Entretien avec Jean-Michel Lejeune, à propos du festival FORMAT RAISINS.

format raisins festivals 2017 vignette grand carre sur classiquenewsEntretien avec Jean-Michel Lejeune, à propos du festival FORMAT RAISINS 2017. A l’occasion de la nouvelle édition du festival hors normes FORMAT RAISINS à partir du 5 juillet 2017, CLASSIQUENEWS a interrogé le directeur de l’événement, Jean-Michel Lejeune sur le fonctionnement, le déroulement et l’identité d’un festival ambitieux, éclectique dont le rayonnement pluridisplinaire s’étend sur 2 départements, 2 régions, à travers les vignobles les plus enchanteurs de France, d’où son nom générique « Format raisins ». Pourtant c’est bien un format singulier qui est le propre du cycle d’événements mêlant la création contemporaine, le jazz, la musique chorale, symphonique et de chambre, les arts plastiques et la danse … dans des lieux patrimoniaux aux résonances multiples, autant d’expériences riches et inédites offertes aux publics sollicités sur tout le territoire du Centre, des bords de Loire. Jalonné par 88 concerts et événements, le festival FORMAT RAISINS se déroule sur 3 week ends. Une invitation à l’exploration plurielle, à la poésie polymorphe, aux métissages hors cadre… car ici le nombre n’écarte pas la qualité. Entretien et explications.

 

 

 

 

Comment se déroule le festival  (lieux investis, intérêt patrimonial et musique, accessibilité des concerts et des événements )?

 

20 villes et villages situées dans les vignobles des Vins du Centre et sur les bords de Loire constituent l’exceptionnel paysage du festival Format Raisins. Le Prieuré clunisien de La Charité-sur-Loire, la Commanderie de Villemoison, le château de Buranlure, le Musée de la Machine agricole, le site industriel de Chabrolles sont quelques-uns des exceptionnels lieux des quelque 88 concerts, spectacles de danse contemporaine, exposition d’art contemporain, dégustations de vins, visites, promenades, atelier de géographie… de cette cinquième édition. Sur le plan musical, cette édition propose un périple qui nous emmène de Purcell, Bach à Berio, Stockhausen, Carter, Risset, Henry, Teruggi, Pesson, Bouchot, Caratini, Machuel, Aperghis, Munoz Bravo, Bierton… en passant rendre de superbes visites chez Mozart, Brahms, Beethoven, Schumann, Chopin… en passant par les musiques populaires et savantes du monde arabe que nous chante Anass Habib, le jazz de Trafic Urbain…

 

 

format-raisins-festival-2017-Jean-michel-lejeune-presentation-au-public-582

 

 

Quels sont les critères artistiques qui assurent à la programmation sa cohérence et sa singularité ?

 

Diversité des oeuvres, excellence, grands interprètes et jeunes talents sont la marque de cette prochaine édition qui s’organise autour de quatre axes :

Honneur au piano avec Seong-Jin Cho, Jean-Philippe Collard, Wilhem Latchoumia, David Lively, Patricia Martins, Thierry Rosbach, Nicolas Stavy ;

Des concerts monographiques qui permettent au public d’aller plus loin dans l’univers musical d’un compositeur (Bach, Berio, Brahms, Pierre Henry, Mozart, Purcell, Risset, Stockhausen…);

De nombreux jeunes musiciens comme ceux du quintette Altra, du quatuor Akos, du Trio Puzzle, du KontaktDuo, sans omettre la pianiste Manon Edouard-Douriaud ;

Un parcours d’écoute entre la musique pure et celle qui s’intéresse aussi aux sons venant du quotidien…

A cela s’ajoute un volet dédié à la danse avec Les Aperçus de Clara Cornil et Pierre Fruchard, à la tombée de la nuit… et le collectif Les Oufs ! dans le sillage de Jean-Claude Gallotta.

 

 

 

 

Quels sont les 5 temps forts de l’édition 2017 ? Et pourquoi ?

 

Le concert du Quintette Altra, pour la découverte d’une exceptionnelle, — oui d’une exceptionnelle jeune formation, pour la création du compositeur Tom Bierton, musicien amoureux des musiques du monde et des musiques actuelles, pour revisiter dans un cadre exceptionnel l’œuvre du génial Luciano Berio ;

Le récital de Jean-Philippe Collard, pour la magie que crée cet immense pianiste, pour son programme Schumann et Chopin qui montre le romantisme dans tous ses contrastes, dans toutes ses passions, pour son intelligence musicale et toujours, la lumière qui se dégage des œuvres, même les plus sombres !

Le récital de Seong-Jin Cho, le petit prodige, l’artisan du superbe, l’immense musicien… pour l’un de ses très rares concerts en France cette année qui nous garantit de belles émotions !

Les deux concerts du GRM proposé par Daniel Teruggi, pour le poète Jean-Claude Risset, pour Pierre Henry, cette ‘’figure ‘’, pour rejoindre des deux oreilles notre époque, pour la beauté d’œuvres parfois méconnues, pour Après une écoute de Sud , création de Daniel Teruggi… et pour l’Acousmonium du GRM, véritable planétarium sonore qui offre une écoute complètement renouvelée !

Le concert de David Lively, pour le rythme, la chaleur et la vie des œuvres de ce programme américain tout à fait original, joué avec un talent fou, une virtuosité !

Le Spat Sonore, pour découvrir ce qu’improviser, rire, et participer à une expérience véritablement inouïe, en immersion dans un univers insolite, chez Rabelais, entre musique populaire, bruitage et musique sacrée…

Le concert de Nicolas Stavy et du Quatuor Voce pour… Brahms, servi avec génie par ces interprètes… la musique s’écrit en direct sous nos oreilles… C’est totalement impressionnant de richesse et de vie !

Le concert de Jeanne Crousaud et de Wilhem Latchoumia, pour le choix des œuvres, le programme plein d’humour, airs d’opérettes, chansons de genre, pour cette voix sublime, ce pianiste exceptionnel, toujours du côté de la création et de l’audace ! Et pour « Oda a la Manzana », un poème de Neruda, mis en musique par le chilien Munoz Bravo avec la force d’imagination qu’on lui connaît (qu’on devrait lui connaître !)

Pardon, je ne sais plus compter… mais ce ne sont pas moins de 30 concerts et spectacles qui sont proposés !

 

 

 

 

Quelle est l’expérience que vit le festivalier à chaque édition ?

 

La relation simple et directe avec les œuvres et les artistes présentés dans des lieux aussi insolites qu’un grenier, un hangar, une usine désaffectée, la cour d’un château, une chapelle en ruine, les remparts de La Charité… Toutes les barrières tombent. Restent la musique, la danse, les œuvres… La découverte des meilleurs vins locaux (Pouilly-fumé, Sancerre, Coteaux Charitois, Menetou-Salon, Châteaumeillant, Coteaux du Giennois, Reuilly, Quincy…);
La découverte de la Réserve naturelle du Milieu de Loire et de la Forêt des Bertranges, l’accueil chaleureux des habitants de cette région
Une atmosphère hyper conviviale et amicale entre les artistes, les compositeurs, les organisateurs, les partenaires et le public… qui laisse bien souvent une belle place au rire !

 

 

 

Propos recueillis en juin 2017

 

 

FORMAT-RAISINS-festival-2017-582-UNE-HOMEPAGE

 

 

__________

 

 

 

format raisins festival vla de loire sur classiquenews presentation et temps forts 2017Le Festival Format Raisins se déroule du 5 au 23 juillet 2017, à deux heures de Paris, à 1 heure de Bourges…. Et s’organise essentiellement en 3 week-ends de concerts et de promenade.

Renseignements, réservations, billetterie au 03 86 70 15 06 et sur www.format-raisins.fr
Cette année, le festival propose des Pass Week-End donnant accès à tous les événements pour un tarif particulièrement avantageux.

LIRE notre présentation du Festival FORMAT RAISINS 2017 

 

__________

 

Illustrations © festival FORMAT RAISINS : Jean-Michel Lejeune présente le concert de La Fenice au public (2016) / la chanteuse Jeanne Crousaud dans L’Eloge de la plante / festival Format Raisins 2016 (DR)