Jeune Orchestre Atlantique: Hérold, Gluck, Cherubini…Saintes, le 13 décembre 2011 à 20h30

Jeune Orchestre Atlantique
Abbaye aux Dames de Saintes
saison 2011-2012

Depuis ses débuts (1996 ), le Jeune Orchestre Atlantique rassemble à Saintes, les meilleurs jeunes instrumentistes venus du monde entier. Au cours d’une session de travail intense, les instrumentistes sélectionnés après audition jouent un programme classique ou romantique (6 sessions de stage par an); le chef, invité à les encadrer (David Stern en 2011, déjà présent lors de la session 2008), veille à l’engagement collectif des apprentis musiciens.


Orchestre juvénile et subtil

Les solistes membres de l’Orchestre des Champs Elysées fondé par Philippe Herreweghe assure la qualité artistique des séances: ils transmettent à leurs cadets, la passion de la recherche, la volonté d’approfondissement critique, le besoin de défendre la vérité et la sincérité des partitions grâce à une démarche historique.
Outre l’implication de tous, il s’agit aussi d’atteindre l’excellence selon les possibilités (très étendues) qu’offre le jeu sur instruments d’époque: sonorité, transparence, articulation… c’est à chaque édition, une exploration sensorielle et humaine renouvelée qui sert au premier rang la musique et la compréhension profonde des oeuvres.
En décembre 2011, après Fabio Biondi (2000), Christophe Coin (2001), Oswald Sallaberger (2002), Sigiswald Kuijken (2003/2006), Jos van Immerseel (2004), Jeanne Lamon et Christopher Hogwood (2005), Pavlo Beznosiuk et François Xavier Roth (2006), Bruno Weil, Robert Levin et Graziella Contratto (2007), Marc Minkowski, Bernard Labadie et David Stern (2008), Jérémie Rhorer, Andreas Spering, Hervé Niquet et Alessandro Moccia (2009), Jean-Claude Malgoire, Marc Minkowski et Christophe Rousset (2010) et bien sûr Philippe Herreweghe, chef d’orchestre du JOA depuis sa création, les nouveaux musiciens composant l’OJA 2011 retrouvent David Stern dans un programme préromantique (Gluck et Cherubini) et romantique (Hérold) qui met en avant virtuosité et essor nouveau du sentiment.


4ème Concerto d’Hérold

C’est la deuxième soirée symphonique et un moment-phare de la saison musicale 2011-2012 de l’Abbaye aux Dames de Saintes. Avec la participation de la pianiste Daria Fadeeva, les jeunes musiciens explorent Gluck, Hérold et Cherubini. Outre un volet méconnu de l’auteur de Médée: son symphonisme préromantique à travers son unique Symphonie, Daria Fadeeva souligne le brio et la subtilité d’un romantique français, Prix de Rome en 1812, Louis Ferdinand Hérold (1791-1833). L’élève d’Adam, Kreutzer et Méhul fut un pianiste virtuose qui au contact de l’Italie devint compositeur d’opéras (Zampa, 1831).

Le Concerto pour piano n°4 d’Hérold présenté à Saintes est l’un des plus aboutis parmi les Concertos composés autour du séjour romain (1813). Avec les frères Jadin, Hérold produit les premiers grands concertos romantiques français: les lueurs fauves et crépusculaires de la tonalité de mi mineur saiven renouveler et enrichir une stricte assimilation des Viennois, Schubert et Beethoven. Le travail du chef, en accord avec la soliste et les musiciens devrait dévoiler la tendresse et la finesse classique d’une écriture pas seulement brillante et juvénile: lumineuse et équilibrée. Tout le mérite revient donc aux jeunes interprètes de se confronter à une partition méconnue dont la virtuosité n’est pas la seule affaire de la démonstration sonore, bien au contraire. Saluons l’originalité du programme de mettre en perspective Hérold avec Gluck et Cherubini: c’est depuis deux ans, l’activité du Palazzetto Bru Zane Centre de musique romantique française de s’intéresser à l’oeuvre d’Hérold: Alexandre Dratwicki, directeur scientifique du Palazzetto a récemment publié la première somme biographique sur Hérold (Hérold en Italie, éditions Symétrie).


Christoph Willibald Gluck

Orphée et Eurydice (suites d’orchestre)

Louis-Ferdinand Hérold
Concerto pour piano n°4 en mi mineur

Luigi Cherubini
Symphonie en ré majeur


Mardi 13 décembre 2011 à 20h30
Abbaye aux Dames


11 place de l’Abbaye

BP 30125

17104, Saintes Cedex
Téléphone : 05 46 97 48 48





Prochain concert de la saison musicale Abbaye aux Dames de Saintes, Ludus Verbalis par le jeune choeur Aedes, vendredi 6 janvier 2012 à 20h30

Toutes les infos et les modalités pratiques pour réserver et venir à l’Abbaye aux Dames à Saintes, sur le site de l’Abbaye aux Dames

Réservations

À
l’Abboutique, la boutique de l’Abbaye, tous les jours de 10 à 18 h.
L’Abboutique est ouverte les soirs de concerts. Par Internet : www.abbayeauxdames.org. Par téléphone: au 05 46 97 48 48 (règlement
uniquement par carte bancaire).
Abbaye aux dames: 11 Place Abbaye 17100 Saintes
- 05 46 97 48 48

Illustration: Louis Ferdinand Hérold (DR)

Comments are closed.