Hommage à Georges Prêtre sur France 2

pretre_georges_Pretre_concertFRANCE 2. Hommage à Georges Prêtre, Mardi 31 janvier 2017, 00h40. GEORGES PRÊTRE, UN GRAND SEIGNEUR DE LA MUSIQUE. France 2 rend hommage au chef d’orchestre français, Georges Prêtre, décédé le 4 janvier 2017, à l’âge de 92 ans. LIRE notre dépêche Mort de Georges Prêtre. Le maestro Georges Prêtre a été choisi par les musiciens du plus célèbre orchestre du monde, l’Orchestre Philharmonique de Vienne, pour diriger le concert du Nouvel An ; c’était le 1er janvier 2008. Il était alors le premier chef d’orchestre français à avoir eu l’honneur et la chance de diriger ce concert retransmis en mondiovision dans 54 pays. Georges Prêtre était le chef préféré de Francis Poulenc et de Maria Callas, pilotant orchestres, chœurs et solistes de part le monde comme s’il créait, à chaque séance, la partition à jouer : « C’est toujours une première fois… » ainsi précisait-il pour chacune de ses performances. Le souffle et l’urgence qu’il était capable d’insuffler à ses troupes étaient à ce prix : le résultat d’un engagement total au service du compositeur et des chanteurs. C’est pourquoi, Georges Prêtre fut surtout un très grand chef lyrique. Roberto Alagna, nous confie: « Georges Prêtre est une énigme  » !  c’et un rare exemple de serviteur de la musique qui fut capable d’électriser instrumentistes et chanteurs. Son modèle ne cesse d’interroger… Le film déjà diffusé en juillet 2013, tente d’élucider le geste de Prêtre et l’obtention de cette sonorité saisissante par son intensité et sa fièvre ; la caméra conduit le public au cœur de l’art de la direction d’orchestre, selon Georges Prêtre.

Le spectateur suit le maestro à sa table de travail, chez lui dans le Tarn, ou lors de répétitions et au moment du concert à l’opéra Bastille ou à la Musikverein à Vienne ; voici Georges Prêtre au travail, maestro habité, halluciné et aussi selon ses propres mots : « metteur en scène » de la musique et du chant.
En complément pour mieux comprendre le geste d’un chef exemplaire, surtout charismatique, plusieurs témoignages et interventions des musiciens de l’Orchestre National de l’Opéra de Paris, ceux du Philharmonique de Vienne. « Si je ne faisais pas de musique, je serais perdu »… déclare alors Georges Prêtre.

____________________

france2 logo-france2France 2. Hommage à Georges Prêtre, mardi 30 janvier 2017, 00h40. Réalisation : Claire Alby (2008), avec
Les musiciens de l’Orchestre National de l’Opéra de Paris
Les musiciens de l’Orchestre Philharmonique de Vienne
Roberto Alagna, ténor — Bertrand de Billy, chef d’orchestre
Durée:  59mn — Rediffusion du 30 juillet 2013.

Comments are closed.