CD, compte rendu, critique. INSPIRATIONS. Ensemble Inspirations (Frédéric Tardy, hautbois – Julien Hardy, basson) / 1 cd Klarthe

inspirations frederic tardy julien hardy simon zaoui cd klarthe classiquenews review critque cd sur classiquenews k005couv klarthe recordsCD, compte rendu, critique. INSPIRATIONS. Ensemble Inspirations (Frédéric Tardy, hautbois – Julien Hardy, basson) / 1 cd Klarthe records K005. Constitué à partir de 2008, autour des deux instrumentistes Frédéric Tardy (hautbois) et Julien Hardy (basson), l’Ensemble « Inspirations » cultive ce qui fait l’ordinaire des formations chambristes les plus convaincantes aujourd’hui : outre l’intelligence musicale de chaque instrumentiste (articulation, nuances, flexibilité), leur capacité d’écoute, et la complicité qui se dégage de leur jeu. D’emblée le programme plutôt éclectique (mais resserré autour de noms français du XXè) met en avant la puissante inspiration de chacun, – leur plaisir à mêler leurs timbres complémentaires, comme l’acuité millimétrée de chaque intervention. Avec le pianiste Simon Zoui, les deux solistes éblouissent littéralement par leur éloquence et leur fluidité expressive : élégance badine mais virtuose du Trio de Poulenc, porté par un vrai sens de la discussion concertante, entre trois instruments placés sur un même plan d’égalité fraternelle (admirable respiration du Presto initial, à la fois mordant et caressant, d’une exquise profondeur nostalgique, très habilement intégrée au sentiment d’insouciance générale, et dont les accents graves annoncent la gravité allusive du non moins superbe Andante qui suit : toute la grâce ambivalente de Poulenc est là, entre comédie et intériorité).

Inspirations magistales…
Frédéric Tardy et Julien Hardy : un duo étincelant

Même ton à la fois doux et rêveur mais d’une étrangeté plus grave chez Jean Françaix dont le Trio distingue l’absolue clarté du ton français so french de la partition qui semble prolonger l’ivresse sonore du Poulenc précédent. L’intonation est précise, passant d’un babillage heureux à un bavardage là encore volubile, du basson au hautbois : soit un brillant caquetage qui s’impose par sa grâce enjouée, son absence de toute posture artificielle (caractère onirique de l’Adagio). C’est que le tact comme le goût des instrumentistes demeurent continument justes, calibrés, équilibrés en une sincérité complice qui convainc.

Au cœur du programme, le fantaisiste et virtuose, « A tour d’anches » de Florent Schmitt qui fait paraître la clarinette au chant suave de Nicolas Baldeyrou, nouveau compagnon d’un temps d’entente : autre complice porteur d’un jeu nuancé où l’éclat des hanches fait valoir les qualités d’éloquence gourmande de chaque instrument en une alliance des plus suggestives, comme le montre clairement le climat suspendu du « Nocturne – Sarabande », ou la marche plus narrative et précisément dramatique du dernier épisode intitulé « Quasimodo ».

La Sonative d’André Jolivet exige une interactivité et un travail encore plus minutieux d’élocution dosée, rythmiquement quasi impossible, d’une tension permanente, et pour les instrumentistes et pour l’auditeur. C’est pourquoi, le climat de rêve et de détente enchantée des deux pièces finales de Robert Planel, est le meilleur aboutissement d’un programme très subtilement défendu, qui brille essentiellement par l’élégance et le goût des instrumentistes.

Voilà un disque Klarthe qui souligne combien le chambrisme étincelant de solistes en complicité demeure un axe important de la ligne artistique du label français. La sobriété stylée des deux solistes vedette de l’Ensemble Inspirations témoigne d’un âge d’or actuel de l’école française des hanches, de surcroît magnifiquement mises en avant dans une collection passionannte de pièces françaises du XXè. Plus que convaincant : réconfortant et étincelant.

CLIC_macaron_2014CD, compte rendu, critique. INSPIRATIONS. Trios de Poulenc, Français. Sonatine de Jolivet, A tour d’anches de F. Schmitt, Andante et Scherzo de R. Planel. Ensemble Inspirations (Frédéric Tardy, hautbois – Julien Hardy, basson) avec Nicolas Baldeyrou, clarinette et Simon Zaoui, piano. 1 cd Klarthe records K005 / enregistrement réalisé à Paris, en février 2014.

Comments are closed.