Herculanum de Félicien David (1859) ressuscité à Versailles, ce soir

David_Felicien_DavidHerculanum de Félicien David (1859), ressuscite ce soir à Versailles … l’Opéra royal de Versailles ressuscite le péplum romantique français signé Félicien David : Herculanum (1859). Voici ce grand opéra à la française mais «  seconde génération » : après Rossini, Halévy et Meyerbeer, auteurs pionniers, Félicien David incarnerait le style tardif du grand opéra, très inspiré par… Verdi. Créé à l’Opéra de Paris en 1859, Herculanum incarne l’essor du drame romantique inspiré par l’Antiquité romaine, où tragédie et héroïsme s’exacerbent grâce à la tension des voix requises : entre autres, grand mezzo languissant pour Olympia ; grand soprano déclamée à la manière de Gluck… à ses côtés, pour une défense à peine masquée de la ferveur chrétienne. Berlioz si difficile mais au goût pénétrant distinctif indiscutable (à l’endroit de Gluck justement ou de Spontini qu’il admira), acclame l’opéra de David. Voici donc un jalon à redécouvrir à l’Opéra royal de Versailles ce soir, samedi 8 mars 2014 à 20h.

Et pour ceux d’entre vous , piqués par le style méconnu (à torts) de Félicien David (1810-1876), véritable précurseur de l’orientalisme musical, un cycle de concerts initié par le Palazzetto Bru Zane — Centre de musique romantique française, toujours soucieux de ressusciter les maîtres oubliés du romantisme français, s’offre à vous tout au long de l’année 2014. Après Herculanum ce 8 mars, rendez vous le 28 mars à l’Opéra de Clermont-Ferrand pour l’oratorio Moïse au Sinaï ; puis le 19 juin 2014 à l’Opéra-Comique pour Le Saphir. Autres joyaux lyriques de cette année David 2014. Prochaine critique de l’opéra Herculanum de Félicien David (version de concert) sur CLASSIQUENEWS.COM.

Lire aussi notre présentation du cycle des concerts Félicien David en Europe en 2014

Comments are closed.