Heitor Villa-Lobos: portrait France Musique, du 7 au 11 décembre 2009 à 13h

Heitor Villa-Lobos
(1887-1959)

Le 17 novembre 2009 a marqué les 50 ans de la mort du compositeur brésilien, Heitor Villa-Lobos. A près la mort de son père, le jeune Villa-Lobos voyage dans son pays natal et se nourrit des musiques traditionnelles du Brésil. C’est Arthur Rubinstein qui à partir de 1919 découvre sa musique et la révèle au monde entier, ne cessant de la jouer. En 1923, le jeune compositeur grâce à une bourse du gouvernement brésilien, rejoint l’Europe, en particulier Paris, où il se perfectionne encore au contact des personnalités locales. Il retourne au Brésil en 1930.
Véritable compositeur national, Villa-Lobos fonde en 1945, l’Académie de musique brésilienne. 12 symphonies, 17 quatuors à cordes, Chôrôs (1920-1929 : au nombre de 16, du nom des musiciens traditionnels brésiliens au début du siècle), ou encore les Bachianas Brasilieras (1930-44) imposent un tempérament musical à part: dans les Bachianas brasilieras (qui permettent un nombre infini de combinaisons formelles, pour duo de bois, pour grand orchestre, soprano et violoncelle), Villa-Lobos sait conjuguer le contrepoint de Bach et les idiomatismes chaloupés propres à sa terre natale.

Heitor Villa-Lobos. Portrait musical. France Musique, grands compositeurs. Portrait en 5 chapitres. Du 7 au 11 décembre 2009, chaque jour à 13h

Illustration: Heitor Villa-Lobos (DR)

Comments are closed.