Cyprin KATSARIS joue BEETHOVEN

katsaris beethoven piano beethoven 2020PARIS, Fondation L Vuitton, le 10 janv 2019. Katsaris joue Beethoven. Cyprien Katsaris ne serait-il pas notre grand virtuose du piano, injustement mĂ©connu en France ? Il a le look d’un savant Ă  la Einstein : un penseur qui aurait conservĂ© son Ăąme d’enfant. NĂ© Ă  Marseille le 5 mai 1951, le jeune Katsaris Ă©prouve une attirance viscĂ©rale pour le piano qu’il transforme en vocation ; formĂ© au Conservatoire de Paris dĂšs 1965, l’interprĂšte reste fascinĂ© par ses modĂšles : György Cziffra, Wilhelm Kempff, Vladimir Horowitz. Grand technicien Ă  la digitalitĂ© aussi Ă©loquente qu’embrasĂ©e, le sorcier Katsaris ajoute sous ses doigts vĂ©loces et crĂ©pitants, le souffle de la passion et de l’ñme, et aussi un don pour l’improvisation dans la lignĂ©e des grands compositeurs et interprĂštes romantiques : Liszt, Saint-SaĂ«ns
 Des qualitĂ©s qui vont admirablement Ă  la carrure tendre mais charpentĂ©e de Beethoven. Sous son propre label, « PIANO 21 », – crĂ©Ă© en 2001, le pianiste lĂšgue une vision aussi personnelle que puissante des Ɠuvres de Ludwig van (en coffret Ă©vĂ©nement de 6 cd).

beethoven-ludwig-concertos-piano-symphonies-dossier-beethoven-2020-classiquenewsL’avis de notre rĂ©dacteur Hugo Papbst, auteur de la prochaine critique du coffret BEETHOVEN : une odyssĂ©e chronologique / Cyprien Katsaris (6 cd PIANO 21) : « Sur le plan de l’interprĂ©tation, l’approche reste aussi fine que dĂ©terminĂ©e. Quel pianisme percussif et remarquablement articulĂ© ; avec un sens des nuances et des phrasĂ©s justes, comme le souci d’établir dans leur gradation enchaĂźnĂ©e voire leur confrontation contrastĂ©e, chaque caractĂšre de chaque sĂ©quence
 Outre l’originalitĂ© de la sĂ©lection qui ressuscite des partitions mĂ©connues, oubliĂ©es, Ă  tort estimĂ©es mineures. De toute Ă©vidence, voici une odyssĂ©e chronologique dont l’acuitĂ© et la pertinence font sens. D’autant plus en cette annĂ©e des 250 ans de Beethoven oĂč les vrais grandes Ă©ditions seront rares. 

Cyprien Catsaris maĂźtrise la lyre beethovĂ©nienne : il en dĂ©taille le sens du tragique maĂźtrisĂ© ; la langue ciselĂ©e grĂące Ă  une technique digitale d’une prĂ©cision et souplesse uniques. Jamais dur ni sec, toujours sculptĂ© dans la soie Ă©motionnelle la plus noble, continument Ă©lĂ©gante, le jeu restitue toute l’ampleur de la pensĂ©e d’un Ludwig qui souffre mais assume ; le geste est large, la conscience affĂ»tĂ©e ; le regard embrasse chaque Ɠuvre comme une gĂ©ographie Ă©largie, traversĂ©e, explorĂ©e avec un recul qui ouvre et englobe en un souffle synthĂ©tique, fĂ©dĂ©rateur
 jusqu’à l’universel. »

 

 


katsaris-cyprien-piano-portrait-piano-critique-concert-classiquenews

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

PARIS, fondation Louis VUITTONboutonreservation
Vendredi 10 janvier 2020
20h30, Auditorium
RÉSERVEZ VOTRE PLACE :
https://www.fondationlouisvuitton.fr/fr/musique/concert/recital-cyprien-katsaris.html

 

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

Programme Beethoven :

 

 

Ludwig van Beethoven
9Ăšme symphonie – Adagio
(transcription par Richard Wagner)

Ludwig van Beethoven
7Ăšme symphonie – Allegretto
(transcription par Franz Liszt)

Transcriptions et improvisations sur des Ɠuvres de :

Jean-SĂ©bastien Bach
Vincenzo Bellini
Franz Schubert
Camille Saint-Saëns
Frédéric Chopin

Comments are closed.