vendredi, décembre 9, 2022

Benjamin Britten, Sea Interludes, Concerto pour violonFrance Musique, les 26 et 27 août 2007 à 20h

A ne pas rater

Benjamin Britten

Concerto pour violon

Lundi 26 août 2007 à 20h
Frank Peter Zimmermann, violon
Orchestre Philharmonique de la Radio Bavaroise
Mariss Jansons
, direction

« Sea Preludes »

Peter Grimes, quatre interludes marins
Mardi 27 août 2007 à 20h
En direct des Proms de Londres
Orchestre Symphonique de la BBC
Jiri Belohlavek
, direction

Peter Grimes est le premier opéra de Britten qui a oeuvré pour sa reconnaissance définitive. Créé au lendemain de la guerre, en 1945 au Sadler’s Theatre de Londres, l’ouvrage offrait à la Grande-Bretagne, un jeune compositeur pour le théâtre, impétueux, original, mordant. La force poétique des quatre interludes marins, introduisant chacun des actes de l’opéra, justifie qu’ils aient été regroupés séparément, composant comme une suite symphonique, prenante par son souffle et la forte imagerie convoquée, traversée par le souffle des éléments. La mer est omniprésente, imprimant au petit village de pêcheurs dans lequel se déroule l’action, ses climats tour à tour emportés, hallucinants, énigmatiques et tragiques. Les quatre titres des Interludes sont: Aube (Dawn), Dimanche Matin (Sunday morning), Clair de lune (Moonlight), Tempête (Storm).

Le Concerto pour violon est composé pendant les années de guerre, où antimilitariste engagé, Britten s’exile aux Etats-Unis. L’oeuvre est écrite à Long Island pendant l’été 1939 et créée au Carnegie Hall de New York, le 27 mars 1940 par le soliste Antonio Brosa et John Barbirolli à la tête de l’Orchestre Philharmonique de New York. Britten remania sa partition. Révisé, l’opus est créé le 12 décembre 1951, sous la baguette de Thomas Beecham. Les trois mouvements s’enchaînent sans discontinuité, développant une écriture résolument classique, voire distanciée et froide, excepté le mouvement lent (andante conclusif): moderato con moto, vivace, andante lento.

Illustration

Benjamin Britten (DR)

- Espace publicitaire -spot_img
- Sponsorisé -
Derniers articles

CRITIQUE, livre. Jean-Louis Bachelet : Les codes secrets de la musique (Buchet Chastel)

CRITIQUE, livre. Jean-Louis Bachelet : Les codes secrets de la musique (Buchet Chastel) - ce que les grands compositeurs...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img