lundi 22 juillet 2024

CHEFS & ORCHESTRES, nomination. Roderick Cox, nommé directeur musical de l’Opéra Orchestre National de Montpellier (à partir de septembre 2O24).

A lire aussi
Sabine Teulon-Lardic
Sabine Teulon-Lardic
Critique et Musicologue : l'un nourrit l'autre et vice versa ! Sabine a écrit une Thèse sur l'opéra-comique au XIXe siècle.

 

Roderick Cox, jeune chef d’orchestre natif de Géorgie (USA), devient Directeur musical de l’Opéra Orchestre National de Montpellier (OONM) avec une prise de fonction en septembre 2024. Prenant la succession de l’excellent chef d’orchestre danois, Michael Schønwandt, sa nomination est dans la filiation de l’OONM qui privilégie la venue de chefs étrangers depuis les années 1980 (F. Layer, L. Foster, M. Schønwandt), performants dans les domaines symphonique et lyrique.

Mais cette nomination relève aussi les ambitions de renouveau que développe Valérie Chevalier, directrice de l’OONM. Le signal en faveur de l’émergence est en effet porté par R. Cox, lauréat du Prix de direction Sir Georg Solti en 2018. Depuis, il est invité par les formations nord-américaines (Orchestre Symphonique de Boston, Philharmonique de Los Angeles, de Cleveland), puis celles européennes depuis qu’il s’est implanté à Berlin (Deutsches Symphonie Orkester Berlin, Royal Academy of Music Orchestra). A son talent s’ajoute l’implication en faveur de l’accès à la musique classique. Il a en effet lancé The Roderick Cox Music Initiative dans le Minnesota, un programme de formation visant à soutenir de jeunes musiciens issus de la diversité pour se professionnaliser. Et sa jeune carrière de chef est déjà balisée par deux albums renouvelant le répertoire : la Negro Folk Symphony de William Dawson avec le Symphonique de Seattle (2023), l’opéra Blue de Jeanine Tesori avec le Washington National Opera Orchestra (Pentatone, 2022), nominé pour l’Opera Award 2023 du BBC Music Magazine.

Les musiciens de la formation montpelliéraine et le public ont déjà plébiscité les prestations de R. Cox depuis 2021, que ce soit au concert (une incandescente 5ème Symphonie de Shostakovitch) ou sur la scène lyrique (Rigoletto de Verdi). Il dirigera La Bohème de Puccini les 22, 24 et 26 mai 2024 à l’Opéra Berlioz, dans la nouvelle mise en scène d’Orpha Phelan. Lors de la rentrée 2024-2025, il conduira La Force du destin de Verdi (22, 24 et 27 septembre 2024), mis en scène par Yannis Kokkos. Les publics occitans attendent avec impatience l’action de Roderick Cox qui célèbre « le pouvoir transformateur de la musique pour tracer de nouvelles voies audacieuses, en diversifiant nos programmes et en développant de nouveaux publics aux côtés des spectateurs déjà fidélisés » (dossier de presse).

Photos (c) Guilhem Canal

- Sponsorisé -
- Sponsorisé -
Derniers articles

LIVRE D’ÉTÉ : Catherine NYKOV : « Sinfonietta en ré majeur ». FEUILLETON 1/4 – Colombe en quête d’elle-même…

LIVRE D’ÉTÉ. Le dernier roman de Catherine NEYKOV, « Sinfonietta en ré majeur » est le coup de cœur de la...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img