GSTAAD MENUHIN Festival & Academy 2020 (64è) : WIEN / VIENNE 17 juil – 6 septembre 2020.

WIEN gstaad menuhin festival VIENNE festival 2020 classiquenews VIENNE GSTAAD MENUHIN festival annonce critique classiquenewsGSTAAD MENUHIN Festival & Academy 2020 (64è) : WIEN / VIENNE 17 juil – 6 septembre 2020. Réservez dès à présent pour l’été 2020 : le Gstaad Menuhin vient de publier sa programmation et célèbre VIENNE et la musique viennoise. Après PARIS à l’été 2019, VIENNE est la nouvelle capitale culturelle et surtout musicale, fêtée par le GSTAAD MENUHIN FESTIVAL à partir du 17 juillet 2020. Là encore, la réussite de l’événement le mieux conçu parmi les événements suisses de l’été, vient de cette très étroite connivence entre la magie des lieux et écrins accueillants les concerts, et la qualité des programmes défendus par les interprètes invités. La ligne artistique associe exigence, raffinement, élégance… normal puisque nous sommes ainsi sollicités pour une immersion viennoise. La crème des artistes (jeunes talents à suivre, professionnels déjà adulés) et des programmes prometteurs s’affichent ainsi à GSTAAD : Jonas Kaufmann, Yuja Wang, Isabelle Faust, Andreas Ottensamer, Elsa Dreisig, Patricia Kopatchinskaja, Seong-Jin Cho, Jan Lisiecki, Daniel Lozakovich, Edgar Moreau… et tant d’autres (lire ci après nos temps forts immanquables pour cet été 2020).

 

 

 

GSTAAD 2020 célèbre Beethoven
et l’élégance viennoise

 

 

 

Les sommets alpins dans le Saanenland célèbrent la magie des faiseurs de Valses ; le classicisme souverain incarné par la triade divine : Haydn, Mozart, Beethoven ; le romantisme et l’avant garde : Bruckner, Mahler, Schönberg… Directeur artistique et intendant du Festival, Christoph Müller propose de célébrer ce qui fait toujours la magie de Vienne : « tout l’éventail de son fantastique patrimoine, des joyaux italiens chers à la cour impériale de l’époque baroque jusqu’aux pages les plus modernes et grinçantes, caractéristiques de l’inimitable «Schmäh» – l’humour viennois –, en passant par les grands maîtres, Beethoven en tête, littéralement incontournable en cette année de 250e anniversaire, avec plus de vingt concerts tout ou partie dédiés. »
Dans les faits, sont annoncés pour ce 64è Festival estival à Gstaad, 65 concerts du 17 juillet au 6 septembre 2020, propices à célébrer l’élégance viennoise.

GSTAAD-MENUHIN-FESTIVAL-WIEN-VIENNE-2020-annonce-crtiique-Kaufmann-Wang-jaroussky-classiquenews

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

Quelques temps forts 2020:

 

 

FIDELIO par le ténor Jonas Kaufmann (le 14 août, direction : Jaap van Zweden), René Jacobs (interprète, deux soirs de suite de la «Missa solemnis» de Beethoven, les 17 et 18 juil)), les Talens Lyriques dans «La flûte enchantée» de Mozart (29 août), le contre-ténor Philippe Jaroussky (escorté de L’Arpeggiata, le 19 juil)) ; Sol Gabetta et Alexander Melnikov dans les Sonates de Beethoven (23, 26 juil) ; retour de la pianiste Yuja Wang (avec le violoniste Leonidas Kavakos, le 27 juil), l’acteur Klaus Maria Brandauer (textes de Beethoven et de Wagner en dialogue avec le piano de Sebastian Knauer), les «Variations Diabelli» par Mitsuko Uchida (30 août), l’intégrale des Sonates et Partitas pour violon seul de Bach par Isabelle Faust (2 sept) ; Sir Antonio Pappano (et l’Académie Sainte-Cécile de Rome) qui accompagne Jan Lisiecki dans le Deuxième concerto de Chopin et dans la Septième de Beethoven (le 5 sept); la résidence du clarinettiste Andreas Ottensamer (les 29, 30, 31 juil, 2 août); des récitals dans les églises écrins du Saanenland : la soprano Elsa Dreisig (Gala Mozart, le 4 août), les pianistes Sir András Schiff (les 5 et 7 août), Grigory Sokolov (10 août), Christian Zacharias (25 août), les violonistes Daniel Hope et Patricia Kopatchinskaja (28 août).
Sans omettre les grandes soirées symphoniques sous la Tente du Festival de Gstaad: Seong-Jin Cho dans le Deuxième concerto de Rachmaninov (le 15 août); Daniel Lozakovich, Edgar Moreau et Sergei Babayan à l’assaut du Triple Concerto de Beethoven (avec Vasily Petrenko et le Royal Philharmonic de Londres, le 22 août); un gala d’opérettes viennoises par la soprano Polina Pasztircsák, Johannes Wildner et le Wiener Johann Strauss Orchester (le 6 sept).

 

 

 GSTAAD-MENUHIN-FESTIVAL-2020-WIEN-annonce-critique-classiquenews-Ottensamer-uchida-brandauer-classiquenews

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

L’ACADEMIE… Aux côtés des concerts, ne manquez pas non plus l’offre académique toujours plus importante, comprenant masterclasses et concerts ouverts au public sous le label «L’Heure Bleue», « point de contact privilégié avec les stars de demain »: www.gstaadacademy.ch

________________________________________________________________________________________________

POUR NOËL, offrez la carte cadeau GSTAAD MENUHIN FESTIVAL
Envie de faire vibrer de plaisir vos proches? Commandez un bon cadeau et déposez-le à temps sous le sapin.
https://www.gstaadmenuhinfestival.ch/fr/programme-and-location/bons-de-cadeau

 

________________________________________________________________________________________________

https://www.gstaadmenuhinfestival.ch/fr
Gstaad Menuhin Festival & Academy.

GSTAAD MENUHIN FESTIVAL & ACADEMY AG
Dorfstrasse 60
Postfach
CH-3792 Saanen
Tél. +41 33 748 83 38 Administration
Tél. +41 33 748 81 82 Location
Fax +41 33 748 83 39
info@gstaadmenuhinfestival.ch
info@gstaadmenuhinfestival.ch

www.gstaadmenuhinfestival.ch
www.gstaadfestivalorchestra.ch
www.gstaadacademy.ch
www.gstaaddigitalfestival.ch

WIEN gstaad menuhin festival VIENNE festival 2020 classiquenews VIENNE GSTAAD MENUHIN festival annonce critique classiquenews

 

 

________________________________________________________________________________________________

UN PEU D’HISTOIRE

VIENNE, UNE HISTOIRE A PART… Dans un édito particulièrement argumenté et documenté, le directeur artistique du GSTAAD MENUHIN FESTIVAL, Christoph Müller, récapitule la très riche histoire musicale de Vienne. Derrière les flons flons de la valse et des sucreries à l’effigie de Sissi impératrice, plusieurs siècles de tradition musicale vous contemple. Du XVIIè au XXè, la naissance et l’essor des courants artistiques n’ont cessé de se succéder, construisant la légende de Vienne, où tout respire la musique.

 

 

 

beethoven-ludwig-portrait-classiquenews-dossier-file-beethoven-2020-concerts-bio-cd-selection-classiquenewsPour les 250 ans de la naissance de Beethoven, le GSTAAD MENUHIN Festival souligne la place essentielle d’une capitale musicale qui a accompagné l’émergence de son génie, VIENNE. Jusqu’à sa mort en 1827. Aujourd’hui, le tourisme culturel à Vienne met en avant cet essor exceptionnel des musiciens à Vienne, Haydn, Mozart, Beethoven, mais aussi Schubert, Mahler, Brahms, … et bien sûr la dynastie des Strauss, magiciens de la valse. Dans son édito lumineux et éloquent, Christophe Müller souligne les caractères spécifiques qui ont bâti l’histoire musicale de Vienne : le patronage des Habsbourg dont certains membres étaient eux mêmes excellents musiciens (Marie-Thérèse chante, Joseph II est violonceliste, sans compter Leopold Ier, compositeur et amateur d’oratorios, les fameux sepolcri…). Tout conspire à favoriser à Vienne, une vie musicale des plus intenses : symphonies, musique de chambre, opéras…
Mozart présent dès 1781, en compositeur libre, y exerce avec passion et génie ; Même établi à Eisenstadt (à quelques 40 km de Vienne, de 1761 à 1790), Haydn, pilier de la légende musicale viennoise, y invente la symphonie, le quatuor à cordes, … renouvelle aussi l’opéra dans un goût italien, facétieux, raffiné et toujours élégant. C’est Haydn qui en 1792 remarque et encourage personnellement le génie du jeune Beethoven dont le talent sait synthétiser et les mains de Haydn et l’esprit de Mozart (selon les mots de Waldstein, son premier protecteur à Vienne). Doué mais sourd, Beethoven, après la crise d’Heiligenstadt, produit comme jamais à partir de 1802, à Vienne… La capitale autrichienne accompagne les oeuvres majeures que sont les Symphonies, les derniers Quatuors, les Variations Diabelli, la Missa Solemnis et bien sûr Fidelio, hymne pour la liberté des peuples contre toute forme de tyrannie.
Après le congrès de Vienne (1815) et contemporain du mouvement Biedermeier, Schubert dans les années 1820 développe ses fameuses Schubertiades, rencontres animées par le même esprit de fraternité artistique. Toute la société viennoise se presse au concert, à l’opéra. « L’Orchestre philharmonique de Vienne est fondé en 1842. En 1868 c’est au tour de la Wiener Staatsoper d’ouvrir ses portes, prenant la suite de la Hofoper impériale. (…) Le Wiener Concertverein est créé, de son côté, en 1900; il est l’ancêtre des Wiener Symphoniker » précise Christoph Müller.

Le Biedermeier a engendré l’emblème de la Vienne romantique : la Valse, elle même dérivée du ländler, dansé principalement en plein air. En plein ordre moral imposé, « La valse viennoise a été dans son histoire l’expression déguisée de pensées politiques séditieuses et qualifiée par exemple de «Marseillaise du cœur» par Eduard Hanslick » rappelle encore Christoph Müller.

Après Beethoven, les symphonies de Bruckner et de Mahler révolutionnent le genre. Les compositeurs de la Sécession, à la fin du XIXè réinventent eux aussi la langue musicale en favorisant surtout l’art du lied. C’était avant que Berg, Webern, Schönberg n’insufflent un nouveau courant musical révolutionnaire au début du XXè : la 2è école de Vienne.
L’histoire musicale à Vienne est unique et un bien universel. C’est ce que rappelle la ligne artistique du 64è GSTAAD MENUHIN FESTIVAL cet été 2020, à partir du 17 septembre.

 

 

________________________________________________________________________________________________

LIRE l’édito de Christoph Müller, directeur artistique
PROGRAMME du GSTAAD MENHUN FESTIVAL 2020 (64è édition)

https://www.gstaadmenuhinfestival.ch/fr/programme-and-location/edition-2020

________________________________________________________________________________________________

Ouverture des locations CONCERTS SOUS LA TENTE GSTAAD
à partir du 20 décembre 2019

 

 

 

Comments are closed.