CD: dossier spécial rentrée 2009. Notre sélection CD événements de septembre et octobre 2009

Dossier spécial rentrée 2009
Les meilleurs cd de septembre et octobre2009

Pour la rentrée et avant Noël… Avant Noël (avant donc le temps des achats frénétiques), la rédaction cd de classiquenews.com vous aide à préparer vos futurs acquisitions et cadeaux: voici nos coups de coeur et meilleurs enregistrements de la rentrée 2009… Voici par genre (pianoforte, piano, opéra, musique symphonique, musique de chambre, récitals…) nos coups de coeur que vous pourrez acquérir sans vous tromper. Au fur et à mesure de nos écoutes, nous enrichissons notre sélection…




Pianoforte

paraty,natalia+valentin,pianoforte,beethovenNatalie Valentin, pianoforte. Rondos et Bagatelles de Beethoven. Voici le premier disque de la fortepianiste Natalia Valentin,
dans un cycle de partitions du jeune Beethoven (Rondos & Bagatelles). C’est tout simplement le meilleur disque de pianoforte que nous ayons jusque là écouté. Le choix de
l’instrument (prodigieux fortepiano d’un facteur anonyme de l’Allemagne
du sud, de la fin du XVIIIè, restauré par Christopher Clarke), grâce à
sa “prell-mécanique”, apporte un regard neuf et une sonorité à la fois
perlée et vivifiante sur les oeuvres choisies (dont 7 Bagatelles de l’opus 33, datées de 1802) d’un feu époustouflant entre nervosité, grâce et élégance (1 cd Paraty). Lire aussi notre entretien avec “Natalia Valentin, claviériste enchantée”

Piano


Haydn: 11 Sonates pour piano. S’agissant
d’Alfred Brendel, voici une somme incontestable et à ce prix, incontournable
pour les amateurs de style, de classe, d’inspiration, de retenue
palpitante, de mesure pudique et de vérité sentimentale. Ces 11 Sonates
sont parmi les plus bouleversantes du compositeur, servies par un
fidèle amoureux, attentif, jamais débraillé ni étriqué. Passeur inspiré, ébloui, sincère, nuancé, subtil. Cycle Magistral (coffret de 4 cd Decca, collection “The originals”).


Liszt: Paraphrases d’après Bellini et Verdi. Ni
transcriptions strictes ni souvenirs édulcorés: mais réminiscences
lisztéennes c’est à dire recréations totales et immersions libres dans
le flux musical originel. Sous les doigts magiciens du pianiste Giovanni
Belllucci, les eaux-fortes de Liszt resplendissent moins par leur
virtuosité excentrique que par leur géniale invention (1 cd Lontano).


Opéra


Véronique Gens: Tragédiennes 2.

De
Rameau à Berlioz: Véronique Gens fait entendre le chant déchirant des
héroïnes tragiques sur la scène lyrique. De 1760 à 1858, le programme
allie génie vocal et découverte des répertoires et des styles, de
Sacchini et Piccinni, de Rameau, Gluck jusqu’à Berlioz, tout en
révélant le style précoce non moins intense du jeune Arriaga. Récital
magistral!


Ambroise Thomas: Mignon. Délicatesse
de ton, orchestre filigrané et mozartien, plateau plutôt homogène,
saluons l’excellence de la lecture de Mignon sous la baguette inspirée
d’Antonio de Almeida, véritable artisan de la nuance. Réédition majeure
au sein de la collection Sony Opera House II (2 cd Sony classical).

Mozart: Les Nozze di Figaro, Erich Kleiber. Vienne,
juin 1955: Erich Kleiber nous offre l’un des Mozart les plus profonds,
les plus sincères et les plus vrais jamais enregistrés. On se délecte
des tempi suspendus qui permettent au chef légendaire de nous léguer
des Noces captivantes par leur vérité et leur profondeur émotionnelles.
Version à la fois dansante et chambriste, la lecture hypnotise par sa
finesse, son intelligence: la fusion exemplaire des voix et des
instrumentistes…
(3 cd Decca, collection “Heritage Masters”)


Baroque

barbara Strozzi, leonardo garcia alarcon, madrigaux, cd editions ambronayBarbara Strozzi: Madrigaux. Leonardo Garcia Alarcon. L’élève
de Cavalli, se montre étrangement proche et l’égale de Monteverdi:
Barbara Strozzi en terres madrigalistes, grâce au feu instrumental et
dramatique de Leonardo Garcia Alarcon, révèle un génie insoupçonné du
verbe incarné, agissant, d’une fluidité mordante et suave. Fruit de la
riche thématique du festival d’Ambronay 2008 dédié au génie féminin
interdit, l’album est l’un de nos cd événements de la rentrée 2009 (1 cd Editions Ambronay).

Samaniego: Villancicos. Extase
mystique, gaieté fervente pour le corps du Christ et l’ivresse
spirituelle de Saint-François… les chanteurs doivent chanter et
jouer, articuler avec un naturel dramatique la langue des textes si
fusionnée à la musique. La richesse des affects, colorés par les voix
et les instruments recrée une scène sacrée qui trouble par son essence
populaire et plébéienne. la gravure est superlative, et la musique
ainsi exhumée approche la jubilation (1 cd Alpha).

Purcell, opera,Jordi Savall, Alia Vox,fairy queen, prophetess
Purcell: The Fairy Queen par Jordi Savall. Réédition capitale (1996) pour les amateurs de Purcell. Pour cette Suite d’orchestre d’après les opéras de Purcell, le
Savallisme rayonnant de la gravure -raffinement sonore et expressivité
fluide et mordante- met en lumière le génie de l’Orphée Britannique. Le
compositeur baroque ne pouvait espérer meilleure illustration de son
génie. Réédition majeure d’autant plus opportune pour l’année Purcell
2009 (1 cd Alia Vox).

Musique symphonique et lyrique

Vierne, Chausson: Turbulent Heart. Guillaume
Tourniaire a bien raison de nous rappeler avec son orchestre
australien, la qualité d’écriture des symphonistes -aujourd’hui
mésestimés-, Vierne et Chausson: voici délices et pépites de deux
sensibilités au coeur tourmenté (“turbulent heart” cf. le titre de
l’album) et combien fraternel. La réalisation inscrit d’emblée Melba
après l’excellente Hélène de Saint-Saëns, parmi les labels défendant
avec ô combien de pertinence, les compositeurs français. Magistrale
audace de répertoire (1 cd Melba)


Debussy: Images, Printemps par Mikko Franck. Mikko
Franck incarne l’excellence de la direction d’orchestre finnoise. Voici
un album superlatif à posséder pour tous les debussystes récents ou de
la première heure. Sous le geste attentif et concentré d’un magicien de
la sonorité, Mikko Franck, jamais le Philharmonique français n’a semblé
sonner et colorer avec plus de charme et d’intense féerie (1 cd Rca red seal)

symphonie 6, Gustav Mahler, David Zinman, Tonhalle zurich, cra cdGustav Mahler: Symphonie n°7 par David Zinman. Une partition de caractère “essentiellement serein”: après les
déflagrations introspectives de la 6è, “tragique”, prise dans le vaste
mouvement convulsif du cosmos (et qui entraîne avec lui le héros
démuni, impuissant), la 7è serait-elle un temps de pause et
d’approfondissement? Expurgé de toute amertume, grimace aigre et
blessée, de toute déchirure… On aimerait croire le compositeur
présentant ainsi son oeuvre à un impresario et agent de concert. Mais
chez lui, le mode de la confession et de la sincérité n’étant jamais
éloigné du pur sarcasme, on peut douter de sa parole… David Zinman signe là son meilleur
ouvrage, en compréhension, en aisance, en souffle, en éloquence aérée.

Sélection établie et coordonnée par Anthony Goret, Alexandre Pham, Delphine Raph, Camille de Joyeuse, Benjamin Ballif, … sous la direction de Carter Chris Humphray.

Comments are closed.