianiste Francesco Tristano Schlimé, est précédé d’une réputation
d’originalité, d’iconoclaste même, qui ose revendiquer deux amours,
sinon sa patrie et Paris, mais Bach et la musique techno. Après tout,
rien de choquant que ce long et mince farfadet, T shirt noir et cheveux
fous, allure et figure de feu follet moderne, partage le goût des jeunes
de sa génération, bien ancré dans son temps sans renier le passé. On
imagine aussi que l’ambiance de la toujours novatrice et expérimentale
Barcelone, de la folle Ibiza où il n’hésite pas à jouer les DJ, est
propice aux mélanges insolites, éclectiques et hétéroclites, grand
fenêtre ouverte sur des répertoires parfois trop momifiés par la
naphtaline de la tradition.
Le voilà ici, s’affairant comme un lutin penché debout devant son
piano ouvert, percutant les cordes à la main, en arrêtant la vibration
du plat de l’autre, pianotant des doigts une basse obstinée, lancinante.
Un œil à gauche sur un ordinateur, gamin d’aujourd’hui, mais hautement
savant, il contrôle d’autres sons pépiants, jacassants, étonnants,
venus d’on ne sait plus où, du piano, de l’espace ? de la musique à coup
sûr.
Et, tout en noir, c’est le corps de Saburo Teshigawara qu’on
perçoit, ombre furtive, dans un coin de la scène. Un corps ? Sans doute,
mais qui aurait reçu la grâce d’un squelette élastique, qui fait
oublier son architecture rigide par une destructuration qui semble aux
limites des possibilités corporelles : ondulations de vague de la
silhouette, divagation de gestes décomposés en ondes, puis, sur la
musique plus rythmée, dans une plasticité qu’on dirait celle d’effets de
cinéma passant du ralenti à l’accéléré, corps saccadé, saccagé, soudain
ressaisi en accéléré par les angles, les angulosités des membres.
Sur un autre motif du piano, plus tendre, vaporeux chemise blanche
sur pantalons noirs, étrange papillon hésitant, fleur flottante, paraît
la femme, Rihoko Sato, gestes plus amples, en apesanteur dans l’espace
ou comme un fin foulard de soie suspendu dans l’eau calme. Paix,
sérénité, à la lisière de l’audible de la musique et du sensible de
gestes aux frontières de l’immobilité. Aucun enlacement dans l’autonomie
concordantes des figures. Les raclements de cordes électrisent soudain
les corps, ils sont en vrille sur les trilles de Bach, sur la gavotte
gesticulante, la gigue gigotante : en blanc et noir, les deux danseurs
sont des notes visuelles, comme les déplacements et manipulations du
pianiste sont des notes gestuelles.
Audace et grâce d’un spectacle rare de qualité. Trente ans pour la Roque : une éternelle jeunesse, adolescente ici.


La Roque d’Anthéron. Parc du Château de Florans, dimanche 25 juillet
2010. Francesco Tristano Schlimé, piano, Saburo Teshigawara et Rihoko
Sato, danse. Improvisations ; Bach Partita pour clavier n°6 en mi mineur
BWV 830.



Illustration : Xavier Antoinet (DR)

- Sponsorisé -
- Sponsorisé -
Derniers articles

POLITIQUE / ÉCONOMIE. « Attaque sans précédent envers le service public des arts de la représentation », selon le Profedim et le SNSP

Dans un communiqué édité le 27 février 2024, le PROFEDIM (Syndicat professionnels des producteurs, festivals, ensembles, diffuseurs, indépendants de...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img