Bohuslav Martinu: 50 ans de la disparition France Musique, du 31 août au 4 septembre 2009 à 13h

50 ans de la mort de
Bohuslav Martinu
(1890-1959)


France Musique
Grands compositeurs
Du 31 août au 4 septembre 2009
, 5 chapîtres à 13h



Un autodidacte francophile

Alors que l’on s’apprête à fêter en 2009 des compositeurs reconnus et
beaucoup joués comme Purcell, Mendelssohn, Haydn et Haendel, rien
d’important ni de lisible ne se prépare pour honorer Bohuslav Martinu.
Cet immense musicien tchèque, né en 1890 à Policka en Bohème dans le
clocher d’une église où logeaient ses parents, et mort en 1959 a
pourtant passé 17 ans de sa vie en France. Il étudie le violon d’abord
à l’école, puis dès que ses dons sont repérés, également l’orgue. Né
dans un milieu francophile, il apprend le français et grandit à une
époque où la France est plus que jamais dans l’air du temps après une
exposition Rodin en 1902 au palais Kinsky à Prague et la publication de
la nouvelle d’Apollinaire “Le passant de Prague”. L’indépendance
d’esprit de Martinu lui fait rapidement préférer une formation en
autodidacte. Après avoir intégré en 1913 en tant que second violon la
Philharmonie Tchèque créée en 1894,…

C’est
un immense compositeur, décédé en 1959, dont les 50 ans de la mort (le 28
août 2009)
passe quasi inaperçus. Or Bohuslav Martinu (1890-1959) aima
la France comme peu, écrivant, composant ses oeuvres mésestimées dans
le respect et la connaissance profonde des auteurs et de la culture
française. Pour le jubilé de sa disparition (le 28 août 1959), notre
collaborateur Gilles Lesur évoque l’apport de l’homme et de son oeuvre.
En complément de l’article, retrouvez aussi les rares concerts et
événements Martinu en 2009.

France Musique diffuse 5 volets dédiés à l’oeuvre et la personnalité de Bohuslav Martinu à l’occasion des 50 ans de sa disparition, magazine “Grands compositeurs”, du 31 août au 4 septembre 2009, tous les jours à 13h.

Comments are closed.