César Franck: Stradella (première mondiale)Liège, Opéra Royal de Wallonie, 19-29 septembre 2012


César Franck


Stradella




Liège, Opéra Royal de Wallonie

Les 19, 21, 23, 25, 27 et 29 septembre 2012

Paolo Arrivabeni, direction
Jacob Van Dormael, mise en scène

Admirateur de Beethoven, continuateur et assimilateur original de Wagner, César Franck appartient à la colonie admirable des musiciens humanistes, tel Liszt: sa valeur artistique égale ses qualités humaines; si l’on joue plus familièrement ses oeuvres pour orgue, sa musique de chambre et l’exceptionnelle Symphonie en ré (montagne magique du romantisme français, créée aux Concerts du Conservatoire à Paris en février 1889), les opéras se font plus rares. Saluons donc l’initiative de l’Opéra Royal de Wallonie, à Liège, qui sur sa scène rénovée, bénéficiant d’une machinerie et d’installations à la pointe de la technologie, présente Stradella, ouvrage de jeunesse du génie né à Liège en 1822.

C’est même une première mondiale proposée comme une oeuvre inaugurale, pour 6 représentations, du 19 au 29 septembre 2012.
Pour servir la résurrection d’une oeuvre de jeunesse, l’Opéra de Liège fait appel au réalisateur pour le cinéma Jacob Van Dormael, réalisateur de Toto le héros et du Huitième Jour. C’est sa première incursion à l’opéra (rencontre publique avec le réalisateur à propos de Stradella de Franck, le 15 septembre 2012).

D’après le livret de Pacini et Deschamps, Franck met en scène la figure scandaleuse et si séduisante du compositeur baroque Stradella qui à Venise est le professeur de chant de la belle Léonore, séquestrée par le duc de Pesaro. L’élève et son professeur ne tarde pas à devenir amants: ils fuient Venise pour Rome… mais c’est compter sans les sbires du Duc, déterminé à se venger en pourchassant les fugitifs. Opéra en trois actes, créé à l’Opéra de Paris le 3 mars 1837, Stradella montre les capacités d’un compositeur jeune, âgé de … 15 ans. Pianiste virtuose poussé par son père, Franck est alors l’élève surdoué de Reicha, professeur de contrepoint, fugue et composition au Conservatoire de Paris. C’est cependant en organiste talentueux que Franck gagne position et reconnaissance, devenant à 36 ans, titulaire à Sainte-Clotilde (1858): les foules applaudissent le génie improvisateur sur l’orgue neuf Cavaillé-Coll.
A partir de 1872, Franck devenu professeur d’orgue au Conservatoire de Paris, suscite la vocation des jeunes compositeurs de la nouvelle génération romantique: Duparc, Pierné, Chausson, Ropartz, D’Indy, Lekeu…

Dans Stradella, le jeune Franck se montre clairement influencé par le modèle lyrique hérité de Meyerbeer, d’une formidable énergie lyrique: une déclaration d’amour du compositeur pour la voix ?

Liège, Opéra Royal de Wallonie

Les 19, 21, 23, 25, 27 et 29 septembre 2012

Comments are closed.