Compte rendu critique, festivals. PARIS, Festival ensemble(s), le 12 sept 2020. Ensemble Sillages

festival-ensembles-paris-pan-piper-annonce-critique-classiquenewsCompte rendu critique, festivals. PARIS, Festival ensemble(s), le 12 sept 2020. Ensemble Sillages. La crise sanitaire qui a plongé le monde musical dans un silence terrible a été une occasion nouvelle pour que la musique et les arts vivants prouvent leur constante résilience. Cet été des manifestations ont surgi partout en France pour offrir une nouvelle chance à la musique. Les artistes ont pris les commandes et se sont organisés collectivement pour aller à la rencontre des publics. Que ce soient les 10 ensembles de la FEVIS (Fédération des ensembles spécialisés) Ile de France qui ont fondé le Festival OuVERTures ou les membres de la FEVIS Grand Est et le Grand Est’ival, on a pu retrouver dans des espaces verts et des lieux de patrimoine des artistes de toutes les esthétiques. En septembre est née enfin une idée qui couvait depuis une année: le Festival Ensemble(s).

“Comme les 5 doigts de la main”

Cinq ensembles de création, cinq alliés dans la diffusion du répertoire de notre temps. Multilatérale, Cairn, Sillages, 2e2m et Court-circuit ont pris à bras le corps la musique d’aujourd’hui et ont ouvert les portes du Pan piper, salles de musique actuelle au coeur du très branché 11e arrondissement. Même si l’on s’étonne de l’absence dans le comité d’organisation d’autres ensembles qui oeuvrent tout autant pour la musique de création, l’initiative est louable et belle. Surtout que des concerts sont organisés en commun et le concert de clôture est interprété par tous les membres des ensembles qui participent.

Ce 12 septembre, la salle du Pan piper se remplit peu à peu, l’on attend l’arrivé de l’excellent ensemble Sillages. Venu tout droit de Brest, Sillages est un des ensembles les plus intéressants par ses initiatives et le talent de ses membres. Désormais dirigé par le compositeur argentin Gonzalo Bustos, Sillages promet de nous offrir encore et toujours des surprises et de belles découvertes.
Découverte aussi pour ce concert le prélude proposé à un jeune interprète. Ce samedi, c’est le jeune violoniste David Petrlik, membre du prometeur Trio Messiaen et splendide instrumentiste. Il a joué magnifiquement la Fuga de la Sonate pour violon de Bartok avec l’équilibre de fougue et de rigueur qu’il fallait à cette pièce d’une difficulté qui n’est plus à mentionner.

Le programme de Sillages nous a fait voyager. Si les pièces de Yann Maresz et de Salvatore Sciarrino donnent la part belle à l’exploration de la dissonance, nous entrons dans l’expression d’un certain langage narratif avec les Formas de arena de Martin Matalon. Les Cinco Caprichos de Gérard Zinsstag développent plusieurs langages et une belle virtuosité non dénuée de nuances partagées par chaque instrument. Cette création montre bien que la tonalité revient dans les plumes des compositeurs sans céder à la facilité. Aussi ce concert a été l’occasion de découvrir la nouvelle version du Trio II du maître espagnol José Manuel Lopez Lopez. Une pièce d’une richesse qui ne laisse personne de marbre. Le seul moment qui a alourdi quelque peu le programme fut la pièce Algorythmic beauty de Jean-Luc Hervé, trop conceptuelle.

Les trois membres de Sillages ont brillé tour à tour. Sophie Deshayes à la flûte est fabuleuse dans la pièce de Yann Maresz, l’alto de Gilles Deliège d’une grande précision et la belle musicalité de Aïda Aragoneses à la harpe, magique de lors du Sciarrino montrent l’excellence des membres de Sillages. Habitués des rendez-vous de cet ensemble lors de la direction géniale de Philippe Arii, nous sommes sûrs qu’avec Gonzalo Bustos, Sillages continuera à nous offrir des moments de pur plaisir avec les musiques vivantes d’aujourd’hui.

Compte rendu critique, festivals. PARIS, Festival ensemble(s), le 12 sept 2020. Ensemble Sillages.

12 Septembre 2020 – 18h30 – Pan Piper (Paris 11e)
FESTIVAL ENSEMBLE(S)

Prélude

Bela Bartok
Sonate pour violon Sz 117
Fuga (1944)

David Petrlik – violon

“Trois tiers, trois tons”

Yann Maresz
Circumambulation (1993)
flûte solo

Martin Matalon
Formas de arena (2001)
flûte, alto et harpe

Jean-Luc Hervé
Algorithmic beauty (2014)
alto solo

Gérard Zinsstag
Cinco caprichos Рcr̩ation mondiale
flûte, alto et harpe

Salvatore Sciarrino
L’Addio a Trachis (1980)
harpe solo

José Manuel Lopez Lopez
Trio II Рcr̩ation de la nouvelle version
flûte, alto et harpe

Ensemble Sillages

Sophie Deshayes – flûte
Gilles Deli̬ge Рalto
Aïda Aragoneses – harpe