Compte-rendu, concert. Saint-Céré. Th de l’usine, le 10 juillet 2017. Fakir, Benameur, Perez.

Compte rendu concert. Saint Céré. Théâtre de l’usine, le 10 juillet 2017. Marwan Fakir, violon, Mathieu Névéol, violon, Nicolas Fargeix, clarinette, Mathias Lopez, contrebasse, Manuel Peskine, piano, Aude Guiliani, accordéon, Youssef Kassimi Jamal, Oud, Yassine Benameur, baryton, Eric Perez, baryton. Suite de notre séjour saint-céréen, nos pas nous conduisent au Théâtre de l’usine, situé à la sortie de la ville de Saint-Céré. Pour le second jour consécutif la pluie persistante s’incruste, joue les trouble-fête et oblige une nouvelle fois les responsables du festival à replier à l’intérieur un concert initialement prévu dehors.

 

 

 

Quand le théâtre de l’usine sort ses habits de fête
Partage, réconfort des métissages fraternels

 

 

 

Yassine-Benameur-photo-jpegAprès Aragon mis en musique par les grands chanteurs que sont Léo Ferré, Jean Ferrat et Georges Brassens, le concert donné au théâtre de l’usine permet au public, nombreux et fidèle, de voyager entre l’Europe centrale, l’Amérique du sud et l’Orient.
Les musiciens et les deux barytons (Yassine Benameur et Eric Perez) passent du jazz, à la variété, à la musique juive hébraïque et à la musique nord africaine avec une gourmandise à peine contenue. Ainsi, les musiciens “classiques”, violoniste, clarinettiste, pianiste, contrebassiste, se mélangent allègrement à l’accordéon d’Aude Guiliani et à l’oud de Youssef Kassimi Jamal.
Si l’association d’instruments aussi dissemblables étonne d’abord, elle donne des résultats de très belle tenue tant les sons s’allient pour faire entendre une musique pleine de sonorités solaires. Ce cocktail de timbres métissés, mêlés, fraternisés, s’accorde à merveille à l’esprit d’entente, de rencontre, de partage… Après deux mélodies jazzy jouées par un trio contrebasse/violon/clarinette, paraissent bientôt Youssef Kassimi Jamal et Aude Guiliani avec leurs instruments respectifs et les deux musiciens se lancent dans un show d’abord déroutant… mais au final très plaisant. Avec leurs partenaires d’un soir, les nouveaux venus enchaînent les morceaux de jazz avec un plaisir évident et sous les yeux d’un public conquis qui applaudit les artistes dès qu’il en a l’occasion.
Avec cet orchestre hétéroclite, inhabituel mais composé de musiciens remarquables, les deux chanteurs de la soirée Eric Perez et Yassine Benameur alternent avec un plaisir gourmand, mélodies et duos de toutes origines (russes, hébraïques, jazzy …). Les deux chanteurs encouragés, survoltés par un public de plus en plus enthousiaste ont parfois tendance à surjouer faisant oublier avec talent le temps pluvieux qui a obligé tout le monde à se réfugier dans le théâtre. Malgré le temps maussade qui s’est de nouveau mis de la partie, nous avons assisté à une très belle soirée, pleine de sonorités inhabituelles, poussant ainsi un public venu nombreux à sortir de sa zone de confort avec des artistes talentueux qui ont mélangé airs «classiques» et mélodies de musique du monde.

 

 

 

——————————————————————————————————————————————————

Saint Céré. Théâtre de l’usine, le 10 juillet 2017. Marwan Fakir, violon, Mathieu Névéol, violon, Nicolas Fargeix, clarinette, Mathias Lopez, contrebasse, Manuel Peskine, piano, Aude Guiliani, accordéon, Youssef Kassimi Jamal, Oud, Yassine Benameur, baryton, Eric Perez, baryton. Illustration : le baryton Yassine Benameur (DR) / Découvrez la programmation du Festival estival de SAINT-CÉRÉ 2018 ici (18 juil – 18 août 2018)

Comments are closed.