mercredi 19 juin 2024

CRITIQUE, LIVRE événement. Le Cerveau de Ravel par Bernard Lechevalier, Bernard Mercier, Fausto Viader (Odile Jacob).

A lire aussi

Voici un texte ou plutôt un collectif de textes passionnants, réunissant histoire musicale et analyse scientifique, d’autant plus captivants qu’ils éclaircissent chacun, la vie et l’œuvre de Maurice Ravel, l’un des génies pourtant les plus mystérieux et réservés. C’est en réalité un parcours des plus éprouvants, un calvaire qui saisit par la souffrance et la dépression, le désarroi même d’un compositeur des plus inspirés… dans l’incapacité cérébrale d’écrire ce qu’il avait en tête, ce après sa dernière partition menée à bien : les Chansons de Don Quichotte à Dulcinée (1932).

 

Le cerveau de Ravel

C’est une série tragique qui précipite le sort de Ravel dans la foulée de la composition de ses deux Concertos pour piano : pour la main gauche (1930) et en sol (1931), sommets indiscutables de la musique française mais obtenus aux prix d’un effort physique inimaginable, produisant après coup fatigue, anémie, neurasthénie, insomnie, épuisement… La situation de fait empire à l’été 1932 à Saint-Jean de Luz où le compositeur pourtant grand nageur manque de se noyer car il ne sait plus les mouvements pour sortir de l’eau (« difficulté praxique »).
Puis c’est la catastrophe avec son accident de voiture survenue dans la nuit du 8 au 9 octobre 1932. Dont Ravel ne se remettra jamais tout à fait, et qui interrompt le fil de l’activité de compositeur autonome. Son ultime partition demeure les Chansons de Don Quichotte à Dulcinée, version orchestrale, réalisée par son élève Manuel Rosenthal, (sous la dictée de Ravel ?), en 1933.

L’équation science et musique produit ici des conclusions lumineuses car le maladie de Ravel n’avait jamais été analysée ni diagnostiquée avec une telle méthodologie ni précision. Les articles suivent aussi l’évolution des sciences neurologiques en France et présentent le profil des médecins qui se sont relayés au chevet du compositeur, décédé le 28 déc 1937, à 62 ans.

Outre le dévoilement du corps malade de Ravel, sa personnalité, et aussi les secrets de sa vie intime, sont évoqués, avec témoignage essentiel, celui de Valentine Hugo, révélé ici intégralement qui bouleverse en décrivant la dérive d’un être détruit, déjà vieux et désespéré à l’intérieur, mais qui en société fait face (même s’il est dans l’incapacité d’écrire sa signature…!) et qui reste digne… (Chapitre 8 : « la musique enfermée » (1933 – 1935). Incontournable.

 

 

_________________

CRITIQUE, LIVRE événement. Le Cerveau de Ravel par Bernard Lechevalier, Bernard Mercier, Fausto Viader (Éditions Odile Jacob). CLIC de CLASSIQUENEWS février 2023.
EAN13 : 9782415004279 – 340 pages
Plus d’infos sur le site de l’éditeur Odile Jacob : https://www.odilejacob.fr/catalogue/sciences/neurosciences/cerveau-de-ravel_9782415004279.php / édition brochée, Ebook PDF, ebook EPUB. Parution le 8 février 2023.

Feuilleter l’ouvrage Le Cerveau de Ravel : https://www.odilejacob.fr/catalogue/sciences/neurosciences/cerveau-de-ravel_9782415004279.php

 

Photo de couverture : Maurice Ravel dans son appartement parisien, avenue Carnot, 1912 / DR / éditions Odile Jacob

 

 

_________________

- Sponsorisé -
- Sponsorisé -
Derniers articles

CRITIQUE, concert. MONACO, Auditorium Rainier III, le 16 juin 2024. TCHAÏKOVSKY / BRUCKNER. Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, Pablo Fernandez (violoncelle), Kazuki Yamada (direction).

C’est sur un éclatant succès que s’achève la saison 23/24 de l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, tandis que la saison...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img