Compte rendu critique, festivals. PARIS, Festival ensemble(s), le 12 sept 2020. Ensemble Sillages

festival-ensembles-paris-pan-piper-annonce-critique-classiquenewsCompte rendu critique, festivals. PARIS, Festival ensemble(s), le 12 sept 2020. Ensemble Sillages. La crise sanitaire qui a plongĂ© le monde musical dans un silence terrible a Ă©tĂ© une occasion nouvelle pour que la musique et les arts vivants prouvent leur constante rĂ©silience. Cet Ă©tĂ© des manifestations ont surgi partout en France pour offrir une nouvelle chance Ă  la musique. Les artistes ont pris les commandes et se sont organisĂ©s collectivement pour aller Ă  la rencontre des publics. Que ce soient les 10 ensembles de la FEVIS (FĂ©dĂ©ration des ensembles spĂ©cialisĂ©s) Ile de France qui ont fondĂ© le Festival OuVERTures ou les membres de la FEVIS Grand Est et le Grand Est’ival, on a pu retrouver dans des espaces verts et des lieux de patrimoine des artistes de toutes les esthĂ©tiques. En septembre est nĂ©e enfin une idĂ©e qui couvait depuis une annĂ©e: le Festival Ensemble(s).

“Comme les 5 doigts de la main”

Cinq ensembles de crĂ©ation, cinq alliĂ©s dans la diffusion du rĂ©pertoire de notre temps. MultilatĂ©rale, Cairn, Sillages, 2e2m et Court-circuit ont pris Ă  bras le corps la musique d’aujourd’hui et ont ouvert les portes du Pan piper, salles de musique actuelle au coeur du trĂšs branchĂ© 11e arrondissement. MĂȘme si l’on s’Ă©tonne de l’absence dans le comitĂ© d’organisation d’autres ensembles qui oeuvrent tout autant pour la musique de crĂ©ation, l’initiative est louable et belle. Surtout que des concerts sont organisĂ©s en commun et le concert de clĂŽture est interprĂ©tĂ© par tous les membres des ensembles qui participent.

Ce 12 septembre, la salle du Pan piper se remplit peu Ă  peu, l’on attend l’arrivĂ© de l’excellent ensemble Sillages. Venu tout droit de Brest, Sillages est un des ensembles les plus intĂ©ressants par ses initiatives et le talent de ses membres. DĂ©sormais dirigĂ© par le compositeur argentin Gonzalo Bustos, Sillages promet de nous offrir encore et toujours des surprises et de belles dĂ©couvertes.
DĂ©couverte aussi pour ce concert le prĂ©lude proposĂ© Ă  un jeune interprĂšte. Ce samedi, c’est le jeune violoniste David Petrlik, membre du prometeur Trio Messiaen et splendide instrumentiste. Il a jouĂ© magnifiquement la Fuga de la Sonate pour violon de Bartok avec l’Ă©quilibre de fougue et de rigueur qu’il fallait Ă  cette piĂšce d’une difficultĂ© qui n’est plus Ă  mentionner.

Le programme de Sillages nous a fait voyager. Si les piĂšces de Yann Maresz et de Salvatore Sciarrino donnent la part belle Ă  l’exploration de la dissonance, nous entrons dans l’expression d’un certain langage narratif avec les Formas de arena de Martin Matalon. Les Cinco Caprichos de GĂ©rard Zinsstag dĂ©veloppent plusieurs langages et une belle virtuositĂ© non dĂ©nuĂ©e de nuances partagĂ©es par chaque instrument. Cette crĂ©ation montre bien que la tonalitĂ© revient dans les plumes des compositeurs sans cĂ©der Ă  la facilitĂ©. Aussi ce concert a Ă©tĂ© l’occasion de dĂ©couvrir la nouvelle version du Trio II du maĂźtre espagnol JosĂ© Manuel Lopez Lopez. Une piĂšce d’une richesse qui ne laisse personne de marbre. Le seul moment qui a alourdi quelque peu le programme fut la piĂšce Algorythmic beauty de Jean-Luc HervĂ©, trop conceptuelle.

Les trois membres de Sillages ont brillĂ© tour Ă  tour. Sophie Deshayes Ă  la flĂ»te est fabuleuse dans la piĂšce de Yann Maresz, l’alto de Gilles DeliĂšge d’une grande prĂ©cision et la belle musicalitĂ© de AĂŻda Aragoneses Ă  la harpe, magique de lors du Sciarrino montrent l’excellence des membres de Sillages. HabituĂ©s des rendez-vous de cet ensemble lors de la direction gĂ©niale de Philippe Arii, nous sommes sĂ»rs qu’avec Gonzalo Bustos, Sillages continuera Ă  nous offrir des moments de pur plaisir avec les musiques vivantes d’aujourd’hui.

Compte rendu critique, festivals. PARIS, Festival ensemble(s), le 12 sept 2020. Ensemble Sillages.

12 Septembre 2020 – 18h30 – Pan Piper (Paris 11e)
FESTIVAL ENSEMBLE(S)

Prélude

Bela Bartok
Sonate pour violon Sz 117
Fuga (1944)

David Petrlik – violon

“Trois tiers, trois tons”

Yann Maresz
Circumambulation (1993)
flûte solo

Martin Matalon
Formas de arena (2001)
flûte, alto et harpe

Jean-Luc Hervé
Algorithmic beauty (2014)
alto solo

GĂ©rard Zinsstag
Cinco caprichos – crĂ©ation mondiale
flûte, alto et harpe

Salvatore Sciarrino
L’Addio a Trachis (1980)
harpe solo

José Manuel Lopez Lopez
Trio II – crĂ©ation de la nouvelle version
flûte, alto et harpe

Ensemble Sillages

Sophie Deshayes – flĂ»te
Gilles DeliĂšge – alto
AĂŻda Aragoneses – harpe

Comments are closed.